Jamel Debbouze revient sur l'accident tragique qui lui a coûté son bras

Jeudi le 31 octobre 2019, Jamel Debbouze était à l’honneur sur M6 pour la diffusion de son show en direct. À cette occasion, il est revenu sur l’accident tragique qu’il a vécu, lui faisant perdre l’usage de sa main droite.

Un terrible accident causé par le passage d'un train

Jamel Debbouze a frôlé la mort de près.

Jeudi dernier, il s'est confié à ce sujet lors de la diffusion de son show intitulé "Dans la tête de Jamel Debbouze", un documentaire produit par son épouse Mélissa Theuriau.

En effet, en janvier 1990 - alors que Jamel n’a que 14 ans - un drame se produit.

Lors du passage d’un train, il traverse par mégarde les rails de la gare de Trappes et se fait happer, perdant ainsi l’usage de son bras droit.

Lors de cet incident, un de ses amis succombe à cause du choc.

Un handicap transformé en force

Jamel Debbouze décide alors de transformer son handicap en force et de le dédramatiser par le rire.

“Après cet accident j’avais peur de ne plus correspondre aux codes de la société et d’être naturellement exclu parce que physiquement moins utile, explique-t-il.

Heureusement que j’avais la bouche, les yeux et le reste pour m’exprimer et dire "Je suis intéressant je vous jure, je suis marrant je veux faire partie de la fête. Ne me jugez pas".

Grâce à sa persévérance, Jamel Debbouze réussit alors à se créer un destin hors du commun.

“Je n’étais pas fier de plein de choses et aujourd’hui je suis fier comme un coq parce que j’ai eu la chance de pouvoir m’exprimer par le rire”, ajoute l’humoriste.

Qu’est-ce qu’une hémiplégie ?

L’hémiplégie est une paralysie qui affecte une ou plusieurs parties du corps, seulement d’un seul côté. Elle peut ainsi toucher un bras, une jambe, une moitié de visage ou les trois à la fois.

Cette paralysie est la conséquence d'une atteinte au niveau cérébral où les voies motrices sont latéralisées.

Il existe deux formes d’hémiplégie :

  • l’hémiplégie spasmodique : les muscles atteints sont raides et contractés ;
  • l’hémiplégie flasque : les muscles atteints sont mous et affaiblis.
    Cette paralysie est due à une atteinte du système nerveux central, donc au cerveau et à la moelle épinière : les muscles ne reçoivent plus l’ordre d’exécuter des mouvements.

L’hémiplégie est généralement causée par un accident vasculaire cérébral, qui est la cause la plus fréquente, ou encore par un traumatisme cérébral, une hémorragie cérébrale, une tumeur au cerveau ou une infection (abcès cérébral, encéphalite…).

Lorsque l’AVC touche l’hémisphère cérébral gauche, l’hémiplégie se situe du côté droit, et lorsqu’il touche l’hémisphère droit, elle se situe du côté gauche.

Par ailleurs, il est indispensable d’identifier la cause d’une hémiplégie afin d’éviter les complications, voire même la faire régresser.

Au niveau des effets secondaires, l’hémiplégie provoque des troubles moteurs mais pas uniquement. Le malade peut ressentir des douleurs au niveau des membres atteints et avoir des troubles du langage : c’est l’aphasie. Les personnes souffrant d’hémiplégie ont du mal à articuler et à trouver leurs mots.

Elles peuvent aussi avoir des troubles des sphincters entraînant rétention ou incontinence urinaire, ou incontinence fécale.

Des difficultés à déglutir ainsi que des troubles sensoriels et sexuels, se traduisant par une diminution de la libido et des problèmes d’érection et d’éjaculation chez les hommes, peuvent également apparaître.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Jamel Debbouze, ce qui l'a "sauvé" après son accident, Paris Match, 1 novembre 2019.

L’hémiplégie post-AVC, Au cœur de l'AVC !.