Grippe : le vaccin déjà en rupture de stock !

Ecouter l'article :

Seulement deux jours après le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe, de nombreuses pharmacies sont déjà en rupture de stock.
Grippe : le vaccin déjà en rupture de stock ! Istock

Le 13 octobre dernier, la campagne annuelle de vaccination contre la grippe a été lancée. À cause d'un afflux de patients dans de nombreuses pharmacies ces derniers jours, ces dernières ne possèdent déjà plus de vaccins contre la maladie.

Grippe : un vaccin très demandé

Selon le Ministère des Solidarités et de la Santé, 2 à 6 millions de personnes sont touchées par la grippe chaque année. Mais cette année, la campagne de vaccination est très particulière. Alors que nous arrivons en hiver, période où le virus est le plus virulent, nous faisons également face au Covid-19 qui revient à la charge.

En quelques jours, le vaccin s'est donc écoulé à une vitesse folle. "Nous les avons tous vendus, dès qu'ils arrivent je prends votre téléphone et je vous appelle" a répondu une pharmacienne à un client reparti bredouille, sur l'antenne de RMC.

Des patients sur liste d'attentes pour recevoir le vaccin

Cette dernière a également ajouté que la population a tellement peur du coronavirus que les officines ont été dévalisées. "Je n’avais jamais vu ça. Il y a des personnes qui viennent en acheter deux, trois, quatre", a expliqué une autre pharmacienne au micro de RMC.

Elle a récemment passé une commande de 100 doses qui, si tout va bien, devrait être livrée début novembre. Néanmoins, ces dernières sont déjà attribuées à des patients mis sur liste d’attente.

Un homme venu acheter un vaccin en pharmacie, lui aussi interviewé par la radio, a également exprimé sa frustration. "C’est la première année que je rencontre une difficulté. Je pensais que toutes les pharmacies étaient bien dotées en stock. Ce n'est pas une année ordinaire".

Vaccin contre la grippe : une nouvelle stratégie jusqu'à 2030

En cette année très particulière, le Ministère des Solidarités et de la Santé avait pris les devants vis-à-vis de la vaccination contre la grippe.

Selon un communiqué de presse, l’objectif est d’approcher les 75 % de couverture vaccinale, telle que l’OMS le préconise chez les personnes ciblées par les recommandations (celles les plus exposées aux risques de complications graves du virus influenza).

Selon la Haute Autorité de Santé, le vaccin doit être administré en priorité aux plus fragiles. Cela concerne :

  • les personnes souffrantes de pathologies chroniques ;
  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les femmes enceintes ;
  • les nourrissons de moins de 6 mois ;
  • les personnes ayant un indice de masse corporelle supérieur ou égale à 40 kg/m2.

Une stratégie ambitieuse de l'OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé a pour objectifs de prévenir l'apparition de la grippe saisonnière et d'empêcher la maladie de se propager pour éviter une nouvelle pandémie, grâce à sa campagne de vaccination 2019-2030.

"Le risque qu’un nouveau virus grippal se transmette de l’animal à l’homme et entraîne une pandémie est constant et réel. La question n’est pas de savoir s’il y aura une autre pandémie, mais quand elle éclatera. Nous devons rester vigilants et nous préparer : le coût d’une flambée épidémique de grande ampleur sera bien supérieur à celui de la prévention", a expliqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Selon leurs estimations, dévoilées dans un communiqué de presse, 1 milliard de cas, dont 3 à 5 millions de cas graves entraînent entre 290 000 et 650 000 décès respiratoires chaque année.

Les principaux objectifs de cette nouvelle stratégie sont :

  • une amélioration des moyens pour prévenir, détecter, vaincre et traiter le virus. C’est-à-dire, des vaccins plus efficaces et accessibles dans les pays du monde entier ;
  • un renforcement des capacités de surveillance et de lutte contre la grippe. Pour ce faire, chaque pays est invité à se munir d’un programme de lutte contre le virus adapté à leur situation économique et démographique. Ce dernier contribue à la préparation et à la sécurité sanitaire à l’échelle mondiale et nationale.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.