Sommaire

Cela fait six longues années que Catherine Laborde se bat contre la maladie à corps de Lewy. Cette démence neurodégénérative, à mi-chemin entre Alzheimer et Parkinson, a contraint l’ancienne présentatrice météo de TF1 à faire ses adieux à la chaîne.

Après une récente interview accordée à l’émission Sept à Huit, Catherine Laborde s’est confiée au micro de Kombini aux côtés de son mari. Devenu son "aidant", son compagnon, Thomas Stern, raconte à quel point il est difficile de voir sa femme souffrir.

À tel point que le couple envisage un scénario à la Roméo & Juliette : le suicide à deux. Le mari de Catherine Laborde confie envisager cette alternative "de manière assez abstraite en fait, c’est une hypothèse d’école".

Catherine Laborde évoque "le cadeau de partir ensemble ou séparément"

“Quand vous me demandez si je vais bien, je vous dirais que oui, quelquefois. Et quelquefois ça ne va pas très bien”, témoignait Catherine Labor sur TF1. Cette dernière est allée jusqu’à affirmer se sentir peu à peu “engloutie” par le monstre de la peur. “La peur qui paralyse, qui empêche”.

Elle décrivait avec émotions ses symptômes, typiques des maladies neurodégénératives. “J’ai des pertes de mémoire sans arrêt. Là je viens de vous parler, je ne sais plus ce que j’avais dit une demi-heure plus tôt”, détaille-t-elle. Elle parle “d’accès de mémoire”, puisque les moments où elle se rappelle succèdent à ceux où les souvenirs lui échappent.

Catherine Laborde ne peut nier qu’elle voit de jour en jour son état de santé décliner, et les symptômes de sa maladie devenir de plus en plus violents. L’ancienne présentatrice de la météo a donc évoqué la question du suicide.

"Savoir ce que je deviendrais si elle n’était plus là m’empêche de dormir toutes les nuits"

Thomas Stern évoque le suicide à deux et l’envisage "de manière assez abstraite en fait". Il semble terrifié à l’idée que sa femme disparaisse.

"Ça m'empêche à peu près de dormir toutes les nuits", lance-t-il.

"Ce sont des choses douloureuses que de partir à deux et je pense que quelqu'un qui a de l'amour pour vous, il doit pouvoir souhaiter qu'il partira seul, ou que je partirai seule, je pense qu'on peut encore se faire ce cadeau de partir séparément", renchérit Catherine Laborde.

Son partenaire la corrige alors : "Ensemble ou séparément".

"Oui, il faut dire aussi que j’ai souvent l’esprit à l’envers, donc peut-être que j’ai dit quelque chose en croyant dire autre chose, c’est ça ?", répond Catherine Laborde.

"Je pensais que tu voulais dire plutôt le cadeau de partir ensemble", rectifie Thomas Stern.

"Oui, c’est ça que je voulais dire", a-t-elle conclu avec le sourire.

Catherine Laborde : son mari évoque ses symptômes "terrifiants"

Devant les journalistes, Thomas Stern a également évoqué certains symptômes particulièrement violents que subi Catherine Laborde. Alors que cette dernière mentionnait des pertes de mémoire, déséquilibres et épisodes de désorientation, son conjoint décrit des symptômes encore plus terrifiants.

"C'est d'une brutalité"

La maladie à corps de Lewy est une maladie qui évolue par fluctuations, selon Thomas Stern. Ce dernier a évoqué certains "épisodes somnambuliques hallucinatoires" que rencontre souvent Catherine Laborde. Des épisodes qu’il qualifie de "terrifiants".

"C'est-à-dire que c'est quelqu'un d'autre, c'est une voix qu'on ne reconnaît plus, c'est d'une brutalité", a-t-il expliqué, en faisant référence au film L'Exorciste. "C'est un épisode que j'ai appelé 'barbare' dans le livre ['Amour malade' paru aux éditions Plon, ndlr], où l'autre devient incompréhensible", a-t-il poursuivi tristement.

Catherine Laborde ne sort plus de chez elle sans son mari ou ses filles

De son côté, Catherine Laborde révélait sur Sept à Huit qu’il lui arrivait de perdre l’équilibre et de trébucher très souvent. D’ailleurs, elle ne sort plus de chez elle sans son mari ou ses filles. “C’est une sécurité dont j’ai besoin maintenant”, précise-t-elle.

“Le travail du neurologue, c’est d’équilibrer tout ça pour qu’il n’y ait pas de dinguerie apparente, [...] pour rester dans le monde des vivants”. Parfois, elle se sent mieux. Dans les bras de son mari, notamment, où elle décrit qu’elle tremble moins. “Ça me rassure”.

Catherine Laborde : les conséquences de sa maladie sur son couple

La maladie dont souffre Catherine Laborde n’est pas sans impact sur son couple. En effet, au fil des mois, son amant est peu à peu devenu son aidant, a-t-elle expliqué à la TV.

“Ce qui le désarçonne, c’est qu’il me considère comme un malade”, déplore-t-elle.

Thomas Stern évoque "le profond désir de meurtre qui travaille souterrainement l’aidant"

"Bien sûr, il y a encore du désir entre nous. Mais il y a aussi ce danger que l’aidée prend la place de l’aimée”, confie l’ancienne présentatrice.

En outre, l’ancienne animatrice reste persuadée que ses symptômes agacent son conjoint… Parfois au point d’avoir des envies de meurtre. “Mais, je pense qu’il a besoin d’être énervé, d’avoir les dents qui grincent quand je suis près de lui, pour m’aimer. Il a besoin d’être insolent, rigolo, très fâché, très en colère… et donc très aimant”.

Dans le dialogue qu’ils ont rédigé, Thomas Stern évoque, en effet, “le profond désir de meurtre qui travaille souterrainement l’aidant”. Des mots forts, mais qui ne choquent pas pour autant Catherine Laborde. “Je comprends ce qu’il dit, je crois. Ce désir de tuer celui qui apporte du mal, du mauvais. Forcément, la solitude, elle est pour lui”.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Kombini

Sept à Huit, TF1

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.