L'arthrose liée à la maladie de Parkinson ? C'est en tout cas ce qu'avance une nouvelle publiée ce 8 juin 2021 dans la revue Arthritis Care & Research. Des chercheurs taïwanais affirment en effet que les personnes âgées souffrant d'arthrose ont un risque beaucoup plus élevé de développer la maladie de Parkinson. Afin d'arriver à cette conclusion, les chercheurs ont examiné les dossiers de santé de 33 360 patients âgés de 50 à 64 ans entre 2002 et 2005 à partir de la base de données de l'Assurance maladie de Taïwan. Leurs résultats révèlent que les personnes âgées atteintes d'arthrose ont un risque 41% plus élevé de développer la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique progressif qui provoque la décomposition et la mort des cellules nerveuses du cerveau qui contrôlent les mouvements en raison du stress oxydatif. La maladie neurodégénérative provoque des mouvements non contrôlés, une raideur et des pertes d'équilibre. L'arthrose est quant à elle une affection chronique douloureuse des articulations due à la détérioration des cartilages. L'étude révèle également que les patients spécifiquement atteints d'arthrose du genou ou de la hanche semblent avoir un risque encore plus élevé de développer la maladie de Parkinson que les autres adultes qui souffrent d'arthrose non catégorisée ou de douleurs articulaires dans une autre zone que les genoux ou les hanches.

Les deux maladies impliquent une inflammation

Mais alors comment les douleurs articulaires de l'arthrose conduisent à des troubles neurologiques ? Les auteurs de l'étude ne sont pas certains des raisons pour lesquelles l'arthrose augmente le risque de développer Parkinson, mais ils notent que les deux maladies impliquent une inflammation. Or une étude précédente examinant le lien entre la maladie de Parkinson et le fait de vivre à proximité de routes très fréquentées polluées a révélé que les particules toxiques provenant de ces zones peuvent traverser la circulation sanguine et pénétrer dans le cerveau. Cela provoque ainsi une inflammation et un stress oxydatif pouvant entraîner des dommages neurologiques. "Récemment, il a été identifié que cette pollution est associée aux maladies neurodégénératives par le biais de l'inflammation systémique, du stress oxydatif et d’une invasion directe dans le cerveau", a déclaré dans un communiqué Sun Ju Chung, professeur à la faculté de médecine de l'université d'Ulsan à Séoul et l'un des auteurs de l'étude.

L'auteur principal de l'étude alerte également sur les dangers de cumuler les deux maladies. "La coexistence de l'arthrose et de la maladie de Parkinson peut augmenter le risque de chute. De plus, les troubles de la mobilité liés à l'arthrose peuvent masquer les premiers symptômes moteurs de la maladie de Parkinson", a en effet déclaré Shin-Liang Pan, de l'Université nationale de Taiwan, dans un communiqué de presse. "Les professionnels de la santé doivent être attentifs au lien potentiel entre ces deux maladies", recommande-t-il en conclusion. S'il n'existe pas de traitements pouvant guérir la maladie de Parkinson, il est toutefois possible d'en atténuer les symptômes via des médicaments, mais aussi en suivant certaines mesures liées au mode de vie.

Sources

Osteoarthritis is associated with an increased risk of Parkinson’s disease: A population‐based, longitudinal follow‐up study, Arthritis Care & Research, 8 juin 2021.

https://onlinelibrary.wiley.com/journal/21514658

Osteoarthritis linked to significantly higher risk of developing Parkinson’s disease, studyfinds.org, 9 juin 2021.

https://www.studyfinds.org/osteoarthritis-parkinsons-disease/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.