Grippe : les conseils de Michel Cymes pour l’éviter !

La campagne de vaccination a commencé depuis le 15 octobre dernier et se terminera le 31 janvier 2020. Alors que le premier mois touche à sa fin, la grippe fait de nombreuses victimes. Michel Cymes partage ses conseils pour éviter ce virus hivernal.

La grippe est une infection respiratoire aiguë, contagieuse, due aux virus appelés Influenzae. On distingue deux types de virus grippaux : A et B. Si les virus grippaux de type A circulent chez certaines espèces animales, les virus de type B surviennent essentiellement chez l’homme. L’un comme l’autre, ils sont responsables d’épidémies saisonnières et prennent chaque année, une certaine ampleur. En France métropolitaine, l’épidémie signe son retour entre les mois de novembre et mars.

Selon les chiffres recueillis par le Ministère de la Santé, l’hiver dernier, 8100 personnes sont décédées à cause de cette maladie.

"Comme chaque année, 2 millions de personnes seront touchées, met en garde Michel Cymes dans sa chronique sur RTL. Mais quand le virus est costaud et l’épidémie sévère, ce nombre peut grimper jusqu’à 8 millions".

Alors que le moins d’octobre touche à sa fin, le virus de la grippe fait déjà de nombreuses victimes, déplore le médecin et animateur. Voici le comportement à avoir cet hiver pour éviter d’être malade à votre tour.

Ne pas attendre pour vous faire vacciner

"La campagne de vaccination a commencé le 15 octobre et se terminera le 31 janvier 2020, mais le conseil est de ne pas attendre car il y a un délai entre le moment où l’on se fait vacciner et celui où l’on est effectivement protégé contre la grippe saisonnière", estime Michel Cymes. Ce laps de temps dure environ deux semaines. Votre système immunitaire a besoin de ce délai pour être réceptif au vaccin, même si ce dernier n’est jamais efficace à 100%.

"Le virus de la grippe change d’une année sur l’autre et le vaccin prend du temps à être fabriqué, poursuit le médecin préféré des Français. La version qui est proposée aujourd’hui se concocte dés le mois de février et l’OMS tient compte de la nature des souches qui circulent à ce moment-là. En huit mois, le virus a le temps de muter".

En revanche, une fois vacciné, même si vous attrapez la grippe, elle sera moins agressive que sans le vaccin.

Les plus de 65 ans doivent être vigilants

"Qui doit se faire vacciner ? En priorité les personnes à risque, prévient Michel Cymes. Les plus de 65 ans, les femmes enceintes, ou si vous souffrez d’obésité". Ces personnes sont particulièrement exposées à des complications si elles contractent le virus de la grippe.

Elles devraient donc se faire vacciner en priorité. On mentionne aussi les patients atteints de maladies chroniques, ou ceux qui vivent dans l’entourage de personnes immunodéprimées et nourrissons de moins de 6 mois.

Hélas, malgré les campagnes de sensibilisation, la saison précédente, seulement 45 % des personnes à risques se sont fait vacciner. "On est très loin du taux de couverture vaccinale de 75 % recommandé par l’OMS", estimait Agnès Buzyn. Selon cette dernière, une couverture vaccinale à 63 % éviterait 2500 décès par an.

<strong>Les plus de 65 ans doivent être vigilants</strong>

©Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Grippe : vous pouvez vous faire vacciner par votre pharmacien

Toujours dans le but de simplifier l’accès au vaccin, les pharmaciens de l’ensemble du territoire sont désormais habilités à vacciner.

En 2017-2018, l’expérimentation de la vaccination par les pharmaciens avait eu lieu dans quatre régions françaises, à savoir Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Au total, près d’un million de Français ont pu bénéficier de ces tests menés en pharmacie. Cette année, les pharmaciens de l’ensemble du territoire seront en mesure d’effectuer le vaccin à leurs clients. La nouveauté est effective depuis octobre 2019, avait annoncé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.