Sommaire

Caressez-le pour stimuler l'érection

Avec les années, l'érection peut être plus longue à venir. "Contrairement à un homme jeune, il ne peut plus forcément avoir une érection spontanée uniquement en pensant à quelque chose d'érotique ou grâce à une stimulation visuelle. C'est pourquoi la stimulation mécanique est très importante : elle accélère la venue de l'érection", explique la sexologue.

En pratique : N'oubliez pas de lui prodiguer des caresses pendant les préliminaires. Quelque soit la manière (avec les doigts, avec la langue, etc), il est important de prendre du temps pour stimuler directement son pénis.

Habituez-vous à une érection moins complète

La qualité de l'érection a également tendance à diminuer naturellement au fil des années. Il est alors plus long et plus difficile d'obtenir une érection complète : son sexe ne parvient pas forcément au maximum de sa rigidité. "Cependant, cela n'empêche en rien le rapport sexuel, qui peut se faire avec une érection partielle, d'autant qu'après la pénétration, l'érection à tendance augmenter naturellement grâce aux sensations prodiguées par le vagin", précise le Dr Solano.

En pratique : N'attendez pas forcément que son érection soit complète pour lui demander de vous pénétrer et ne vous acharnez pas à le stimuler. En le prenant en vous alors que son sexe n'est pas entièrement dur, vous découvrirez de nouvelles sensations, car sentir l'érection venir dans le vagin est aussi très agréable.

Donnez-lui de l'assurance

Le passage de la cinquantaine peut être compliqué aussi pour les hommes : la modification de son apparence, la perte de cheveux, les changements dans sa sexualité... peuvent l’angoisser, voire le déprimer. "Et certaines idées négatives du type « ma sexualité ne sera plus jamais la même » ou une simple panne peuvent suffire à nourrir un manque de confiance en lui et engendrer des difficultés dans les rapports", constate le Dr Solano.

En pratique : "N'hésitez pas à lui dire que vous le trouvez beau ou attirant, que vous le désirez, qu'il sait vous donner du plaisir... pour qu'il ne perde pas confiance en son image et en sa sexualité", conseille la sexologue.

Et pensez également à vous : utilisez du lubrifiant pour des rapports plus faciles, prenez du temps pour vous sentir belle et bien dans votre peau, car vous devez vous-même être disponible et avoir du désir pour le lui faire sentir.

Laissez-lui du temps entre deux rapports

Le délai entre deux érections (après l'éjaculation) varie énormément d'un homme à l'autre, mais a plutôt tendance à augmenter avec l'âge. Ainsi, "passé la cinquantaine, cela peut parfois prendre plusieurs heures, voire jusqu'à deux jours à l'âge de 80 ans", constate le Dr Catherine Solano, sexologue.

En pratique : Il faut accepter ce délai et ne pas le solliciter immédiatement après un rapport si vous remarquez qu'il n'arrive pas à avoir une nouvelle érection. Laissez-le revenir vers vous lorsqu'il se sent à nouveau prêt pour un rapport et gardez en tête que cette modification naturelle n'indique en rien une baisse de son désir pour vous.

Bon à savoir : Les médicaments qui favorisent l'érection, type Viagra®, Levitra® ou Cialis®, ont aussi tendance à réduire ce délai entre deux érections. "Mais il n'y a pas d'utilité à les prendre uniquement pour cette raison si on n'a pas de problème d'érection par ailleurs", estime le Dr Solano.

Le Viagra®, pour l'aider en cas de besoin

Lorsque l'érection est plus longue, insuffisante, voire impossible à obtenir, certains médicaments (Viagra®, Levitra®, Cialis®) à prendre avant un rapport sexuel favorisent l'érection en augmentant l'afflux de sang au niveau du pénis. Ils permettent aussi une érection plus durable.

En pratique : Conseillez-lui d'en parler à son médecin, seul habilité à prescrire ces médicaments soit en cas de problèmes médicaux qui perturbent l'érection, soit de façon temporaire pour passer un cap et lui redonner confiance en lui si les problèmes sont plutôt d'ordre psychologique.

Incitez-le à faire un bilan

"Certains problèmes de santé (problèmes cardiaques, diabète, problèmes de prostate, baisse de testostérone...) jouent sur la qualité de l'érection et sur le désir. Pour une sexualité épanouie, il faut donc avant tout être en bonne santé", rappelle le Dr Solano.

En pratique : Passé 50 ans, conseillez-lui de faire un bilan de santé. Ce sera l'occasion pour lui de discuter avec son médecin et d'aborder d'éventuels problèmes d'érection. Mais aussi d'effectuer un dépistage chez un urologue pour diagnostiquer tout problème de prostate. Lorsque ces derniers sont traités suffisamment tôt, cela permet d'éviter les répercussions sur la sexualité.

A lire :La mécanique sexuelle des hommes, 2. L'érection, du Dr Catherine Solano et du Dr Pascal de Sutter, éditions Robert Laffont.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.