Leucémie aiguë ou chronique (cancer de sang) : symptômes, espérance de vie, traitements

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa leucémie, communément appelée cancer du sang, correspond à la multiplication anormale de cellules sanguines immatures, dans la circulation sanguine. Il en existe plusieurs types et toutes les leucémies ne touchent pas les mêmes populations, ni n’ont le même pronostic. L’avancée des traitements permet aujourd'hui d’espérer la guérison dans de nombreux cas.

Définition : qu'est-ce que la leucémie ?

La leucémie correspond à la multiplication anarchique de cellules sanguines immatures, issues généralement de la moelle osseuse (lieu de fabrication des cellules sanguines) et qui passent dans la circulation du sang.

On distingue plusieurs types de leucémies en fonction du type de cellules et de la rapidité d’évolution. Lorsque les cellules anormales deviennent trop nombreuses, les cellules normales dysfonctionnent à leur tour.

Quels sont les différents types de leucémies ?

Il existe plusieurs types de leucémie.

  • Les leucémies aiguës sont dues à la formation de cellules très immatures et à multiplication rapide. La rapidité d’évolution de la maladie nécessite un traitement précoce, pour en limiter l’agressivité.
  • Les leucémies chroniques sont dues à des cellules plus matures, donc à multiplication plus lente. Certaines de ces leucémies sont peu symptomatiques et le traitement est souvent différé.
  • Les leucémies sont également classées en fonction du type de cellules souches d’origine, myéloïdes ou lymphoïdes.
  • Dans de rares cas, les leucémies ont une anomalie des globules rouges ou les plaquettes pour point de départ. On peut les classifier selon la rapidité d’évolution de la maladie (aiguë ou chronique) et selon les cellules souches de la moelle osseuse à partir desquelles elles se développent (myéloïde ou lymphoïdes).

Qu'est-ce qu'une leucémie myéloïde ?

Les cellules cancéreuses sont issues de la moelle osseuse. Elles touchent les granulocytes et les myéloblastes (précurseurs des lymphocytes). Ceux-ci sont alors anormaux. Elle peut être aigüe ou chronique.

Qu'est-ce que la leucémie myéloïde aiguë (LMA) ?

Cette forme de leucémie se développe en quelques semaines. Elle peut toucher les enfants, les adolescents ou les adultes jeunes. Elle peut également se rencontrer après 60 ans. C’est l’une des formes les plus fréquentes de leucémie.

Qu'est que la leucémie myéloïde chronique (LMC) ?

La leucémie myéloïde chronique se développe lentement, durant des mois ou années. Elle touche principalement les adultes, et les symptômes apparaissent lentement. Elle nécessite parfois une simple surveillance avant d’être traitée.

Qu'est-ce que la leucémie lymphoïde ?

La leucémie lymphoïde touche les cellules souches des lymphocytes (globules blancs) en produisant des lymphoblastes (cellule ayant les caractéristiques d'une cellule jeune). Elle peut être aiguë ou chronique.

Qu'est-ce que la leucémie lymphoïde aiguë (LLA) ?

C’est la forme la plus fréquente de leucémie chez le jeune enfant. Cette maladie est d’évolution rapide et doit être traitée précocement.

Qu'est-ce que la leucémie lymphoïde chronique (LLC) ?

Cette leucémie atteint le plus souvent les adultes, entre 60 et 70 ans. Elle est dévolution très lente et peut durer plusieurs années. Elle peut se transformer en leucémie aiguë. 

Photo : cellules précurseurs de lymphocyte B d'un individu atteint de leucémie lymphoblastique aiguë

Photo : cellules précurseurs de lymphocyte B d'un individu atteint de leucémie lymphoblastique aiguë© Creative Commons

Crédit : Original téléversé par VashiDonsk sur Wikipédia anglais. — Transféré de en.wikipedia à Commons. © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Chiffres : quelle est la fréquence de la leucémie en France ?

En France, la prévalence de la leucémie, toutes formes confondues est de 20 000 personnes chaque année. La leucémie représente 29% des cancers de l’enfant, dont 80% sont des leucémies lymphoïdes aiguës (LLA).

Quels sont les symptômes de la leucémie ? 

Les symptômes de leucémie sont variables en fonction du type de leucémie et de l’âge du sujet.

Quels sont les symptômes de la leucémie aiguë ?

La leucémie aiguë provoque des symptômes similaires à ceux de la grippe, qui apparaissent en quelques semaines et ne disparaissent pas. La fatigue est intense et l’amaigrissement rapide. Une fièvre persistante, des adénopathies (atteinte des ganglions) diffuses, un teint pâle peuvent accompagner ces symptômes.

Quels sont les symptômes de la leucémie chronique ?

