Sommaire

On est moins frileuses à la ménopause

On est moins frileuses à la ménopause© Istock

Si vous êtes gênée par les bouffées de chaleur à la ménopause, dites-vous que vous souffrirez moins du froid cet hiver. Cela s’explique par le fait que les œstrogènes jouent un rôle dans le mécanisme par lequel l’organisme maintient sa température constante. Leur absence perturbe donc ce processus.

Une sensation soudaine de chaleur peut débuter généralement au niveau du buste et du visage et se généraliser rapidement.

Ménopause : votre organisme a chaud plus rapidement

"Il est vrai qu’à la ménopause, on a tendance à être moins frileuse, assure le Dr Bagot. Le thermostat au niveau du cerveau est réglé un peu plus haut. Quand il y a une variation de température, le corps va vouloir réagir plus vite pour évacuer la chaleur après la ménopause. Cela explique les bouffées de chaleur. Donc, il aura tendance à être plus tolérant à des températures froides".

Ce phénomène aura tendance à s'inverser une fois que la femme aura atteint un âge très avancé. Passé 70-80 ans, les personnes redeviendront plus frileuses.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Merci au Dr Odile Bagot, médecin gynécologue, ancienne chef de clinique assistant des hôpitaux de Strasbourg, et auteure de Ménopause, pas de panique ! (éd. Mango).

Ménopause, Inserm

How Important Is Sex to Women as They Age?, NAMS, 28 septembre 2020

mots-clés : Symptome menopause
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.