7 médicaments à ne pas prendre périmés

Sa date est dépassée, mais pouvez-vous quand même prendre ce comprimé ? La date de péremption d’un médicament est fixée grâce à des études scientifiques, pour garantir la qualité du produit. Si elle signifie parfois que le produit est moins efficace, son dépassement peut aussi représenter un risque de toxicité ou d’infection. Quels médicaments ne doit-on jamais prendre quand ils sont périmés ? Medisite fait le point, avec les explications de Frédéric Bassi, docteur en pharmacie et président de la section Industrie de l’Ordre National des Pharmaciens.

Publicité

Pourquoi il ne faut pas les prendre périmées ? Si les pommades sont périmées ou si elles sont ouvertes depuis trop longtemps, elles peuvent être le lieu de développement bactérien, "surtout celles en pot car, contrairement à celles en tube, il faut y mettre les mains pour se servir" décrit Frédéric Bassi, docteur en pharmacie et président de la section Industrie de l’Ordre National des Pharmaciens. "Comme pour les cosmétiques, pour éviter au maximum la prolifération bactérienne, le conseil est de ne pas les conserver dans les salles de bain. Car l'humidité et la chaleur favorisent la pousse des bactéries et des champignons !" ajoute-t-il.

À partir de quand ils ne sont plus bons ? Bien regarder la notice pour s’informer sur la durée de conservation. 

Bon à savoir : "Les gels aqueux ou alcooliques ont une meilleure conservation que les crèmes", révèle Frédéric Bassi.

Les collyres pour les yeux, strictement individuels ! 

Pourquoi il ne faut pas les prendre périmés ? Un collyre périmé pourra ne plus être efficace. Il représente aussi un risque de contamination bactérienne qui pourra entraîner une infection de l’œil.

À partir de quand ils ne sont plus bons ? "Une fois ouvert, un collyre se garde en général maximum une semaine" détaille Frédéric Bassi.

Attention : "Il ne faut jamais prêter son collyre à une autre personne !" avertit le docteur en pharmacie. Cela augmente en effet les risques de contamination et d’infection.

Les sirops, pas plus d'une semaine

Pourquoi il ne faut pas les prendre périmés ? Les sirops peuvent ne plus être efficaces s’ils sont périmés. S’il est ouvert depuis trop longtemps, un sirop peut être le lieu d’une contamination bactérienne.

À partir de quand ils ne sont plus bons ? "Une fois ouvert, il ne faut pas garder un sirop au-delà de la durée du traitement", conseille Frédéric Bassi. "Il faut toujours regarder la durée de conservation indiquée sur la notice, et savoir que certains sirops doivent être placés au réfrigérateur", ajoute-t-il.

Pour les sirops en poudre à diluer : "De préférence, utilisez de l’eau en bouteille. L’eau du robinet peut ne pas convenir car elle est chlorée", avertit Frédéric Bassi. "Vérifiez les conditions de conservation, car pour certains,une fois le mélange réalisé, le sirop ne se conserve que huit jours, au réfrigérateur, c’est-à-dire le temps de la durée du traitement."

L’insuline, attention à la chaine du froid

Pourquoi il ne faut pas la prendre périmé ? Comme toutes les substances injectables, l’insuline est soumise à un risque de perte d’efficacité et à une altération possible par des bactéries à partir du moment où leur conditionnement a été ouvert.

À partir de quand elle n’est plus bonne ? "Les substances injectables ont une durée de vie plus courte que les autres types de médicaments : souvent moins de trois ans", révèle Frédéric Bassi. "Et attention, cette durée de vie n’est garantie que s’ils sont conservés, dans leur emballage, entre 2 à 8°C, c’est-à-dire à la température moyenne d’un réfrigérateur", précise-t-il.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X