Faire de l’exercice régulièrement est associé à une réduction du risque d'obésité, de diabète, de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de décès. Toutefois, une équipe de l’université de Leicester a fait une découverte surprenante.

Selon leur article paru dans la revue scientifique Heart, les personnes très actives physiquement présentent des niveaux élevés de dépôts de calcium dans leurs artères coronaires. Ce taux, appelé aussi score calcique (score CAC), est un indicateur important du risque d'événements cardiovasculaires comme les crises cardiaques chez les patients asymptomatiques.

Faire beaucoup de sport augmentent les dépôts de calcium

Les premiers éléments de la recherche ne permettaient pas d’identifier clairement si l'exercice pouvait lui-même être associé à la calcification et au durcissement des artères. Dans le but d'approfondir cette question, les scientifiques ont étudié les dossiers de plus de 25 000 adultes en bonne santé (majoritairement des hommes) ayant subi des examens réguliers dans deux hôpitaux de Séoul et Suwon (Corée du Sud) entre mars 2011 et décembre 2017.

L’analyse révèle que les personnes qui étaient plus actives avaient tendance à être plus âgées et moins susceptibles de fumer que les participants moins sportifs. Ils avaient également un taux de cholestérol plus bas, une pression artérielle plus élevée et des preuves existantes de dépôts de calcium dans leurs artères coronaires.

“Une association graduelle entre le niveau d'activité physique et la prévalence et la progression de la calcification des artères coronaires est apparue au fil du temps, indépendamment des scores CAC au début de la période de surveillance”, expliquent les auteurs. Ainsi selon leurs données, une activité physique plus élevée était bien associée à une progression plus rapide des scores de calcification.

Score CAC : une mauvaise mesure des risques cardiaques ?

Les experts avancent plusieurs hypothèses face à ces résultats : faire beaucoup de sport pourrait augmenter le risque d'infarctus ou alors l'accumulation de calcium (aussi appelé score CAC) n'est pas la meilleure mesure des risques cardiaques.

"Bien que les partisans soutiennent qu'il s'agit d'un outil efficace pour dépister l'athérosclérose infraclinique chez les individus asymptomatiques, les cliniciens doivent être prudents quant à l'utilisation excessive de ce test chez des individus par ailleurs en bonne santé", écrivent-ils dans un éditorial.

Les chercheurs avancent une autre possibilité : “l'activité physique pourrait augmenter les scores CAC sans augmenter le risque [de maladie cardiovasculaire ]".

Malgré leurs résultats, les chercheurs assurent qu'il est important de rester actifs. Pour eux, en effet, leurs travaux ne remettent pas en cause les bienfaits du sport sur la santé. "Les avantages cardiovasculaires de l'activité physique sont incontestables", soulignent-ils. Ils confirment qu’il faut suivre les recommandations émises par l’OMS : faire au moins 150 à 300 minutes/semaine d’activité physique d'intensité modérée ou 75 à 150 minutes/semaine d'activité physique d'intensité soutenue.

"Les patients et les médecins, cependant, doivent considérer que la pratique d'une activité physique peut potentiellement accélérer la progression du calcium coronaire, probablement en raison de la cicatrisation, de la stabilisation et de la calcification de la plaque", concluent-ils.

Sources

https://medicalxpress.com/news/2021-09-physical-paradoxically-hasten-build-up-heart.html

https://heart.bmj.com/content/early/2021/08/27/heartjnl-2021-319346

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.