“Mon livre ‘Maman n'a pas ouvert la porte ce matin-là’ est arrivé comme une nécessité, une évidence. Ma jeunesse a été marquée par le suicide de ma maman quand j’avais 14 ans. A l’aube de mes 50 ans, je me suis rendu compte que malgré le chemin parcouru, je n’avais jamais réussi à me débarrasser du sac à dos énorme que j’ai porté jusqu’alors. Mes plaies n’étaient pas cicatrisées…

La rencontre déclic avec une kinésiologue

“Après le départ de mon premier fils pour ses études supérieures et le décès de mes beaux-parents, j’ai accusé le coup. Je me suis rendu compte que je n’étais toujours pas armé pour gérer ce type de situation où la séparation était imposée. Je n’avais plus d’énergie et ma femme m’a conseillé d’aller voir une kinésiologue. Lors de notre première rencontre, elle a vu en moi un petit garçon qui pleurait. Passé le choc, j’ai pris conscience que je luttais pour être un adulte. J’ai décidé d’écrire pour revenir sur l’intolérable, le suicide de ma mère. J’ai vidé mon chagrin au fur et à mesure de l’écriture du livre. Je savais au fond de moi que tout était à l’intérieur mais je ne savais pas quoi en faire. Je pense qu’on ne peut pas affronter la vie si on ne pardonne pas son passé et c’est ce que j’ai réussi à faire.”

Suicide : se sentir isolé du jour au lendemain

La vie m’a empeché de faire mon deuil car mon père a immédiatement mis sous silence le suicide de maman. En écrivant le livre, j'ai dû ressortir tous les éléments traumatiques que j’avais vécu et j’ai pu suturer mes plaies petit à petit. J’ai réalisé une auto-analyse complète de ma vie et je suis reparti à zéro. Ce cheminement m’a permis d’arriver à ma vérité et à transformer le négatif en positif. Par chance, j’ai été très bien entouré, par mes amis d’enfance qui sont devenus mes frères, mais aussi par ma femme que j’ai rencontré à 22 ans et sa famille aimante. Je me suis révélé en tant que papa de trois merveilleux enfants à qui je transmets mon goût pour la bienveillance.”

Etre en phase avec ses émotions pour accéder au bonheur

“J’ai réalisé que mon parcours n’était pas si noir. Je n’arrivais pas à voir mes réussites : ma famille, mon couple, mes enfants, mon travail… Je me sens aujourd’hui libéré et je suis fier de moi. Je suis en phase avec mes émotions et ma vie n’a plus rien à voir avec celle d’avant. Je n’ai plus systématiquement peur, je peux traverser la vie sereinement. C’est aussi mon amour de papa pour mes enfants qui m’a permis de prendre le taureau par les cornes car j’avais peur de les abîmer. Mon livre, j'espère, permettra de montrer qu'on peut suivre un chemin pour se libérer du passé. Témoigner, transmettre, et donner l’opportunité à d’autres personnes d’essayer pour apporter la lumière. Cette lumière est comme une énergie positive. D’ailleurs, je pense que nous ne sommes qu'énergie et que ma maman n’a jamais cessé de me suivre toutes ces années.”

Sources

"Maman n’a pas ouvert la porte ce matin là" de Yann Lang-Lazdunski (Editions du Pantheon) https://www.editions-pantheon.fr/catalogue/maman-na-pas-ouvert-la-porte-ce-matin-la/

mots-clés : suicide, Témoignage
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.