Distinguer lumbago et sciatique

La sciatique est due à l'inflammation du nerf sciatique. Il prend naissance au niveau des deux dernières vertèbres lombaires. Il traverse la fesse et descend jusque dans la cuisse. Un examen clinique, associé à une IRM, confirme le diagnostic. Le trajet de la douleur est d'ailleurs caractéristique d'une sciatique.
En cas de lumbago, la personne se retrouve littéralement pliée en deux, incapable de se relever. L'affection est due à des lésions des disques intervertébraux, des ligaments, situés au niveau des vertèbres lombaires (partie inférieure de la colonne vertébrale). Les muscles se contractent et restent "bloqués", suite à un effort brutal.

Lumbago et sciatique : les bons gestes à adopter

En cas de lumbago ou de sciatique, évitez de rester allongé. Il est préférable de conserver une activité, même si elle est réduite, plutôt que de ne rien faire. Continuer à solliciter les muscles du dos aide à se rétablir plus rapidement. Ensuite, certains gestes devront être évités. Pour vous baisser, par exemple, et porter une charge, préférez plier les genoux et vous relever en douceur, plutôt que vous pencher en avant ou faire des gestes brusques. Bien entendu, vous éviterez de porter des objets (qu'ils soient lourds ou pas), si vous souffrez d'un lumbago.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.