Quelles sont les causes d’augmentation de volume de la prostate ?

La prostate est une petite glande qui se situe en arrière de la vessie et en avant du rectum. Cette glande participe à l’élaboration du liquide d’éjaculation et donc à la reproduction, chez l’homme. Elle est traversée par l’urètre.

La prostate de l’homme jeune a un petit volume, de la taille d’une prune. Elle est constituée de lobules et de fibres musculaires lisses. Mais, très fréquemment, à partir de la cinquantaine, la prostate augmente de volume. L’augmentation de taille de la prostate en vieillissant a deux causes principales : l’adénome prostatique et le cancer de la prostate.

L’adénome est la plus fréquente des atteintes prostatiques et est totalement bénin. La prostatite, qui est une inflammation de la prostate, due à une infection, est une cause d’augmentation de volume transitoire de la prostate.

Que se passe-t-il quand la prostate grossit ?

L’augmentation du volume de la prostate va se manifester par divers symptômes. Au début, peu de signes sont présents puis des troubles urinaires apparaissent. Il peut s’agir de signes de rétention urinaire ou de mictions impérieuses. Une pesanteur et une douleur pelvienne peuvent accompagner ces symptômes.

Des saignements dans les urines peuvent se présenter, mais il faut alors craindre une lésion cancéreuse, surtout s’ils sont accompagnés de caillots.

Enfin, des troubles sexuels peuvent révéler une atteinte de la prostate. Les infections urinaires peuvent aussi être plus fréquentes en cas d’inflammation de la prostate.

Que faire quand la prostate grossit ?

Lorsque des symptômes d’augmentation de volume de la prostate apparaissent, il est nécessaire de consulter son médecin. Celui-ci prescrira un dosage des PSA, ou antigène spécifique de prostate, qui, s’il est élevé, confirmera l’atteinte prostatique. Le dosage des PSA ne doit pas être pratiqué après un toucher rectal ou un rapport sexuel, car ils peuvent transitoirement augmenter son taux sanguin.

L’augmentation du taux de PSA ne signifie pas forcément qu’il s’agit d’un cancer. L’adénome et la prostatite sont aussi à l’origine d’une élévation des PSA. Le toucher rectal permet d’évaluer l’état de la prostate. Si elle est augmentée de volume, mais lisse et souple, il s’agit probablement d’un adénome. Si elle est dure, pierreuse et irrégulière, il faut alors craindre un cancer.

Une échographie prostatique et, éventuellement, une biopsie peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic de certitude. La biopsie se pratique par voie transrectale, sous anesthésie locale. Des saignements peuvent se produire après la biopsie. Les fragments de prostate prélevés seront ensuite analysés en anatomo-pathologie.

Vidéo : Prostate : pourquoi ces habitudes vous mettent en danger

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.