Publiées le 27 septembre dernier, les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé, la HAS, confirment que la co-adminstration des vaccins contre la grippe saisonnière et la Covid-19 “ne comporte aucun danger”. La HAS en profite pour rappeler quelques conseils pour les personnes à risques.

Vaccin contre la grippe : le public visé

Depuis de nombreuses années, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débute au mois d'octobre. Cette année, elle aura lieu dès le 26 octobre. Le public visé reste inchangé par rapport aux années précédentes :

  • Toutes les personnes de 65 ans et plus ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes souffrant de maladies respiratoires ;
  • Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires ;
  • Les personnes souffrant de maladies neurologiques et neuromusculaires ;
  • Les personnes ayant une pathologie au niveau des reins et/ou du foie ;
  • Les personnes ayant des troubles de l’immunité ;
  • Les personnes en situation d’obésité ;
  • L’entourage des nourrissons de moins de 6 mois ;
  • Les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médico-social d’hébergement ;
  • L’entourage des personnes immunodéprimées.

Pour rappel, le vaccin contre la grippe permet de réduire le risque d’être contaminé par cette maladie et de réduire le risque de faire des formes graves de la grippe. Ce vaccin peut être administré par les médecins, infirmier(ères), les sages-femmes et les pharmaciens.

Grippe et Covid 19 : se faire vacciner le même jour

La HAS rappelle que : “la majeure partie des publics prioritaires ciblés par la campagne de vaccination antigrippale qui débute le 26 octobre est également concernée par l’administration d’une dose de rappel contre la Covid-19.” Bonne nouvelle pour ces personnes, la co-administration des deux vaccins est possible. En effet, la Haute Autorité de Santé rassure le public visé : “Dans son avis du 23 août, la HAS avait proposé la co-administration des vaccins contre la grippe et contre la Covid-19. Aujourd’hui, la HAS confirme qu’elle ne comporte aucun danger. Le risque potentiel serait celui d’une diminution de la réponse immunitaire sur l’un ou l’autre des vaccins, mais les résultats récents d’un essai rapportés par le Joint Committee on Vaccination and Immunisation sont rassurants sur ce point. La HAS rappelle également que cette co-administration est une solution pertinente pour optimiser la couverture vaccinale contre ces deux épidémies.”

Seule condition pour pouvoir réaliser les deux vaccins en même temps, “les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur deux sites de vaccination distincts – un vaccin dans chaque bras.” la HAS ajoute que : “Pour les personnes qui ne pourraient pas recevoir la dose de rappel contre la Covid-19 (ou d’ailleurs une première ou une seconde dose de ce vaccin) et l’injection antigrippale simultanément, la HAS précise qu’il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations.”

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3288855/fr/covid-19-et-grippe-la-has-precise-les-conditions-d-une-co-administration-des-vaccins

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.