Insomnie : 8 causes auxquelles vous ne pensez pas

Certifié par nos experts médicaux MedisiteSi le stress et l’anxiété sont les facteurs de risque d’insomnie les plus connus et les plus fréquents, d’autres maux et situations du quotidien insoupçonnés peuvent être à l’origine de ce trouble du sommeil. Lumière sur les causes auxquelles on ne pense pas pour pouvoir les maîtriser, avec le docteur Jérôme Lefrançois, médecin du sommeil.
Sommaire

Insomnie : 20% des Français concernés, mais qu’est-ce que c’est ?

depressed woman awake in the night, she is exhausted and suffering from insomnia© Istock

En France, 15 à 20% de la population est concernée par l’insomnie. Une proportion moindre que ce que l’on a tendance à penser. Car en réalité, le terme "insomnie" est quelque peu galvaudé : "Pour le grand public, une insomnie, c’est le fait de ne pas dormir correctement même si c’est seulement une nuit ou deux", note le docteur Jérôme Lefrançois, médecin du sommeil. Et l’idée de l’insomniaque qui ne ferme pas l’œil de la nuit est erronée : "Beaucoup de personnes, dès qu’elles n’ont pas dormi une heure ou deux, affirment qu’elles n’ont pas dormi de la nuit. Mais en fait, cela est rarissime." Dans ces cas-là, il s’agit plus d’insomnies ponctuelles ou transitoires.

Alors, qu’est-ce qu’une réelle insomnie, au sens pathologique du terme ? "Pour un médecin, c’est une difficulté persistante à dormir pendant au moins quatre semaines consécutives et une majorité de nuits par semaine." On dit alors que l’insomnie est chronique. Celle-ci englobe d’ailleurs plusieurs troubles : "il y a les insomnies de début de nuit, c’est-à-dire les difficultés et les retards d’endormissement, celles de milieu de nuit caractérisées par des réveils nocturnes fréquents et qui durent plus de 20 minutes, et celles de fin de nuit lorsque la personne se réveille beaucoup plus tôt qu’à son habitude. Et puis, globalement, le fait que le sommeil ne soit pas réparateur."

Qu’elle soit de courte ou de longue durée, l’insomnie découle dans la grande majorité des cas du stress et de l’anxiété. "C’est la cause la plus fréquente, affirme le Dr Lefrançois. Elle se traduit par des difficultés d’endormissement et/ou des réveils nocturnes multiples. Il s’agit en fait d’un emballement de l’horloge de l’éveil : par définition, les hormones du stress sont éveillantes, mais elles continuent de l’être le soir et la nuit alors qu’elles ne devraient plus fonctionner."

Mais il existe pléthore de causes d’insomnie, certaines bien souvent insoupçonnées, trouvant leur origine dans notre hygiène de vie. Lumière sur huit d’entre elles.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements au docteur Jérôme Lefrançois, médecin du sommeil, co-auteur du livre "Les erreurs qui vous empêchent de dormir", Editions Alpen, avec Véronique Deschamps, psychothérapeute ; fondateurs de l’Ecole de la Santé et membres de la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil.

"Insomnie". Inserm.

"Etat des lieux de la consommation des benzodiazépines - Point d'Information". ANSM. 5 avril 2017.

La rédaction vous recommande sur Amazon :