Sommaire

Ce 29 novembre dernier, dans Le journal du dimanche (JDD), Christophe Hondelatte a partagé quelques informations sur son état de santé. Il serait atteint une nouvelle fois d’un polype. Il s’agit d’une tumeur bénigne située au niveau des cordes vocales.

Si elle n’est pas retirée à temps, elle risque de provoquer des lésions cancéreuses...

Polype : une récidive nécessitant une intervention

Âgé de 57 ans, Christophe Hondelatte a tenu à rassurer ses auditeurs lors d’une entrevue avec nos confrères du JDD. Absent depuis plus d’un mois et demi, le journaliste doit se faire opérer le plus vite possible afin d’éviter toutes séquelles causées par le polype.

"Il n'y a rien de grave. Je n'ai pas de cancer, mais la situation est assez handicapante pour que je renonce à l'antenne”, a-t-il expliqué au JDD.

"J'ai tout simplement un problème aux cordes vocales. Un grand nombre de mes confrères ont connu ça par le passé”, a-t-il ajouté.

L’apparition de son nouveau polype a été annoncée sur son compte Twitter en septembre dernier. "Les amis, un polype de la taille d'une 'couille de lapin' a poussé sur ma corde vocale", s'est-il amusé à partager.

Christophe Hondelatte : ce n’est pas son premier polype

J'ai été opéré d'un premier polype il y a six ans et d'un second en octobre. Avec une récidive qui nécessite aujourd'hui une nouvelle intervention, a affirmé Christophe Hondelatte.

Ayant besoin de repos aujourd’hui, le présentateur de l’émission Hondelatte Raconte a confirmé qu’il serait de nouveau opérationnel "courant janvier" avec une voix normalement en parfait état.

"Je ne veux pas retrouver les auditeurs avec une voix éraillée. Car un polype, c'est comme un poids posé sur une corde vocale. Ça modifie le timbre. Et Dieu sait que la voix est importante quand on est amené, comme moi, à raconter chaque jour une histoire, a-t-il raconté à nos confrères.

Chirstophe Hondelatte : une santé fragile

En 2013, Christophe Hondelatte avait déjà fait part de problèmes de santé. Victime d'une sciatique pendant plusieurs années, il avait dû subir une opération.

En plus de ses problèmes de dos, il souffrait aussi d’une dépression. Une période très difficile qu’il a évoqué en 2014 lors d’une interview au TV Mag : "Mes problèmes de dos et ma dépression sont derrière moi. Avec une sciatique, on croit qu'on est mort. On ne peut plus marcher, ni se lever, ni s'asseoir. J'y pense souvent. Mais c'est fini”.

En attendant son retour sur les ondes, consultez les pages suivantes afin d’en apprendre plus sur les polypes.

Polype : pourquoi Christohpe Hondelatte était à risque

Polype : pourquoi Christohpe Hondelatte était à risque© Istock

Un polype est une tumeur bénigne mesurant quelques millimètres voire plusieurs centimètres, susceptible de dégénérer en cancer. Il s’agit d’une excroissance de petite taille se développant sur les muqueuses des cavités naturelles du corps (l’intestin, la vessie ou encore le vagin).

Par ailleurs, il n’est pas anomal d’en détecter sur les cordes vocales chez les chanteurs, les comédiens, les enseignements ou encore les animateurs de radio comme dans le cas de Christophe Hondelatte.

Les polypes peuvent survenir sur les cordes vocales à cause d’une raucité chronique. C’est-à-dire qu’ils surviennent chez les personnes qui sollicitent leur voix en permanence. Selon le Dr Lazard, l’apparition de cette tumeur bénigne est due à un forçage vocal.

Il existe de nombreux types de polypes. Ces derniers sont classés en fonction de leur taille, de leur nombre, de leur aspect mais aussi leur caractère familial. Il faut savoir que plus il est gros, plus il faut l’enlever rapidement. Il sera plus à risques que les autres. De plus, Il faut savoir que les plus fréquents sont les polypes adénomateux.

Polype intestinal : quelles sont les causes ?

L’apparition d’un polype n’est pas forcément due à des antécédents familiaux, mais cela reste possible. En effet, si une tumeur bénigne est apparue chez un membre de votre famille, vous aurez de forts risques d’en présenter aussi. L’anomalie d’un gène peut ainsi être une cause.

Néanmoins, il existe également un autre facteur. Une alimentation faible en fibres végétales ou riche en graisses animales est déconseillée car est propice à l'évolution du polype en cancer. Il est donc recommandé d’avoir une alimentation équilibrée et variée.

L’âge est aussi un facteur à prendre en compte. Le risque que des polypes surviennent augmente au fil du temps.

Polype : les signes qui ne trompent pas

Polype : les signes qui ne trompent pas© Istock

Il est important de savoir que les polypes adénomateux ne provoquent pas de symptômes. Cependant, il n’est pas impossible d’en avoir. Les polypes se révèlent par des glaires ou des saignements dans les selles, des douleurs abdominales, des diarrhées, des constipations ou encore une occlusion intestinale.

Généralement, il est nécessaire de faire une coloscopie afin de les détecter. Cependant, elle n’est pas réalisée sur demande. Soit elle est proposée lors du programme de dépistage du cancer colorectal (pour les hommes et les femmes entre 50 et 74 ans), soit, dans le cadre d'un suivi médical régulier.

Polype : quels sont les traitements existants ?

Afin de traiter un polype, il faut avant tout prendre en compte sa taille, sa localisation mais aussi sa quantité (s’ils sont nombreux ou non). Deux traitements existent :

  • une ablation lors d’une coloscopie : il s’agit d’une intervention appelée polypectomie. Elle consiste à remonter un coloscope par l’anus. De plus il est muni d’une caméra afin de voir le polype pour l’enlever sans ouvrir la paroi abdominale. Elle est pratiquée lorsqu’il faut traiter un polype adénome tubuleux car il possède une tige et un chapeau facilitant l’extraction de ce dernier ;
  • une ablation de la zone où se trouve le polype : s’il s’agit d’un polype d’une taille importante ou d’un polype adénome villeux (plus difficile à retirer), il est nécessaire d’effectuer une opération chirurgicale. Elle consiste à retirer une partie de la zone où il se situe (généralement l’intestin ou le côlon).

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Dictionnaire, Institut National du Cancer

Diagnostic et traitement d'un polype, E-cancer

Christophe Hondelatte : "J'ai un problème de cordes vocales, mais rien de grave", Le journal du dimanche, 28 novembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.