Au début, ma maladie était tabou, je ne voulais pas en parler” témoigne Pierre-Louis Attwell atteint par la maladie de Crohn. A 16 ans au moment du diagnostic, l’adolescent traverse une période de déni. Après le lycée, le jeune homme poursuit des études universitaires, mais n’a pas encore conscience de l’impact de sa maladie sur sa vie future : “je voulais intégrer la Marine Nationale, mais avec la maladie, c'était impossible”.

Et puis, en 2017, un déclic change tout : Pierre-Louis décide de combiner sa passion de toujours : la mer, la voile, le large et sa maladie. Il crée Voque avec un Crohn afin de participer à la mythique Solitaire du Figaro. “J’ai tout simplement pris conscience que je ne pouvais plus continuer comme ça et me mentir à moi-même et aux autres. Ce projet m’a convaincu d’avoir envie de parler de ma maladie à travers le sport.”

Vogue avec un Crohn : un véritable projet de vie

Si le point de départ du projet est de participer à la course Solitaire du Figaro, Pierre-Louis Attwell se rend rapidement compte que son expérience de patient peut en aider d’autres : “je suis devenu patient expert en passant un diplôme universitaire et je suis consultant pour certains hôpitaux dans les services de gastro-entérologie pour améliorer le parcours patient. Depuis que je parle quotidiennement de ma maladie, je me sens super bien !” s'enthousiasme le jeune homme de 25 ans.

Après le succès de la course Solitaire du Figaro, Pierre-Louis a été stomisé suite à une perforation du côlon. Malgré les épreuves, lui et son skipper participent à la Normandy Channel Race pour une course de plus de 1000 milles nautiques avec une stomie ! Le 7 novembre 2021, un an après son opération, Pierre-Louis Attwell prend le départ de la célèbre course Transat Jacques Vabre en Class40 avec un seul mot d’ordre : “Même malade, tout est possible !”

Maladie de Crohn : osez en parler et croire en ses rêves

“Je me suis rendu compte qu’en parlant de ma maladie qui est une pathologie invisible, cela permettait aussi à mon entourage et au grand public de mieux comprendre ce que les patients atteints de MICI (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin) peuvent vivre au quotidien. Il faut oser en parler, car finalement on a des retours très positifs. C’est d’ailleurs le message que je souhaite délivrer, celui qui me tient le plus à cœur : oser en parler et croire en ses rêves” conclut Pierre-Louis Attwell.

En savoir plus sur le projet Vogue avec un Crohn

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.