L’influenza aviaire est une maladie virale qui sévit chez les oiseaux. Si la plupart des virus aviaires n’infectent pas l’homme, certains sous-types parviennent parfois à franchir la barrière des espèces : c’est le cas du virus H5N1 par exemple. Lorsque celui-ci contamine l’homme, on parle alors de grippe aviaire. À l’heure actuelle, la transmission du virus ne se fait que de l’animal à l’homme, mais les autorités sanitaires redoutent une évolution du virus vers une forme transmissible d’homme à homme, porte ouverte à une pandémie. C’est dans ce cadre de prévention que les 3500 dindons infectés par le virus dans le Morbihan, en Bretagne, ont été abattus ce jeudi 18 août 2022. La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée et la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès du réseau de surveillance SAGIR au 02 97 47 02 83.

La grippe aviaire : une zoonose virale

Plus d’une dizaine de virus influenza de type A aviaires ou porcins sont capables d'infecter l’homme à l’heure actuelle. Parmi eux, les virus aviaires A (H7N9), A (H5N1) de la lignée Gs/Gd/1/96 et A (H5N6) sont responsables de la très grande majorité des infections humaines rapportées à ce jour, et font de fait l’objet d’une surveillance accrue au niveau international.

Les cas humains sont principalement des cas primaires, suite à une exposition à des oiseaux infectés ou à un environnement contaminé, notamment dans le cadre de marchés aux volailles vivantes. La transmission interhumaine est rare, généralement limitée à une transmission entre un cas primaire et un membre de son entourage ou un personnel soignant. Santé publique France est en charge de la surveillance épidémiologique et de la validation du classement des cas possibles d’une infection humaine par un virus influenza d’origine animale en France. La période d’incubation des infections à virus influenza aviaires est de l’ordre de trois jours en moyenne.

Les formes cliniques les plus souvent décrites sont sévères, nécessitant une hospitalisation. Elles se caractérisent par l’apparition brutale des symptômes, une fièvre élevée et des signes d’atteinte respiratoire aiguë basse (dyspnée, toux). Des signes digestifs ou encore une conjonctivite sont parfois observés. Il existe des formes asymptomatiques ou bénignes, mais leur fréquence est difficile à quantifier et serait variable selon le virus et les caractéristiques de la personne infectée.

Sources

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/grippe-aviaire

https://www.morbihan.gouv.fr/Actualites/Espace-Presse/Espace-presse/Influenza-aviaire-un-foyer-confirme-dans-le-Morbihan

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-transmissibles-de-l-animal-a-l-homme/grippe-aviaire

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.