Foie : 5 conseils rapides pour preserver cet organe vital

Il travaille 24 heures sur 24 et sept jours sur sept… Le foie est un organe extraordinaire du corps ! Ses rôles sont nombreux, il sert notamment à métaboliser tous les nutriments consommés, à fabriquer la bile pour aider à digérer, et à détoxifier le sang des substances potentiellement nocives pour l’organisme (alcool, médicaments et autres). Mais il aide aussi l’organisme à combattre les infections, il régule certaines hormones et c’est le seul et unique organe capable de se régénérer après amputation (ou destruction), lorsqu’une partie saine est restante.

En images, les conseils de médecins pour préserver son foie au quotidien.

Insuffisance hépatique : comment reconnaître un foie fatigué ?

Lorsque le foie ne fonctionne plus correctement, les médecins parlent “d’insuffisance hépatique”. Certains signes fréquents peuvent révéler un foie fatigué chez un individu, et notamment :

  • un jaunissement des yeux ou de la peau : c’est un signe courant de lésion hépatique et c’est souvent le premier signe, voire l’unique indice, d’une lésion hépatique ;
  • des dépôts graisseux sur la peau ou les paupières : c’est lié à l’élévation du cholestérol sanguin provoquée par un foie endommagé ;
  • des éruptions cutanées de couleur rouge-violet et composées de petits points ou de taches plus grandes : cela est lié aux saignements des petits vaisseaux sanguins de la peau, car le foie sain assure aussi à la bonne coagulation sanguine ;
  • des gonflements des chevilles, des jambes et/ou de l’abdomen : c’est une conséquence de l'incapacité de l’organe à produire de l’albumine, une protéine indispensable pour empêcher la fuite de liquide des vaisseaux sanguins vers les tissus ;
  • des démangeaisons ;
  • tendance aux ecchymoses et saignements ;
  • une sensation de fatigue ou de faiblesse ;
  • une haleine douceâtre et aigrelette.

“L’insuffisance hépatique peut se développer en quelques jours ou sur plusieurs années”, précise le Manuel médical MSD. Si elle n’est pas traitée, notamment en modifiant son mode de vie, elle peut être fatale.

Limiter ou supprimer l’alcool

1/5
Foie : 5 conseils rapides pour préserver cet organe vital

Après avoir été absorbée dans le tube digestif, la majeure partie de l’alcool est métabolisée dans le foie. “Lorsque l’alcool est métabolisé, des substances qui peuvent endommager le foie sont produites. Plus une personne boit de l’alcool, plus le risque de lésions hépatiques est élevé”, détaille le Manuel MSD.

Adopter une alimentation saine

2/5
Foie : 5 conseils rapides pour préserver cet organe vital

Des chercheurs israéliens ont révélé l’efficacité préventive et curative du régime alimentaire méditerranéen enrichi en plantes,contre la stéatose hépatique. En effet, il permettrait de diviser par deux la quantité de graisse accumulée dans le foie. 

Boire suffisamment d’eau est également nécessaire pour permettre au foie de bien fonctionner. 

Le détoxifier de temps en temps 

3/5
Foie : 5 conseils rapides pour préserver cet organe vital

Le foie n’a pas besoin d’aide pour faire son travail… Sauf lors de nombreux excès qui peuvent finir par le fatiguer. Ainsi, faire une détoxification hépatique peut aider l’organe à éliminer un excès de déchets et à se régénérer. La combinaison d’eau tiède avec du citron frais est une bonne façon de le drainer. D’autres astuces naturelles existent,Medisite vous en parle ici

Éviter les toxines

4/5
Foie : 5 conseils rapides pour préserver cet organe vital

Métaux lourds, pesticides, PFASToutes ces toxines peuvent endommager le foie, notamment lorsqu’elles s’accumulent avec le temps. Manger bio, éviter les emballages plastiques, les produits chimiques pour le ménage, etc, sont des actions qui aident à diminuer l’exposition à ces substances.

Garder un poids santé

5/5
Foie : 5 conseils rapides pour préserver cet organe vital

L’obésité augmente les risques de stéatose hépatique non alcoolique. Il est donc important de maintenir un “poids santé”, souvent défini par l’IMC (indice de masse corporelle). Mais face aux limites de cette mesure qui ne prend pas en compte la génétique (ossature, musculature, etc), ou encore le mode de vie (sportif ou non), de nombreux médecins nutritionnistes préfèrent aujourd’hui parler de “poids de forme”.

Le poids de forme est propre à chacun et correspond au poids dans lequel une personne se sent bien physiquement (sans troubles de la santé) et psychologiquement, et qui est maintenu dans le temps sans effort

Sources

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-foie-et-de-la-v%C3%A9sicule-biliaire/h%C3%A9patopathie-alcoolique/h%C3%A9patopathie-alcoolique https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/les-faits-en-bref-troubles-du-foie-et-de-la-v%C3%A9sicule-biliaire/manifestations-cliniques-des-maladies-du-foie/insuffisance-h%C3%A9patique 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Foie malade