“Alors que je souffrais de douleurs dans le bas ventre depuis plusieurs jours, j'ai fait des recherches sur Internet pour en identifier la cause. J’ai trouvé des informations horribles et j'étais affolée… J’ai pris la décision de consulter un gynécologue aux urgences qui, après une échographie, m’annonce que j’ai un fibrome utérin très volumineux de 8 centimètres de diamètre. Je ne savais pas ce que c’était et l’interne n’a pas réussi à me rassurer, notamment sur un futur projet de grossesse. Je ne pouvais pas imaginer que la suite serait pire…”

Fibrome de l’utérus : “J’ai consulté 6 médecins aux avis différents”

“Lorsque j’ai consulté le premier gynécologue après l’annonce du fibrome utérin, il a tenté de me rassurer et m’a dit que je pouvais attendre un an pour voir si je parvenais à une grossesse naturellement. Je n’étais pas satisfaite de cette consultation vu mon âge (35 ans). Le second gynécologue a eu un discours beaucoup plus alarmiste en m'annonçant qu’il y avait des risques que le fibrome utérin m’empêche de tomber enceinte et qu’il y avait des risques de fausses couches et de complications pendant la grossesse. J’étais effondrée par ces informations et par le fait qu’on ne me proposait pas de réelle solution. J’ai consulté 5 médecins à la Réunion et 1 médecin au Kremlin Bicêtre sans trouver de réponse adaptée à la situation. Je me suis donc tournée vers les médecines douces en pratiquant le Reiki et en faisant de la méditation.”

Traitement du fibrome utérin : “mon fibrome a diminué de 60%”

"Étant toujours suivi par un gynécologue, il a été stupéfait de constater que mon fibrome avait diminué de volume sans traitement médicamenteux. Malgré tout, j’ai continué mes recherches et j’ai trouvé une clinique à Bordeaux qui proposait de réaliser une intervention par ultrasons pour traiter le fibrome. J’ai envoyé mon dossier médical et j’ai reçu une réponse favorable. Mon fibrome utérin a diminué de 60% grâce à cette intervention mini-invasive. Les médecins m’avaient conseillé d’attendre au moins 6 mois avant de tomber enceinte. Cela faisait 5 ans que je ne prenais plus de contraception et je suis tombée enciente seulement 3 mois après l’opération.”

Fibrome et grossesse : “J’ai été très suivie”

“Dès l’annonce de ma grossesse, ma gynécologue a mis en place un suivi très régulier, environ toutes les trois semaines et elle était confiante pour la suite. Malheureusement au cours du 7ème mois de grossesse, mon bébé faisait de la bradycardie. Malgré des examens rassurants sur une potentielle malformation cardiaque, l’équipe médicale a pratiqué une césarienne d'urgence. Cette dernière s’est très mal passée et le chirurgien a incisé mon fibrome pendant l’intervention. J’ai perdu 3,7 litres de sang et j’ai dû subir une transfusion sanguine. Par chance, le chirurgien a réussi à suturer mon utérus pour que je puisse le conserver. Les jours suivants ont été difficiles et j’étais très surveillée à cause de nombreux risques de complications. Dès que j’ai pu voir ma fille, nous avons pratiqué un peau à peau et son rythme cardiaque s’est normalisé.”

Accouchement : “J’en ai voulu au corps médical”

“Si j’ai finalement pu sortir après 15 jours d’hospitalisation et ma fille après 1 mois et 1 semaine en service de néonatalogie, j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre. J’en veux au corps médical, j’ai l’impression qu’on m’a volé mon accouchement. J’ai le sentiment de ne pas avoir été écoutée, que mon avis ne comptait pas. Aujourd'hui, je m’en suis remise mais cela m’a pris beaucoup de temps. On ne m’a pas proposé un accompagnement psychologique et je n’ai pas réussi à lâcher prise sur cet accouchement. Cela m’a poussée à m’engager auprès des femmes atteintes de fibrome utérin à travers l’association Fibrome Info France auprès de laquelle j'avais trouvé écoute et soutien. Je suis aujourd'hui représentante pour La Réunion !”

Sources

Pour en savoir plus sur l'Association Fibrome Info France :
https://fibrome-info-france.org/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.