Sommaire

Quelles sont les maladies qui font saigner la prostate ?

<span style="background-color: transparent;">Quelles sont les maladies qui font saigner la prostate ?</span>© IstockLes principales atteintes de la prostate sont l’adénome, le cancer et la prostatite. Ces trois pathologies peuvent faire saigner la prostate. On observe alors une hématurie (présence de sang dans les urines). Elle peut être microscopique, c’est-à-dire visible uniquement lors des examens biologiques des urines, ou macroscopique, visible à l’œil nu et colorant les urines ou contenant des caillots. L’adénome est une augmentation de volume de la partie glandulaire de la prostate. Il est totalement bénin. Il peut faire saigner en provoquant une inflammation de la prostate et en favorisant les infections urinaires. Ces saignements sont généralement peu abondants. Le cancer de la prostate provoque une inflammation sévère de la prostate et les tumeurs sont toujours hyper-vascularisées. C’est pourquoi les saignements liés au cancer peuvent être abondants et surtout accompagnées de caillots, qui doivent faire évoque ce diagnostic. La prostatite, qui correspond à une infection de la prostate et des urines, peut provoquer des saignements urinaires, peu abondants.

Quel bilan faire lorsque la prostate saigne ?

Quel bilan faire lorsque la prostate saigne ?© IstockLorsque l’on observe des saignements dans les urines chez l’homme, il est nécessaire de faire un bilan. Chez l’homme jeune, le diagnostic de prostatite est le plus probable. Il faut alors réaliser un examen cytobactériologique des urines, pour détecter l’infection en cause, et un dosage des PSA qui peuvent transitoirement être augmentées. A partir de la cinquantaine, les saignements doivent faire évoquer un adénome ou un cancer, qui sont des pathologies extrêmement fréquentes. Le dosage des PSA et le toucher rectal sont indispensables pour orienter le diagnostic. Le taux de PSA peut être très élevé en cas de cancer. Au toucher rectal, la prostate est dure, pierreuse et irrégulière, si elle est porteuse d’une tumeur cancéreuse. Elle est volumineuse, régulière et souple en cas d’adénome. Une échographie et éventuellement une biopsie transrectale sous anesthésie locale permettront un diagnostic de certitude.

Comment surveiller la prostate à partir de la cinquantaine ?

Comment surveiller la prostate à partir de la cinquantaine ?© IstockChez l’homme, à partir de cinquante ans, il est nécessaire de surveiller la prostate car les adénomes et les cancers sont des pathologies fréquentes avec le vieillissement. Un dosage régulier du taux de PSA peut être effectué au cours des bilans systématiques de contrôle. L’augmentation de ce taux doit faire envisager une pathologie prostatique, d’autant plus si l’augmentation entre deux prélèvements est rapide. Si des symptômes apparaissent, un toucher rectal doit être effectué par le médecin pour évaluer l’état morphologique de la prostate. Une échographie peut compléter ce bilan.

Vidéo : Cancer de la prostate : reconnaître les symptômes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.