Rhume : boire du lait en aggraverait les symptômes

Publié le 30 Octobre 2018 à 12h22 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude américaine confirme le lien entre la consommation de lait et l'accumulation de mucus au niveau de la gorge laissant présager qu'il faudrait éviter d'en boire lorsqu'on a rhume ou un mal de gorge. 

En voulant démontrer qu'il s'agissait d'une idée reçue, les chercheurs se sont finalement rendu compte du contraire. Boire du lait aggraverait bien les symptômes du rhume. Depuis des années le mythe persistait sur le fait que le lait stimulerait la production de mucus dans l'organisme encombrant encore plus le nez et les bronches des malades. "J'ai entendu tellement de patients me poser la question, explique le Dr Frosh, auteur de l'étude au Dailymail, que je me suis dit-il : faut que je sache une bonne fois pour toute."

Un lien entre augmentation du mucus et consommation de lait

Le mucus est produit par des cellules qui se trouvent dans le nez, les sinus et les poumons pour nous protéger de toute infection, il est constitué d'eau, de sel et de protéines. Les enzymes qui le compose luttent contre les bactéries. Des poils microscopiques à l'intérieur de notre gorge repousse le mucus plus loin pour qu'il soit avalé ensuite et qu'il n'engorge pas le système respiratoire. Lorsqu'il y a trop de mucus cela peut déclencher une infection ou une réaction allergique responsable d'un mal de gorge ou d'une vilaine toux. Pour cette étude, les chercheurs ont étudié les cas de 26 hommes et 82 femmes ayant déclaré une accumulation excessive de mucus. Tous ont été mis au régime sans produit laitier pendant six jours. Ensuite ils ont été séparés en deux groupes : les uns ont dû boire 350 ml de lait de vache et les autres 350 ml de lait de soja (les deux variétés de lait ont été aromatisées afin de ne pas influencer les patients". Chaque volontaire a ensuite dû noter son niveau de mucus au cours de l'étude sur une échelle de 0 à 100.

Avant le régime, les sujets ont évalué en moyenne une accumulation de mucus avec une note de 65/100. Pendant la période sans produits laitiers, la note est redescendue à 55/100, mais après avoir réintégré le lait ,la note est remontée à 63/100. "C'est une résultat assez étonnant en seulement une semaine d'étude", commente le spécialiste pour le journal britannique. Sceptique au début, le médecin a été forcé de constater qu'il y a bien un lien soupçonné entre l'engorgement des voies respiratoires par le mucus et la consommation de lait, néanmoins aucune hypothèse sur la cause n'a encore été trouvée, il est donc impossible de le confirmer officiellement.

Vidéo : Rhume : pourquoi vous ne devriez pas boire de lait

mots-clés : Rhume, Mucus, Lait, Mal de gorge
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X