AVC : les migraines avec aura après 50 ans plus dangereuses que les autres

Une récente étude américaine souligne les risques des migraines avec aura en fonction de l'âge : lorsqu'elles apparaissent après 50 ans, elles doubleraient le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC).
Istock

Taches brillantes qui apparaissent, fourmillements, difficultés à s'exprimer... les migraines avec aura, qui relèvent d'un trouble neurologique transitoire, sont désagréables et peuvent inquiéter. Si leur lien avec la survenue d'un accident vasculaire cérébral (AVC) est régulièrement discuté par les chercheurs, une étude américaine publiée le 21 janvier 2019 dans le Headache Medical Journal suggère que ce sont les plus de 50 ans qui seraient les plus concernés par ce potentiel risque.

Migraines avec aura après 50 ans : un risque d'AVC doublé

Pour arriver à cette conclusion, l'équipe de chercheurs menée par le docteur Xiao Michelle Androulakis a suivi sur une période de 20 ans 11 592 personnes. Parmi elles, 447 souffraient de migraines et 1128 de migraines avec aura. Il a ainsi pu être observé que les participants qui avaient développé des migraines avec aura après l'âge de 50 ans avaient 8% de chance d'être victimes d'un AVC, un risque doublé par rapport aux non-migraineux.

Le risque accru d'AVC ne concernait pas les personnes migraineuses depuis longtemps

Des observations d'autant plus étonnantes que les personnes qui souffraient de migraines, avec aura ou non, depuis longtemps n'étaient pas concernées par ce risque. "A notre connaissance, il s'agit de la première étude prospective à large échelle qui évalue la relation entre les années d'exposition à la migraine et l'AVC, affirme le Dr Androulakis. Je pense que cliniquement, cela est très éloquent, puisque beaucoup d'individus qui souffrent de migraines depuis longtemps s'inquiètent de leur risque d'AVC en vieillissant. Or, les effets cumulatifs de la migraine seule qui commence avant 50 ans n'augmentaient pas le risque d'AVC plus tard dans cette étude. Au contraire, l'apparition de la migraine à partir de 50 ans y était associée à un risque accru."

Migraine : les 30-40 ans sont les plus touchés

La littérature s'accorde d'ailleurs à dire que l'apparition tardive de la migraine est rare et donc peut être plus préoccupante. Selon l'association Attitude Prévention, "débuter une migraine après 50 ans n’est pas habituel et cela peut masquer un autre problème neurologique, à rechercher par des examens complémentaires". En effet, l'Inserm explique que les adultes jeunes, âgés de 30 et 40 ans sont les plus touchés par la migraine, "les crises débutant avant 40 ans dans 90% des cas". Dans ce cas, les causes peuvent être nombreuses et variées : hérédité, stress, manque ou excès de sommeil, chaleur, froid, lumières ou odeurs fortes, alcool...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Les migraines dangereuses après 50 ans

Source(s): "Migraine Age of Onset and Association With Ischemic Stroke in Late Life: 20 Years Follow‐Up in ARIC". Headache Medical Journal. 21 janvier 2019. 
"Migraine". Inserm. Mis à jour le 2 novembre 2013.
"Comprendre les crises de migraine". Attitude Prévention. 9 mai 2016.
La rédaction vous recommande sur Amazon :