Circoncision : les raisons culturelles et religieuses

Publié le 30 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
La circoncision est une intervention chirurgicale pratiquée généralement chez le bébé, qui répond à des considérations religieuses, culturelles ou médicales. Il s’agit de retirer tout ou partie du prépuce, c’est-à-dire de la peau qui recouvre le gland sur le pénis. Pourquoi pratiquer la circoncision ?
Publicité

© Istock

Pourquoi la circoncision ? Les motifs religieux

Les religions juives et musulmanes préconisent la circoncision. Dans la religion juive, la circoncision a lieu le huitième jour de la naissance, à la synagogue ou au domicile, au cours d’une cérémonie appelée Brith Milah. L’idée est que cette caractéristique physique devient l’indication d’une alliance avec Dieu. Dans la religion musulmane, la circoncision a lieu entre le septième jour de la naissance et jusqu’aux 13 ans de l’enfant. Elle n’est pas exigée par le Coran ni accompagnée de prières. C’est donc davantage une tradition musulmane qu’une tradition de l’islam. Elle est le signe d’une appartenance au groupe. Elle est appelée khitan.

Publicité
Publicité

La circoncision : les raisons culturelles et hygiéniques

De nombreux pays, notamment anglo-saxons, pratiquent la circoncision, en mettant en avant le caractère culturel et hygiénique. L’ablation du prépuce permet en effet d’éviter que des bactéries ne stagnent entre le prépuce et le gland et ne génèrent une infection. Mais ce risque est éliminé par une bonne hygiène intime d’ordinaire et ne justifie pas une circoncision. Enfin, des motifs médicaux peuvent motiver la circoncision à l’âge adulte, notamment en cas de phimosis, c’est-à-dire quand l’orifice du prépuce est trop petit pour permettre un décalottage du gland lors de l’érection.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X