C’est grâce à l’éducation thérapeutique du patient (ETP) que j’ai accepté mon asthme sévère. Ce dispositif m’a permis de mieux gérer ma maladie chronique au quotidien grâce à des connaissances fiables et à de nombreux conseils pratiques. Reconnaissant d’en être arrivé là, j’ai souhaité, moi aussi aider les autres patients à accepter et mieux gérer leur pathologie. J’ai suivi une formation de 40 heures avec une patiente experte. Aujourd’hui, je suis Vice Président patients d'Asthme & Allergies et patient expert au sein de l'Espace du Souffle - Education thérapeutique du patient au Comité Départemental des Maladies Respiratoires de Tours.”

Comment gérer une crise d'asthme ?

“Pour gérer (au mieux) une crise d’asthme, il faut d’abord avoir connaissance des symptômes évocateurs d’une crise et/ou d’une augmentation de ses symptômes habituels comme :

  • Une gêne respiratoire ;
  • Un essoufflement ;
  • Une respiration sifflante ;
  • Une toux sèche ;
  • Une sensation d’oppression thoracique.

Pour mieux gérer sa crise, il faut également s'appuyer sur le Plan d'Action Personnalisé Écrit (PAPE). Ce document doit être fait par le médecin (généraliste, pneumologue, allergologue). Il s’agit d’un outil d’autogestion de son asthme, personnalisé en fonction de votre pathologie (type, sévérité, fréquence des crises…). Le PAPE permet de rassurer les patients en leur donnant les clés pour mieux gérer leurs crises.”

Que faire en cas d'asthme sans ventoline ?

“L'asthme est une maladie chronique inflammatoire des bronches. La ventoline est un traitement de crise, à prendre quand les symptômes augmentent et qu'il y a une gêne. Le traitement de l'asthme repose essentiellement sur la réduction de l'inflammation des bronche s, il faut donc avoir un traitement de fond qui va permettre de réduire celle-ci. Il y a une grosse partie également sur l'éviction des facteurs favorisant une crise d'asthme (pollens, acariens...).

Si la crise est présente et que la ventoline n'est pas avec nous, il faut :

  • Essayer de se calmer ;
  • Travailler sur sa respiration (autant qu’on le peut) en se concentrant dessus quand cela est possible ;
  • Appeler le SAMU au 15 ou les pompiers au 18 ou encore le numéro d'urgence européen au 112 en fonction de votre localisation géographique.”

“Il ne faut pas hésiter à poser des questions à votre médecin afin de trouver des solutions adaptées à votre situation. La collaboration entre patient et médecin est essentielle.”

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Sources

Pour en savoir plus :
http://www.lespacedusouffle.fr/
https://asthme-allergies.org/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.