Le paracétamol (Doliprane® notamment), recommandé en première intention pour soulager la douleur et la fièvre, est le médicament le plus consommé par les Français. Plus de 90% disent en avoir pris dans l’année, le plus souvent en automédication. Or, le paracétamol présente en cas de surdosage une toxicité sur le foie aux conséquences graves et parfois irréversibles. La toxicité hépatique du paracétamol va de de la simple élévation transitoire des transaminases à l'insuffisance hépatique aiguë (IHA) beaucoup plus rare mais pouvant conduire au décès en quelques jours dans un contexte de défaillance multiviscérale. Le paracétamol est la cause de 25-40% des hépatites fulminantes en Europe et aux USA.

Le paracétamol présente peu d’effets indésirables s’il est bien utilisé. Les règles du bon usage pour prévenir le surdosage avec du Doliprane® ? Prendre la dose efficace la plus faible, en commençant par 500 mg chez l’adulte, en sachant que la dose par prise ne doit pas dépasser 1g. La durée minimale entre deux prises doit être d’au moins 4 heures. La dose maximale autorisée en cas d’automédication est de 3g par jour de paracétamol (4g maximum dans le cadre d’une prescription médicale). Si le paracétamol n’est pas efficace dès les premières prises ou si la douleur persiste plus de 5 jours, n’augmentez pas les doses, mais consultez votre médecin. Enfin, si vous avez une maladie du foie ou une consommation importante d’alcool, il est recommandé de ne pas prendre de paracétamol sans avis médical.

Doliprane : attention aux autres médicaments qui en contiennent

Saviez-vous qu’en plus des trois médicaments les plus vendus (Doliprane®, Efferalgan® et Dafalgan®), le paracétamol est présent dans de nombreux autres médicaments contre la douleur ou contre le rhume, comme le Fervex® ou l’Actifed ? En cas d’association de deux médicaments contenant du paracétamol, il existe alors un risque de surdose non intentionnelle. C’est pourquoi il est important de vérifier l’absence de paracétamol dans la composition d’autres médicaments pris en même temps que le paracétamol pour éviter le surdosage.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Observatoire Français des Médicaments Antalgiques (OFMA)

Analgesia

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.