Alors qu’un pic de chaleur touche l’Hexagone à partir de ce lundi 9 mai, les moustiques risquent de refaire surface. Pour s’en débarrasser, Nathalie Capitaine, ancienne professeure de physique, et son mari François Capitaine, ancien industriel spécialiste des polymères, ont mis au point Mostiglass. La particularité de cette moustiquaire ? Elle protège des moustiques, mais permet aussi de rafraîchir l'air de la pièce où elle est installée.

Dix degrés de différences entre l’intérieur et l’extérieur

L’idée leur est venue après un voyage à l’Île Maurice alors que des moustiques, potentiellement porteurs du chikungunya, passaient à travers leur moustiquaire. En effet, le couple girondin est parti du constat qu’elles perdent de leur efficacité lorsqu’elles se déforment avec le temps ainsi que sous l’effet du soleil.

Pour pallier le problème, ils ont donc imaginé des moustiquaires rigides, composées de plaques de polycarbonate (la matière des verres de lunettes) avec des trous très fins percées au laser. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, la forme des perforations joue un rôle essentiel. Dans le modèle imaginé par le couple, ils se reposeraient sur un phénomène spécifique : l'effet venturi. “François s’y connaît bien en polymères et il a choisi de prendre du polycarbonate”, raconte Nathalie Capitaine à 20 minutes. “On a étudié la perforation, réalisée aux lasers, en demandant l’aide du laboratoire accrédité par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour étudier la forme du trou et qu’il valide la plus performante.”

En effet, l’effet venturi permettrait d’accélérer l’air qui rentre par les trous et est accompagné d'une baisse de température. “S’il fait 29°C à l’extérieur, il fera 25°C à l’intérieur”, éclaircie Nathalie Capitaine. “La différence de température peut même atteindre les dix degrés si les températures extérieures sont très élevées”, précise un laboratoire à 20 Minutes.

Moustiquaires : les adeptes se multiplient partout en France

Autre particularité de ces moustiquaires, elles s'installent aux “fenêtres, portes-fenêtres et baies vitrées” et peuvent coulisser ou se retirer. Par ailleurs, pour préserver la luminosité des logements, le couple a imaginé un traitement coloré appliqué autour de chaque perforation pour permettre à la lumière de pénétrer sans qu’il y ait “d’éclats lumineux”.

Breveté en avril 2018 et validé par l’OMS, Mostiglass a déjà conquis de nombreux adeptes. “On répond vraiment à un besoin” estime Nathalie Capitaine à 20 minutes. “Et souvent, les gens réagissent en se demandant pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt.” Depuis 2018, l’entreprise a vendu “plusieurs dizaines de milliers” de moustiquaires à des particuliers, mais aussi à des écoles ou à des crèches”, assure François Capitaine. Cependant, le rythme s’accélère, car “il y a eu plus de ventes entre janvier et avril 2022 que sur toute l'année 2021” continue-t-il. Alors que les villes de Paris, Montpellier et Agde sont également déjà clientes, c’est sans surprise que leurs principaux clients vivent “sur le pourtour méditerranéen. Ils sont en Camargue, mais aussi en Alsace, en région parisienne et en Gironde”, précise 20 Minutes.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.20minutes.fr/societe/3272171-20220418-gironde-inventent-moustiquaire-robuste-rafraichit-egalement-air-piece

https://www.midilibre.fr/divertissement/insolite/comment-vous-proteger-des-moustiques-et-de-la-canicule-ce-couple-dinventeurs-a-trouve-la-solution-10243548.php

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.