Sommaire

© Istock

L'orgasme est une réponse physiologique à une excitation sexuelle, qui se traduit par un plaisir intense et une contraction des muscles du périnée. Les battements du cœur s'accélèrent. La respiration également. Chez l'homme, il s'accompagne généralement de l'éjaculation. Chez la femme, ce sont tous les muscles du vagin qui vont se contracter, tandis que le clitoris se rétracte.

L'orgasme n'est pas systématique !

Si l'orgasme apparaît comme le point culminant d'une relation sexuelle, il ne doit pas être une fin en soi, ni forcément clôturer le rapport. Les baisers, les caresses, peuvent également procurer beaucoup de plaisir, et se suffirent à eux-mêmes. D'ailleurs, si 95 % des hommes hétérosexuels affirment atteindre l'orgasme quasiment à chaque fois, ce n'est le cas que pour 65 % des femmes, selon une étude publiée en février 2017 dans Archives of Sexual Behavior.

Ce qui peut explique que simuler est une pratique relativement courante. Selon un sondage Zavamed mené sur plus de 2000 hommes et femmes, en Europe et aux États-Unis, 68 % des femmes et 27 % des hommes ont déjà simulé cette explosion de jouissance.

Notez aussi qu'il n'y a pas deux orgasmes identiques, que ce soit entre plusieurs personnes, mais aussi chez un même sujet. Les sensations qu'ils procurent, leur intensité, varient selon un ensemble de facteurs : niveau de fatigue, de stress, préoccupations actuelles, désir... Et si presque tout le monde peut expérimenter cet état de plénitude, l'orgasme renferme encore de nombreux mystères, même pour les plus aguerris.

Dans les pages suivantes, nous vous dévoilons 10 informations insolites sur ce phénomène, que vous ne soupçonniez probablement pas...

L'orgasme peut vous rendre aveugle

On dit souvent que l'amour rend aveugle... Mais c'est aussi le cas de l'orgasme ! Plusieurs cas de personnes ayant perdu la vue temporairement après des câlins torrides ont été documentés dans la littérature médicale.

Ainsi, un homme de 29 ans a été pris en charge en 2014 à l'hôpital de Southampton, au Royaume-Uni, pour un scotome paracentral à l'œil gauche, c'est-à-dire une lacune du champ visuel, survenu suite à un rapport sexuel. Une hémorragie à l'avant de la rétine est révélée lors du fond d'œil.

L'homme souffrait d'une rétinopathie de Valsalva post-coïtale

Des examens plus approfondis ont montré que ce patient souffrait d'une rétinopathie de Valsalva : une rupture de vaisseaux rétiniens au cours d'un effort physique à glotte fermée. Celle-ci peut aussi survenir lors d'une toux, un éternuement, des vomissements, en soulevant de la fonte ou encore pendant l'accouchement, des événements qui entraînent tous une augmentation de la pression intrathoracique, et donc de la pression veineuse. Des rapports sexuels un peu vigoureux peuvent donc avoir le même effet.

Quelques années plus tard, en 2017, une femme qui s'est présentée aux urgences de Toulouse pour un problème similaire. Cette dernière avait perdu brutalement la vue du côté droit lors d'une relation intime. Un examen du fond d’œil révèle plusieurs hémorragies intraoculaires, dans la rétine et le corps vitré entre le cristallin et la rétine. Aucune anomalie n'est observée sur l'œil gauche.

Au cours des semaines qui ont suivi, sa vision s'est progressivement améliorée et, trois mois plus tard, elle était revenue à la normale. Le tout sans aucun traitement.

70 % des femmes ne connaissent pas l’orgasme vaginal avant 35 ans

70 % des femmes ne connaissent pas l’orgasme vaginal avant 35 ans© Istock

"Presque toutes les femmes ont des orgasmes clitoridiens très jeunes à travers la masturbation. L'orgasme vaginal est, en revanche, différent car pendant la première période de la vie d'une femme (enfance et une partie de l'adolescence), le vagin n'est pas sollicité. C'est à force de sollicitations et « d'entraînement » par les caresses et la pénétration que l'on obtient les orgasmes vaginaux. L'apogée sexuelle de la femme (apogée qui reste ensuite sur un grand nombre d'années) arrive bien souvent vers l'âge de 30-35 ans", explique le Dr Leleu.

L'orgasme peut être induit par un médicament

L'orgasme peut être induit par un médicament© Istock

Une étude de cas publiée fin 2017 dans la revue Clinical Neuropharmacology fait état de 18 femmes et 7 hommes ayant eu un orgasme lié à la prise d'un médicament. Pour la moitié d'entre eux, il s'agissait d'un antidépresseur. En outre, ces orgasmes induits chimiquement semblent être une réponse purement mécanique de l'organisme à la molécule, puisque 66 % des sujets étudiés n'ont pas enregistré d'augmentation de la libido, ni d'excitation ou de désir au moment de ce phénomène. Cet orgasme ne s'accompagnait pas forcément non plus d'une érection ni d'une éjaculation, pour les hommes. Quant aux quelques personnes qui ont ressenti du plaisir, il s'agissait principalement de femmes.

Une femme peut avoir 20 orgasmes lors d'un même rapport

Une femme peut avoir 20 orgasmes lors d'un même rapport© Istock

L'orgasme ne dure souvent que quelques secondes à quelques minutes. Son intensité varie considérablement d'une femme à l'autre et d'une fois à l'autre. Certaines peuvent même avoir une série d'orgasmes les uns à la suite des autres.

Comme les femmes mettent plus de temps à atteindre l'orgasme, elles restent plus longtemps dans une "phase de plateau", et peuvent ainsi avoir 5, 10, voire 20 orgasmes au cours d'un même rapport sexuel.

