Sommaire

Quels sont les symptômes du cancer de la prostate ?

<span style="background-color: transparent;">Quels sont les symptômes du cancer de la prostate ?</span>© IstockLe cancer de la prostate est l’un des cancers les plus fréquents chez l’homme, à partir de cinquante ans. Il passe souvent inaperçu au début de son évolution car il ne provoque pas de symptômes. Lorsqu’il augmente de volume, il peut se manifester de diverses manières mais la plus fréquente est représentée par des troubles urinaires. Le sujet peut présenter des signes de rétention urinaire ou des mictions impérieuses. Ceci est dû à l’augmentation de volume de la prostate. Des saignements peuvent apparaitre dans les urines, éventuellement accompagnés de caillots. Des difficultés sexuelles peuvent apparaitre. Enfin, des douleurs pelviennes peuvent être présentes, ainsi que des douleurs dans le bas du dos. Les infections urinaires récidivantes peuvent également être révélatrices d’un cancer de la prostate.

Comment diagnostiquer un cancer de la prostate ?

Comment diagnostiquer un cancer de la prostate ?© IstockLorsque des symptômes de cancer de la prostate se manifestent, il est nécessaire de réaliser un bilan biologique comportant le dosage du PSA, ou antigène spécifique de la prostate. Le PSA est très augmenté en présence d’un cancer de la prostate. Si celui-ci est élevé, le toucher rectal va permettre d’évoquer le diagnostic, car, au toucher, la prostate est dure, irrégulière et pierreuse. Une échographie prostatique peut visualiser l’état morphologique de la prostate. Mais c’est la biopsie va venir confirmer le diagnostic. Un petit fragment de la prostate va être prélevé à l’aide d’une aiguille, en passant à travers le rectum. Cet examen est réalisé sous anesthésie locale. Il peut provoquer de légers saignements. Les fragments prélevés seront ensuite analysés en anatomo-pathologie.

Comment et ou faire un dépistage du cancer de la prostate ?

Comment et ou faire un dépistage du cancer de la prostate ?© IstockIl n’existe pas, en France, de campagne de dépistage organisé du cancer de la prostate. En effet, un taux de PSA élevé ne signifie pas forcément que le sujet est atteint d’un cancer de la prostate. Il n’a qu’une valeur d’orientation diagnostique. A partir de cinquante ans, une consultation médicale annuelle est recommandée. Le médecin va prescrire un bilan biologique de contrôle, au cours duquel le dosage des PSA sera réalisé. Ce bilan peut se faire dans tous les laboratoires d’analyses médicales. Le dosage de PSA ne doit pas être pratiqué dans les jours suivants un rapport sexuel ou un toucher rectal car ils peuvent transitoirement provoquer une légère augmentation du taux de PSA. Si le taux de PSA est élevé, la prostate peut être atteinte soit d’un adénome, bénin, soit d’un cancer. Une atteinte infectieuse comme une prostatite ou une infection urinaire peut augmenter le taux sanguin de PSA. C’est alors le toucher rectal et l’échographie qui orienteront le diagnostic.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Les troubles intestinaux facteurs de cancer de la prostate

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.