Les symptômes de la leucémie chronique sont souvent inexistants ou très légers au début de la maladie. Ils apparaissent progressivement. Il s’agit :

  • De fièvre, frissons ou maux de tête.
  • D’une fatigue de plus en plus importante.
  • D’un essoufflement, d’une pâleur, de palpitations, d’étourdissements souvent dus à une anémie.
  • D'infections fréquentes virales ou bactériennes.
  • De gingivites.
  • D'une perte d’appétit.
  • De maux de gorge à répétition.
  • D'une perte de poids.
  • D'adénopathies diffuses.
  • D'une augmentation de volume du foie ou de la rate.
  • De saignements de nez, des gencives, de règles abondantes, d'ecchymoses fréquentes.
  • De petites taches rouges sur la peau, appelées pétéchies.
  • De sueurs nocturnes.
  • De douleurs osseuses.
  • De troubles visuels.

Quelles sont les causes de la leucémie ?

Les causes des leucémies ne sont pas toutes élucidées. Les facteurs génétiques et environnementaux ont certainement une responsabilité dans le développement de certaines formes de leucémies.

Quels sont les facteurs de risques de leucémie ?

Les facteurs de risques de développer une leucémie sont :

  • Avoir subi des traitements contre le cancer comme de la chimiothérapie ou de la radiothérapie.
  • L’exposition à des niveaux élevés de radiations comme les survivants d’accident nucléaire.
  • L’exposition chronique à des produits chimiques comme le benzène.
  • Le tabagisme chronique.

Quels sont les facteurs de risque de leucémie chez l’enfant ?

L’exposition à des rayonnements radioactifs de faible intensité, des champs électromagnétiques ou des pesticides à un âge peu avancé ou pendant la grossesse pourraient être considérés comme des facteurs de risque de leucémie infantile.

Quelles sont les personnes à risque d'avoir une leucémie ?

Il n’existe pas de personnes vraiment à risque de leucémie, mais certains sujets seraient plus exposés :

  • Les personnes ayant des anomalies génétiques comme le syndrome de Down, auraient un risque élevé de leucémie.
  • Les personnes atteintes de syndromes myélodysplasiques (atteinte de la moelle osseuse), sont plus à risque de leucémie.
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de leucémie.

Durée : combien de temps dure une leucémie ?

Plutôt que de durée, on parlera ici de pronostic (cf plus bas).

Leucémie : qui, quand consulter ?

Lorsque des symptômes grippaux persistent pendant plusieurs semaines, il est nécessaire de consulter son médecin généraliste qui va pratiquer un examen clinique complet et prescrira des analyses biologiques complètes.

Le bilan biologique de dépistage permettra de visualiser des anomalies évocatrices qui inciteront à poursuivre les examens complémentaires. Si le diagnostic de leucémie est établi, le médecin adressera le patient à un oncologue spécialisé en hématologie.

Quels sont les examens et analyses en cas de leucémie ?

Le bilan biologique permet de détecter la présence de cellules anormales dans le sang. Dans le cas où ces cellules sont présentes, une biopsie de moelle osseuse est effectuée : un échantillon de moelle est prélevé au niveau de l’os iliaque (os de la hanche) pour être analysé dans un laboratoire d’anatomo-pathologie et confirmer le diagnostic de leucémie, ainsi qu’en préciser son type.

Photo : moelle osseuse observée au microscope

Photo : moelle osseuse observée au microscope© Creative Commons

Crédit : Andrjusgeo at the Lithuanian language Wikipedia © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Un bilan d’extension (pour savoir si le cancer se répand) est également réalisé, avec une radiographie des poumon s et un scanner thoraco-abdominal.

Leucémie : quel est son pronostic ?

Le pronostic de la leucémie chez l'enfant

Le pronostic de la leucémie est bon puisque près de 80% des enfants atteints en guérissent, surtout de la leucémie aiguë lymphoblastique. Seulement 20% d’entre eux rechutent.

Le pronostic de la leucémie chez l'adulte

Le pronostic de la leucémie est moins bon que chez l’enfant, les rechutes sont aussi beaucoup plus fréquentes. La lourdeur des traitements explique aussi les difficultés à guérir ces patients. Cependant, les progrès thérapeutiques donnent de bons espoirs notamment avec l'apparition de l’immunothérapie et des thérapies ciblées. Ces traitements sont beaucoup mieux tolérés que les traitements classiques et semblent montrer une efficacité intéressante, en ayant une action directe sur les protéines de croissance des cellules cancéreuses ou sur les cellules cancéreuses elles-mêmes.

Le docteur Emmanuel Béguier, oncologue radiothérapeute, explique que "les thérapies ciblées seraient l’avenir des cancérologues et que le développement de ces traitements va permettre de modifier le pronostic d’un grand nombre de cancer, notamment les hémopathies malignes, dont font partie les leucémies".

Leucémies : quels sont les traitements ?

Le traitement des leucémies peut utiliser plusieurs techniques. Le choix du traitement dépend du type de leucémie, de sa rapidité d’évolution, de son stade, de son extension, de l’âge et de l’état général du patient.