Rassurez-vous : ne pas parvenir à l'orgasme à chaque rapport sexuel n'est pas un signe d'insatisfaction. Les orgasmes multiples ne sont pas des buts à atteindre.

134 : c'est le record du nombre d'orgasmes en une heure

Par ailleurs, les docteurs William Hartman et Marilyn Fithian ont étudié l'orgasme pendant deux décennies. Le plus grand nombre d'occurrences qu'ils ont pu enregistrer était de 134 en une heure pour une femme... contre seulement 16 pour un homme.

L'homme peut atteindre l'orgasme en 2 minutes

L'homme peut atteindre l'orgasme en 2 minutes© Istock

"Cela vient de l'héritage de l'homme. Au temps de la préhistoire, celui-ci devait s'accoupler très rapidement pour éviter de se faire surprendre par des prédateurs. L'orgasme et l'éjaculation devaient arriver très rapidement. La femme, quant à elle, n'avait pas d'orgasme, car elle risquait de la même manière de ne pas pouvoir réagir rapidement face à un danger.

L'évolution de l'espèce fait aujourd'hui que l'homme a conservé cet aspect, mais la femme a développé au contraire une zone très érectile qui a besoin de plus de temps pour réagir", explique le Dr Leleu. Du coup lui peut mettre 2 minutes pour atteindre les cimes du plaisir quand elle doit plutôt patienter une vingtaine de minutes.

L'organisme féminin a un aspect psychologique. Toute femme a besoin de se mettre en condition pour éprouver du plaisir, d'où l'importance des préliminaires.

Un homme et une femme peuvent être incompatibles sexuellement

Un homme et une femme peuvent être incompatibles sexuellement© Istock

Si la taille du pénis est incompatible avec la profondeur du vagin (pénis trop petit, vagin trop large...), cela peut engendrer une absence de plaisir. De la même manière, il peut y avoir un vaginisme du côté de la femme, ou un problème d'érection du côté de l'homme.

"Mais quoi qu'il arrive, il y a toujours des solutions. Tout couple doit s'apprivoiser. Il faut parfois plusieurs semaines avant d'atteindre une certaine apogée au sein de la relation. La découverte et l'adaptation à l'autre font partie du processus", explique le Dr Leleu. Ne lésinez pas sur les préliminaires et les caresses qui permettent de créer l'entente au sein du couple.

Qu'est-ce que le vaginisme ?

Le vaginisme est une contraction musculaire prolongée ou récurrente des muscles du plancher pelvien qui entourent l'ouverture du vagin. Cette action réflexe, involontaire et incontrôlable, empêche de façon persistante toute pénétration vaginale désirée.

20 minutes pour l'orgasme vaginal, 14 secondes pour le clitoridien

20 minutes pour l'orgasme vaginal, 14 secondes pour le clitoridien© Istock

Il existe une vraie différence entre ces deux orgasmes. "Celui clitoridien est plus local, plus court quand l'orgasme vaginal, étant plus vascularisé et sensible à l'excitation, a une action beaucoup plus prolongée jusqu'à plusieurs minutes et plus envahissant, montant dans l'ensemble du corps", explique le Dr Leleu.

Orgasme et éjaculation ne font (souvent) qu'un

Orgasme et éjaculation ne font (souvent) qu'un© Istock

L'orgasme, chez l'homme, point culminant du plaisir sexuel, découle de la stimulation de la verge en érection. Il est généralement indissociable de l'éjaculation.

Néanmoins, "l'art de bien faire l'amour est de retenir pour l'homme l'éjaculation, car sa partenaire a besoin d'un temps plus long pour atteindre l'orgasme", explique le Dr Leleu.

En outre, si l'orgasme de l'homme coïncide généralement avec l'éjaculation, en termes de temporalité, cette dernière n'est pas forcément synonyme de jouissance. En effet, il s'agit d'un réflexe physiologique. Il est donc possible d'avoir une éjaculation sans plaisir. Tout comme un homme peut aussi simuler l'orgasme auprès de sa partenaire.

Notez enfin qu'une femme peut avoir plusieurs orgasmes à la suite, ce qui n'est pas le cas de l'homme.

Certaines caresses suffisent à la femme pour atteindre l'orgasme

Certaines caresses suffisent à la femme pour atteindre l'orgasme© Istock

"De nombreuses femmes qui n'ont pas de plaisir par la pénétration peuvent atteindre l'orgasme par la masturbation et l'usage de caresses, en stimulant le col du vagin, le clitoris, le point G, les parois du vagin... Elles obtiennent ce plaisir souvent parce qu'elles sont très à l'écoute de leur ressenti et de leurs envies, ce qui n'est pas toujours évident avec un partenaire, même si celui-ci peut participer. De plus, l'intérieur du vagin réagit nettement plus aux pressions appuyées sur ses parois qu'à des frottements entraînés par la pénétration", explique le Dr Leleu.

Tout dépend ensuite de chaque femme. Parfois l'avant du vagin est plus sensible, et pour d'autres l'arrière ou les côtés. Il est possible de le faire avec un sex toy, mais la main sera plus efficace pour éveiller le vagin.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Remerciements au Dr Gérard Leleu, médecin sexologue et auteur de nombreux ouvrages :
- Les plus belles caresses d'amour – Editions Cupcake
- Les secrets de la jouissance au féminin – Editions Leducs

Differences in Orgasm Frequency Among Gay, Lesbian, Bisexual, and Heterosexual Men and Women in a U.S. National Sample, Archives of Sexual Behavior, 17 février 2017. 

Quand l’amour rend aveugle, transitoirement, Le Monde, 31 juillet 2017. 

Ces médicaments qui déclenchent des orgasmes spontanés, Le Monde, 18 décembre 2017. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.