[La parole aux associations] Les 5 idees recues les plus frequentes sur l’obesite

On estime à 33 millions le nombre de Français souffrant de surpoids ou d'obésité en 2022. L’obésité qui est propice à une vingtaine de maladies associées (cancer, diabète, hypertension, BPCO, infertilité, Covid-19, apnée du sommeil…) est la 4 e cause de mortalité dans le monde.

Pour autant, il a fallu du temps avant de considérer ce trouble lié à la surcharge pondérale comme une maladie. "L’obésité n’est pas reconnue comme étant une maladie aux yeux de la population française. La HAS [Haute Autorité de Santé, ndlr] a fini par le reconnaître, mais nous sommes peu nombreux à en avoir conscience. Il y a une vraie méconnaissance quant à cette maladie (et ses 19 pathologies associées) et encore de nombreuses idées reçues qui persistent. Le problème : cela a un impact considérable sur les personnes obèses, tant sur leur santé physique que mentale", souligne Anne-Sophie Joly, présidente fondatrice de Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO).

Intervenante à l’édition 2022-2023 du Festival de la Communication Santé – pour lequel Medisite est partenaire – Anne-Sophie Joly lutte contre l'obésité, la grossophobie et se bat pour que cette maladie soit enfin reconnue de tous.

"C’est une des pandémies mondiales les plus sourdes et les plus voyantes qui existent. On vit dans une société qui rend addict les gens à ce qu’ils mangent. On a fini par écrire ‘Fumer tue’ sur les paquets de cigarettes, mais est-il normal qu’au fil des ans, l’alimentation ultra-transformer puisse finir par vous rendre malade ?", déclare Anne-Sophie Joly.

Obésité : l’alimentation est souvent en cause, mais pas uniquement

L'obésité est définie par un IMC égal ou supérieur à 30,0 kg/m² et est considérée par l'OMS comme une maladie chronique.

La cause fondamentale de l’obésité et du surpoids est liée à un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et dépensées. Au niveau mondial, on constate qu’une augmentation de la consommation d’aliments très caloriques, riches en lipides, glucides, ainsi que la sédentarité sont le plus souvent en cause.

L’alimentation est un des plus grands facteurs de risque, mais il y a d’autres causes qu'Anne-Sophie Joly nous cite. "Il y a la pollution, certains médicaments, des causes hormonales, notre moral et des facteurs génétiques qui entrent aussi en ligne de compte".

"Un enfant dont les deux parents ont un problème de poids, peut avoir jusqu'à 80 % de risque de souffrir également de surpoids/obésité", ajoute la fondatrice du CNAO.

Obésité : "Ils finissent par croire que c’est leur faute"

L’alimentation des personnes en situation d’obésité nourrit la plupart des idées reçues. De nombreuses personnes se disent "les personnes en surpoids/obèses se laissent aller, elles mangent n’importe quoi...". Or, la cause est plus complexe. "À force d’entendre ce genre de choses, les personnes souffrant d'obésité finissent par croire que ce n'est que de leur faute. Ce qui va les détruire encore davantage", décrit Anne-Sophie Joly.

S’il est essentiel de lutter contre l’obésité, c’est parce qu’une surcharge pondérale est propice à de nombreuses autres maladies comme les problèmes cardiovasculaires, le cancer, le diabète ou encore les problèmes articulaires. L’obésité a un impact non négligeable sur l’espérance de vie (entre 5 à 10 ans de moins). "Pourtant, s’il y a autant de personnes qui cherchent à maigrir, ce n’est pas souvent pour des raisons de santé au départ, mais pour des raisons d’intégration physique, constate Anne-Sophie Joly. Si de nombreux individus sont aujourd’hui grossophobe, c’est parce que la personne souffrant d'obésité représente la personne qu’elles ne veulent pas être. Elle fait peur, car elle est l’antipode. C’est donc plus facile de véhiculer des idées reçues en se disant ‘qu’il ne peut s’en prendre qu’à lui-même’ plutôt que de se dire que cette maladie peut arriver à tout le monde, n'importe quand".

Pour Medisite, elle évoque les idées reçues les plus fréquentes.

Idée reçue 1 : "Les personnes obèses manquent de volonté"

1/5
[La parole aux associations] Les 5 idées reçues les plus fréquentes sur l’obésité

« Certaines personnes ne nous comprennent et estiment que nous nous laissons aller ».

Idée reçue 2 : "C’est un choix de vie"

2/5
portrait de jeune fille en bonne santé à la maison

"L’obésité n’est jamais un choix de vie. Certaines personnes cumulent des cartes négatives pour X raisons et l’aspect psychologique va faire sera un facteur malheureusement aggravant. Le cerveau cherche à compenser, car il faut tenir face aux multiples agressions. Cela peut être par l’alimentation, la drogue, l’alcool… mais l’alimentation est ce qu’il y a de plus légale et disponible (en plus de nous nourrir, elle est aussi un moment de plaisir)".

Idée reçue 3 : "Les personnes obèses mangent très mal"

3/5
[La parole aux associations] Les 5 idées reçues les plus fréquentes sur l’obésité

"Oui, l’alimentation est l’une des plus grandes causes de l’obésité. Mais il y en a d’autres : la sédentarité, l’aspect hormonal, certaines maladies, la génétique aussi. Et si une personne souffre de compulsions alimentaires : les TCA, il faut se demander pourquoi. L’alimentation n’est alors pas une cause, mais un symptôme d’un mal-être".

Idée reçue 4 : "Les personnes obèses sont issues de milieux plus pauvres"

4/5
[La parole aux associations] Les 5 idées reçues les plus fréquentes sur l’obésité

"Pour de nombreuses personnes, l’obésité est un signe de pauvreté".

Voir la suite du diaporama

Idée reçue 5 : "Les personnes obèses sont moins diplômées"

5/5
[La parole aux associations] Les 5 idées reçues les plus fréquentes sur l’obésité

"Selon des études sociologiques qui ont été menées, les personnes les plus minces sont considérées comme celles ayant le plus haut niveau de diplômes. Les gens considèrent que si vous êtes mince, beau, élancé, avec les dents blanches… vous aurez un salaire plus haut avec plus de considérations. C’est à cause de ce type d’idées reçues que les personnes souffrant de surpoids/obésité ont moins de chances que les autres".

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci à Anne-Sophie Joly, présidente fondatrice de Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.