Ce choix a lieu au cours de réunions de concertations pluridisciplinaires réunissant un hématologue, un cancérologue, un radiothérapeute et tout autre professionnel de santé dont l’expertise pourrait apporter un bénéfice au patient.

Le traitement est ensuite discuté avec le sujet et ses proches.

L’objectif du traitement contre la leucémie est d’éliminer les cellules malignes sans endommager les cellules normales de la moelle osseuse.

Le traitement peut comporter plusieurs phases, avec différents moyens thérapeutiques.

La chimiothérapie contre la leucémie

La chimiothérapie utilise des médicaments cytotoxiques (substance toxique pour une espèce de cellule) qui visent à détruire les cellules malignes. La chimiothérapie a de nombreux effets secondaires, car elle endommage également les cellules normales de l’organisme. Cependant, elle reste un traitement de choix pour certaines formes de leucémies. Elle est généralement administrée par voie intraveineuse, par cures, durant plusieurs semaines ou moins.

La radiothérapie en cas de leucémie

La radiothérapie est surtout utilisée en cas d’atteinte du système nerveux central, c’est-à-dire du cerveau, et en préparation à la greffe de moelle osseuse lorsque celle-ci est envisagée.

Les thérapies ciblées contre les leucémies

Les thérapies ciblées ont pour intérêt de s’attaquer aux cellules cancéreuses directement. Les effets indésirables sont donc moins importants qu’avec la chimiothérapie. Pour le traitement de la leucémie, les inhibiteurs de la tyrosine kinase sont proposées en début de maladie, avec de bons résultats et des taux de rémission de plus de 5 ans beaucoup plus élevés.

La greffe ou l'autogreffe de moelle osseuse ou de cellules souches en cas de leucémie

Les greffes de cellules souches ou de moelle osseuse sont proposées aux sujets de moins de 55 ans. La greffe peut provenir d’un donneur compatible ou du patient lui-même (auto-greffe). Les résultats de ces techniques thérapeutiques sont généralement bons et ont permis de guérir un grand nombre de jeunes patients.

Quels sont les traitements complémentaires ?

Les traitements complémentaires comportent :

  • Les traitements des effets secondaires.
  • Une antibiothérapie ou des antifongiques en prévention compte-tenu de la baisse des défenses immunitaires.
  • Des transfusions sanguines lorsque les cellules sanguines sont en trop faibles nombre.
  • Des facteurs de croissance pour stimuler la production de cellules sanguines.
  • Des traitements contre la douleur, les nausées, les vomissements.
  • In suivi nutritionnel avec une augmentation des apports alimentaires si nécessaire.

Leucémies : quels suivis après le traitement ?

Le suivi des personnes traitées pour une leucémie est primordial en raison du risque élevé de récidive. Les objectifs de ce suivi sont :

  • Surveiller l’évolution de la maladie.
  • Surveiller l’apparition d’éventuelles complications de la maladie.
  • Surveiller les effets indésirables des traitements, qui peuvent être tardifs.
  • Proposer un accompagnement psychologique, social et professionnel si besoin.

La réalisation du suivi doit être continue et très prolongée. Elle est assurée à la fois par le médecin traitant, l’oncologue ou l’hématologue qui a traité le sujet. Le suivi repose sur la réalisation régulière d’un examen clinique et d’analyses de sang, tous les 3 à 6 mois après le traitement et tous les 6 mois à 1 an pour les formes de leucémie nécessitant une simple surveillance, comme la leucémie lymphoïde chronique.

En dehors des rendez-vous de suivi programmés, certains signes cliniques doivent alerter :

  • Une perte de poids non expliquée supérieure à 10 % du poids de départ.
  •  Une fièvre inexpliquée.
  • Des sueurs nocturnes.
  • Une fatigue anormale.
  • Un essoufflement.
  • Une augmentation du volume des ganglions lymphatiques.
  • Des hématomes, ecchymoses, saignements de nez ou des gencives, à répétition.
  • Des infections virales, bactériennes à répétition.

Leucémie : faut-il se faire vacciner contre la grippe ?

Mon conseil de médecin généraliste :

"Au cours du suivi après un traitement pour leucémie, la vaccination antigrippale est recommandée annuellement en raison des complications potentielles de la grippe chez un sujet  dont les défenses immunitaires sont affaiblies. De même, la vaccination anti-pneumococcique doit être réalisée tous les 5 ans et à vie."            

Prévention : peut-on prévenir la leucémie ?

Il n’existe pas de moyen de prévention contre la leucémie en dehors de l’éviction des expositions aux agents radioactifs, aux pesticides, aux champs électro-magnétiques, à l’alcool et au tabac.

Sites d'informations et associations sur la leucémie

Des sites d’intérêts sur les différents types de leucémies et des forums d’entraide sont consultables sur internet. Il s’agit :