16 zones érogènes chez l'homme

On croit souvent que les hommes n'ont qu'une zone érogène. C'est faux. Fesses, pubis, cou, oreilles, périnée... Cartographie des zones masculines qui comportent le plus de capteurs du plaisir.

Publicité

Les testicules

© Istock

Pourquoi les testicules sont-elles des zones érogènes ? La peau qui les recouvre a une composition très proche des muqueuses. Sa fonction est de protéger les testicules et de les maintenir à une température plus fraîche que celle du reste du corps. La peau est donc bourrée de capteurs sensibles, de corpuscules dont celui de Krause, sensible au froid et au plaisir.

Publicité
Publicité

Comment les stimuler? Très délicatement. On peut masser les testicules de son partenaire d'une main, sans exercer de pression. La peau des testicules, élastique, se prête aussi aux pincements légers.

Les fesses

En quoi les fesses sont-elles une zone érogène ? Les fesses contiennent d'importantes terminaisons nerveuses. Les hommes n'y prêtent souvent pas attention, elles sont négligées, presque taboues. Ce qui les rend plus excitables encore.

Comment les stimuler? Les pincer ou les mordiller doucement. Caresser aussi le pli entre la fesse et la cuisse, une zone très sensible, du bout des doigts.

Le pubis

En quoi le pubis est-il une zone érogène ? Le pubis est un os recouvert d'une couche graisseuse qui adoucit la pression lors d'un rapport. "Il contient aussi de nombreux filets nerveux. Parce qu'il est proche de la verge, on peut en le caressant, la stimuler indirectement. Psychologiquement, pour l'homme, cela évoque le plaisir qui va suivre", indique le Dr Sylvain Mimoun, andrologue.

Comment le stimuler? C'est un prélude au plaisir, une étape avant de caresser le pénis. Les poils du pubis peuvent être effleurés du plat de la main pour que la peau soit subtilement sollicitée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X