Sommaire

Anxiolytiques et impuissance

Êtes-vous concerné ? Vous prenez peut-être des anxiolytiques sans le savoir… Ces médicaments sont très fréquemment prescrits. Ils ont pour noms : Lexomil ®(bromazépam), Xanax® (alprazolam), Tranxène® (clorazépate), Urbanyl® (clobazam), Valium® (diazépam)...

Pourquoi rendent-ils impuissant ? Outre des troubles de l’attention, de la mémoire, de l’endormissement, les anxiolytiques entraînent des troubles érectiles. Comme les antidépresseurs, ils inhibent certaines envies.

Est-ce irréversible ? Non, les problèmes érectiles disparaissent à l’arrêt du traitement. Toutefois, si vous avez des soucis d’érection, parlez-en à votre médecin. Le stress ou la déprime peuvent aussi être en cause.

Bêtabloquants et impuissance

Êtes-vous concerné ? Les bêtabloquants sont surtout prescrits en cas de problèmes cardio-vasculaires (hypertension artérielle, tachycardie, antécédents d’infarctus…). Les principales molécules en cause sur le marché ont pour noms : Ténormine® (aténolol), Sectral® (acébutolol), Propanolol EG (Générique).

Pourquoi rendent-ils impuissant ? Les bêtabloquants ralentissent la fréquence cardiaque et le débit sanguin au niveau de tous les organes, y compris le pénis. D’où des difficultés à tenir l’érection… Bien sûr, ce n’est pas systématique. Mais en cas de troubles, n’hésitez pas hésiter à en parler à votre médecin. Il est possible de changer de classe de médicaments…

Est-ce irréversible ? Non, les problèmes érectiles disparaissent à l’arrêt du traitement.

Antihypertenseurs et impuissance

Etes-vous concerné ? Presque toutes les classes d’antihypertenseurs entraînent des troubles de l’érection. C’est le cas des bêtabloquants, mais aussi des diurétiques (qui augmentent l’excrétion d’urine), comme par exemple le Lasilix® (furosémide)

Pourquoi rendent-ils impuissant ? Certains diurétiques contiennent de la spironolactone. Cette substance ressemble aux hormones mâles et se fixe à leur place sur leurs récepteurs.

Résultat : elle empêche la testostérone de stimuler l’érection.

Est-ce irréversible ? Les problèmes érectiles disparaissent à l’arrêt du traitement. Parlez-en à votre médecin, cardiologue ou urologue. Lui seul peut déterminer la classe d’antihypertenseurs susceptible de vous soigner sans nuire à votre sexualité.

Antidépresseurs et impuissance

Êtes-vous concerné ? Les antidépresseurs sont parmi les médicaments les plus prescrits en France. Leurs principaux représentants s’appellent Prozac® (fluoxétine), Effexor® (venlafaxine), Laroxyl® (amitriptyline)... Ils sont principalement indiqués contre la dépression, mais aussi contre des douleurs d’origine neurologique comme les migraines, les sciatiques...

Pourquoi rendent-ils impuissant ? Ils agissent au niveau du système central. Ils inhibent certains mécanismes au niveau du cerveau, donc certaines envies…

Est-ce irréversible ? Non, les problèmes érectiles disparaissent à l’arrêt du traitement. Toutefois, si vous avez des soucis d’érection, parlez-en à votre médecin. La dépression peut à elle seule entraîner de sérieuses perturbations côté libido.

Impuissance : et si ce n’était pas les médicaments ?

L’érection est avant tout une question de débit sanguin, de vascularisation, de nerfs, d’hormones et d’état psychologique. Un stress, une déprime, la consommation d’alcool, de tabac ou de toutes autres drogues, de même que la survenue d’un diabète, d’un surpoids ou de cholestérol ont, comme certains médicaments, des répercussions sur la vigueur sexuelle masculine.

L’apparition de troubles érectiles, sous traitement ou non, doit donc systématiquement donner lieu à une consultation. D’autant que les soucis d’érection peuvent aussi être le symptôme d’une dépression ou de problèmes cardio-vasculaires…

Sources

American Urological Association

Afssaps

Vidal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.