C’est une nouvelle de taille qu’a communiqué l’Organisation mondiale de la santé ce mardi 25 août 2020. Le poliovirus sauvage (PVS), à l’origine de la poliomyélite, est officiellement éradiqué du continent africain, après quatre ans consécutifs sans nouveau cas.

Le poliovirus sauvage, éradiqué du continent africain

"Aujourd'hui, les membres de la Commission de certification pour la région Afrique déclarent que la transmission du poliovirus sauvage a été interrompue", a déclaré sa présidente, le Dr Rose Leke, lors d’une réunion en visioconférence. Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sa directrice régionale pour l'Afrique, Matshidiso Moeti, ainsi que les milliardaires Aliko Dangote et Bill Gates y ont également participé.

“Grâce aux efforts déployés par les gouvernements, le personnel soignant et les communautés, plus de 1,8 million d'enfants ont été sauvés", s’est réjoui l’OMS dans un communiqué, publié juste avant leur rassemblement.

Aucun nouveau cas de polio depuis quatre ans, en Afrique

Pour obtenir cette certification, il faut normalement attendre trois ans sans cas déclaré. Mais dans le cas de cette maladie, l’OMS a préféré attendre une année supplémentaire, “pour être sûre à 100 % qu’il n’y a plus de danger”, explique le Dr Tunji Funsho, membre du comité Polio Nigeria de l'association Rotary International, qui a consacré sa vie à cette cause.

“C’est une formidable victoire, une délivrance !”, a-t-il confié à l’AFP. “Cela fait plus de trente ans que nous avons lancé ce défi. Dire que je suis heureux, c’est un euphémisme !”. Mais si le virus sauvage a été évincé, des virus vaccinaux (mutés) circulent toujours. “Les vaccins ont certes permis de diminuer de plus de 99 % les cas de paralysie, mais certains offrent une possibilité de seconde vie au virus”, soulignent nos confrères du Monde. La prudence reste donc de mise...

Qu’est-ce que la poliomyélite ?

La poliomyélite est une infection virale très contagieuse, provoquée par le PVS, qui touche principalement les enfants. “Le virus se transmet par l’eau ou des aliments contaminés”, précise l’OMS sur son site. “Après s’être multiplié dans l’intestin, il envahit le système nerveux”. En attaquant ainsi la moelle épinière, il peut entraîner une paralysie irréversible.

Ses premiers symptômes sont les suivants : fièvre, fatigue, céphalées, vomissements, raideur de la nuque et douleurs dans les membres. La paralysie est, heureusement, beaucoup plus rare. L’infection est d’ailleurs souvent asymptomatique, mais les sujets excrètent le virus dans leurs selles et peuvent donc le transmettre.

La poliomyélite persiste en Afghanistan et au Pakistan

Cette maladie était répandue dans le monde entier, jusqu’à la découverte d’un vaccin dans les années 1950, seul moyen de prévention connu à ce jour. Au début des années 2000, le Nigeria était encore l’un des pays comptant le plus de cas. Aujourd’hui, seuls deux pays sont encore frappés par la polio : l’Afghanistan et le Pakistan. On estime que 30 000 enfants sont toujours “inaccessibles”, principalement en raison des conflits armés.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

La polio officiellement éradiquée du continent africain, selon l’OMS, Le Monde avec AFP, 25 août 2020. 

Poliomyélite, OMS. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.