Sommaire

Les pertes vaginales, aussi appelées pertes blanches, correspondent aux marques blanches que vous voyez apparaître dans votre culotte en dehors de vos règles. Ce phénomène physiologique chez la femme, qui se produit entre la puberté et la ménopause, fait partie intégrante du cycle menstruel.

En effet, ces écoulements, naturellement sécrétés par votre corps, permettent de maintenir l'équilibre de la flore vaginale. Ils entretiennent un écosystème de bactéries saines qui vous protègent contre les infections.

Pertes vaginales : comment se caractérisent-elles ?

Généralement peu abondante, il n’est pourtant pas rare que "la fréquence des pertes blanches varie tout au long du cycle menstruel d’une femme", explique auprès de The Sun le Dr Virginia Beckett du Collège royal des obstétriciens et gynécologues. En effet, elles peuvent par exemple devenir plus abondantes au moment de l'ovulation, en raison des modifications de la glaire cervicale. Par ailleurs, en deuxième partie de cycle, les pertes blanches peuvent également persister.

"Il se peut que les pertes vaginales soient inconfortables à cause de l’humidité qu’elles peuvent générer dans votre culotte, mais il faut savoir qu’un écoulement sain n'a ni odeur ni de couleur." Or, si celles-ci génèrent une odeur particulière, qu’elles provoquent des irritations ou des démangeaisons, cela peut être révélateur de différents problèmes de santé intime. Dans ces cas, consultez rapidement un professionnel de santé.

Vous avez des écoulements verts ou jaunes

Si vos pertes vaginales sont vertes ou jaunes, cela peut être le signe de la gonorrhée. Pour rappel, il s’agit d’une infection sexuellement transmissible (IST) causée par une bactérie appelée Neisseria gonorrhoeae. Généralement, celle-ci se transmet lors de relations sexuelles orales, génitales ou anales avec une personne infectée.

"Les signes typiques sont un écoulement vert ou jaune épais, des douleurs pendant vous urinez et des saignements entre les règles", révèle auprès de The Sun Natika Halil de l'Association de planification familiale. Si la gonorrhée se soigne facilement à l’aide d'antibiotiques, elle n’est pas sans risques.

La gonorrhée pourrait rendre infertile

En effet, si vous ne voulez pas que la bactérie devienne dangereuse, elle doit être repérée et traitée le plus tôt possible. "Chez les femmes, la bactérie peut se répandre vers les organes reproducteurs et provoquer une maladie inflammatoire pelvienne, entraînant des douleurs pelviennes, voire même de l'infertilité."

Concernant les femmes enceintes, "la gonorrhée augmenterait également le risque de fausse couche, de naissance prématurée et de naissance d'un bébé avec une conjonctivite, pouvant entraîner des lésions visuelles", alerte Natika Halil. "Il est donc indispensable de vous faire dépister si vous remarquez que vos pertes vaginales sont de cette couleur."

Vous avez des écoulements grisâtres

Lorsque vos pertes vaginales deviennent grisâtres, il s’agit d’un signe courant de vaginose bactérienne (VB). Ce phénomène se produit lorsque les bactéries à l'intérieur de votre vagin sont perturbées.

Généralement, cette infection se caractérise par des démangeaisons, des douleurs et une forte odeur. "Une femme sur trois l'obtiendra à un moment donné dans sa vie", indique Natika Halil auprès du média britannique. D’ailleurs, la spécialiste dévoile qu’environ la moitié des femmes atteintes de vaginose bactérienne ne remarqueront aucun signe ni symptôme.

Toutefois, "d'autres femmes pourraient, au contraire, remarquer un changement dans leurs pertes vaginales", continue-t-elle. "Dans ce cas, elles augmentent, deviennent minces et aqueuses, deviennent grisâtres ou développent une forte odeur de poisson, surtout après un rapport sexuel."

Quelles sont les causes de la vaginose bactérienne ?

Causée par un déséquilibre de la flore vaginale, plusieurs facteurs pourraient expliquer l’apparition de la vaginose bactérienne :

  • Une hygiène excessive (douches vaginales, par exemple) ou inadaptée ;
  • Un changement récent de partenaire sexuel ou des rapports sexuels avec plusieurs partenaires sexuels différents ;
  • Une prise récente d'antibiotiques ;
  • Une infection sexuellement transmissible (IST) ;
  • Un dispositif intra-utérin (stérilet).

"Ce n'est pas une infection sexuellement transmissible, mais elle peut se développer après un rapport sexuel." Généralement, la vaginose bactérienne se soigne en quelques jours avec des antibiotiques prescrits par votre professionnel de santé.

Vos pertes sentent mauvaises

"Un écoulement malodorant peut être le signe de plusieurs affections, pas seulement de la vaginose bactérienne", déclare auprès de The Sun le Dr Ayanthi Gunasekera de London Gynecology. En effet, "si vos pertes sentent mauvais, il se peut que ce soit le signe d’une infection des voies urinaires (UTI), autrement dit une cystite."

Toutefois, il est important de rappeler qu'il existe d’autres symptômes de la cystite qui doivent vous alerter. "Une urine trouble ou sanglante ainsi que de la fièvre doivent vous mettre la puce à l’oreille", signale la spécialiste. Par ailleurs, "la plupart des gens repèrent les infections urinaires lorsqu’ils ressentent une douleur en urinant et une envie constante d’aller aux toilettes."

Une odeur désagréable peut indiquer que votre tampon doit être enlevé de toute urgence, Dr Ayanthi Gunasekera.

"Une odeur désagréable peut également se dégager si vous gardez un tampon trop longtemps", explique le Dr Ayanthi Gunasekera. Pour rappel, "un tampon ne doit pas rester à l'intérieur du vagin plus de huit heures", selon le NHS.

"Une odeur désagréable, une douleur pelvienne ou de la fièvre sont des signes alarmants qui indiquent que votre tampon doit être enlevé de toute urgence", explique la spécialiste auprès du média britannique. Si vous avez du mal à le faire, consultez rapidement un professionnel de santé qui pourra le faire pour vous.

Vos pertes sont grumeleuses

Le muguet vaginal provoque des pertes épaisses, blanches, caillées, inodores ou malodorantes, spécialement pendant les règles. Celui-ci provoque également d'importantes démangeaisons et irritations autant à l'intérieur qu'à l'extérieur du vagin.

Inoffensif, "le muguet vaginal est une infection courante qui affecte autant les femmes que les hommes à un moment donné de leur vie", le Dr Virginia Beckett. "Cela peut être désagréable et inconfortable. Mais pas de panique, l’infection peut généralement être traitée avec des médicaments disponibles en pharmacie ou sur ordonnance des médecins généralistes.” Mais pour certaines femmes, le muguet vaginal peut être difficile à traiter et revient sans cesse.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.thesun.co.uk/health/21034806/vaginal-discharge-normal-doctor/

https://www.elsan.care/fr/pathologie-et-traitement/maladies-gynecologiques/vaginose-definition-causes-traitement

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.