La liste des médicaments à éviter selon la revue Prescrire

La revue médicale Prescrire a publié le 1er février 2019 une liste de 93 médicaments à éviter, car jugés "plus dangereux qu'utiles". Découvrez lesquels.
Istock

Si les médicaments soignent, leurs effets indésirables peuvent s'avérer particulièrement importants et dangereux. C'est pour cela que la revue médicale Prescrire actualise chaque année sa liste de médicaments "à écarter pour mieux soigner", leurs risques étant considérés comme supérieurs à leurs bénéfices. Pour l'année 2019, après des évaluations poussées, 93 médicaments ont été recensés, ce dans plusieurs spécialités médicales. Médicaments de rhumatologie, de pneumologie, de gynécologie... Voici la liste des ceux à éviter :

Médicaments de cancérologie et d’hématologie

Antitumoraux

  • le mifamurtide (Mepact®)
  • le nintédanib (Vargatef®)
  • le panobinostat (Farydak®)
  • la trabectédine (Yondelis®)
  • le vandétanib (Caprelsa®)
  • la vinflunine (Javlor®)

Complications des cancers ou de leurs traitements

  • le catumaxomab (Removab®)
  • le défibrotide (Defitelio®)

Médicaments de cardiologie

  • l’aliskirène (Rasilez®),
  • le bézafibrate (Befizal®)
  • le ciprofibrate (Lipanor® ou autre)
  • le fénofibrate (Lipanthyl® ou autre)
  • la dronédarone (Multaq®)
  • l’ivabradine (Procoralan®)
  • le nicorandil (Adancor® ou autre)
  • l’olmésartan (Alteis®, Olmetec® et associations)
  • la ranolazine (Ranexa®)
  • la trimétazidine (Vastarel® ou autre)
  • le vernakalant (Brinavess®)

Médicaments de dermatologie et d’allergologie

  • la méquitazine (Primalan®)
  • la prométhazine injectable (Phénergan®)
  • le tacrolimus dermique (Protopic®)

Médicaments de diabétologie et de nutrition

Diabète

Les gliptines :

  • l'alogliptine (Vipidia®, Vipdomet®)
  • la linagliptine (Trajenta®, Jentadueto®)
  • la saxagliptine (Onglyza®, Komboglyze®)
  • la sitagliptine (Januvia®, Xelevia®, Janumet®, Velmetia®)
  • la vildagliptine (Galvus®, Eucreas®)
  • la canagliflozine (Invokana®)
  • la dapagliflozine (Forxiga®)
  • la pioglitazone (Actos®)

Perte de poids

  • l’orlistat (Xenical® ou autre)
  • l'association bupropione + naltrexone (Mysimba®)

Médicaments de rhumatologie et contre la douleur

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les coxibs :

  • le célécoxib (Celebrex® ou autre)
  • l’étoricoxib (Arcoxia®)
  • le parécoxib (Dynastat®)
  • l’acéclofénac (Cartrex® ou autre)
  • le diclofénac (Voltarène® ou autre)
  • le kétoprofène en gel (Ketum gel® ou autre)
  • le piroxicam (Feldène® ou autre)

Ostéoporose

  • le dénosumab (Prolia®)
  • le ranélate de strontium (Protelos®)

Arthrose

  • la diacéréine (Art 50® ou autre)
  • la glucosamine (Voltaflex® ou autre)

Divers

  • la capsaïcine en patchs (Qutenza®)
  • le méthocarbamol (Lumirelax®)
  • le thiocolchicoside (Miorel® ou autre)
  • la pégloticase (Krystexxa®)
  • la quinine (Hexaquine®, Okimus®)
  • l’association colchicine + poudre d’opium + tiémonium (Colchimax®)
  • l’association dexaméthasone + salicylamide + salicylate d’hydroxyéthyle (Percutalgine®)
  • l’association prednisolone + salicylate de dipropylène glycol (Cortisal®)
  • la méphénésine par voie orale (Décontractyl®) et la pommade à base de méphénésine (Décontractyl baume®)

Médicaments de gastro-entérologie

  • la dompéridone (Motilium®, Peridys®, Oroperidys® et génériques)
  • le dropéridol (Droleptan®)
  • le prucalopride (Resolor®)
  • l'acide obéticholique (Ocaliva®)
  • la cimétidine (Cimétidine Mylan® ou autre)
  • la métopimazine (Vogalène®, Vogalib®)
  • le nifuroxazide (Ercéfuryl® ou autre)
  • la trinitrate de glycéryle pommade à 0,4 % (Rectogésic®)

Médicaments de gynécologie et d’endocrinologie

  • la tibolone (Livial®)
  • les estrogènes conjugués équins + bazédoxifène (Duavive®)
  • l'ulipristal à 5 mg (Esmya®)

Médicaments d’infectiologie

  • la moxifloxacine (Izilox®)

Médicaments de neurologie

Maladie d’Alzheimer

  • le donépézil (Aricept® ou autre)
  • la galantamine (Reminyl® ou autre)
  • la rivastigmine (Exelon® ou autre)
  • la mémantine (Ebixa® ou autre)

Sclérose en plaques

  • l’alemtuzumab (Lemtrada®)
  • le natalizumab (Tysabri®)
  • le tériflunomide (Aubagio®)

Migraine

  • la flunarizine (Sibelium®)
  • l’oxétorone (Nocertone®)

Maladie de Parkinson

  • la tolcapone (Tasmar®)

Médicaments d’ophtalmologie

  • la ciclosporine en collyre (Ikervis®)
  • l’idébénone (Raxone®)

Médicaments de pneumologie et de la sphère ORL

  • l’éphédrine
  • la naphazoline
  • l’oxymétazoline
  • la phényléphrine
  • la pseudoéphédrine
  • le tuaminoheptane
  • l’ambroxol (Muxol® et autre)
  • la bromhexine (Bisolvon®)
  • la pholcodine
  • le tixocortol (Thiovalone®)
  • le mannitol inhalé (Bronchitol®)
  • le nintédanib (Ofev®)
  • l'oxomémazine (Toplexil® ou autre)
  • le roflumilast (Daxas®)

Médicaments de psychiatrie et contre les dépendances

Antidépresseurs

  • l’agomélatine (Valdoxan®)
  • la duloxétine (Cymbalta®)
  • le citalopram (Seropram® ou autre)
  • l’escitalopram (Seroplex® ou autre)
  • le milnacipran (Ixel® ou autre)
  • la venlafaxine (Effexor LP® ou autre)
  • la tianeptine (Stablon®)

Autres psychotropes

  • la dapoxétine (Priligy®)
  • l’étifoxine (Stresam®)

Sevrage tabagique

  • la bupropione (Zyban®)
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Médicaments à risques : la liste noire selon Prescrire

Source : "Bilan 2019 des médicaments à écarter pour mieux soigner". Prescrire. 1er février 2019.
La rédaction vous recommande sur Amazon :