Coronavirus : peut-on l'attraper deux fois ?

Certifié par nos experts médicaux MedisitePeut-on contracter deux fois le virus ? C'est l'une des questions que se posent bon nombre de scientifiques et médecins... Depuis plusieurs semaines, plusieurs cas de réinfection ont en effet été signalés.
Sommaire

Peut-on être infecté par le Covid-19, en guérir et, quelques semaines plus tard, retomber malade ? Si la réponse de bon sens est “non”, il se pourrait que vous soyez étonné…

Plusieurs cas de réinfection ont été recensés

Pour guérir, un malade développe des anticorps et s’immunise contre le virus.

Mais dans le cas du coronavirus, il se pourrait que ce phénomène de “protection” de l’organisme soit altéré.

Ainsi, des cas de réinfection de malades ont été signalés dans plusieurs provinces. Pour l'heure, ils ont essentiellement été détectés en Asie.

D’après le gouvernement japonais, à Osaka, une femme de 40 ans qui est guide touristique a ainsi vécu cette situation.

Décelée positive en janvier, elle a été testée négativement après sa sortie de l'hôpital le 5 février.

Mais à cause de ses quintes de toux incessantes, elle est retournée voir un docteur le 21 février qui cette fois-ci l'a de nouveau testée positive au virus.

Pour l'instant, le personnel de santé ne sait pas si cette femme a effectivement été ré-infectée ou si elle était toujours porteuse du virus une fois rentrée chez elle.

Pour le Dr Jean-Charles Gagnard, le mystère de cette “réinfection” reste encore entier :

"Combien de temps est-on porteur du virus au niveau de la sphère ORL ? Plusieurs jours, plusieurs semaines ?", s’interroge l'expert, avant d’ajouter “qu’à ce stade de l’épidémie, il est peu probable que la maladie fasse produire des anticorps immunisants chez les malades”.

Autrement dit, il n'est pas impossible que le virus vous contamine deux fois.

Un taux d’anticorps trop faible ?

D'après NHK, un média public japonais qui relatent les propos des autorités, le cas de la femme réinfectée à Osaka s'expliquerait par son taux d'anticorps, anormalement bas : "soit le virus est resté dans l'organisme de la patiente en faible quantité, soit elle a vraiment été ré-infectée. À Osaka, les experts en maladies infectieuses explique que les personnes infectées développent des anticorps, ce qui normalement les empêche d'être ré-infectés par le même virus. Mais si le taux d'anticorps n'est pas assez élevé, cet individu peut se faire ré-infecter, ou alors les virus qui n'ont pas été détectés dans le corps, car présents en trop petite quantité, peuvent s'être multipliés".

Toutefois, ce cas n’est pas la seule situation de ré-infection rapporté par les autorités. En Chine, plusieurs communiqués font état de cas similaires à celui du Japon.

À Chengdu, dans la province du Sichuan, un patient autorisé à rentrer chez lui après avoir été "guéri" du coronavirus a été testé positif au virus pendant la quatorzaine qu'il devait faire chez lui (dix jours après être sorti de l'établissement de santé).

Des cas ont aussi été signalés dans d'autres provinces chinoises telles que le Hainan où le Hebei, où deux cas ont été signalés dans la ville de Tianjin en début de semaine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Peut-on être contaminé deux fois par le coronavirus Covid-19 ?, Sciences et Avenir, 3 mars 2020.

La rédaction vous recommande sur Amazon :