Gastro chez le bébé et le nourrisson : symptômes, durée, traitements, alimentation

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa gastro-entérite est une maladie généralement bénigne qui est à l’origine d’épidémies annuelles qui peuvent toucher des milliers d'enfants. Les nourrissons sont plus à risque de complications en raison du risque important de déshydratation. La prise en charge de la gastro chez le bébé doit être rapide et la surveillance rigoureuse.
Gastro chez le bébé et le nourrisson : symptômes, durée, traitements, alimentationIstock

Qu'est-ce que la gastro-entérite ?

La gastro-entérite est une maladie généralement virale et bénigne qui guérit spontanément. Elle provoque une inflammation de la muqueuse intestinale à l’origine de diarrhées parfois abondantes, de vomissements et de fièvre (sans que cette dernière soit automatique).

Les nourrissons constituent une population très vulnérable, car le risque de déshydratation est important.

La gastro-entérite peut également être bactérienne ou parasitaire et nécessite alors un traitement spécifique. Chez le bébé, la majorité des gastro-entérites sont virales.

La gastro-entérite : une épidémie qui touche les bébés surtout en hiver 

Presque tous les enfants auront un épisode de gastro-entérite aiguë entre 6 mois et 2 ans. La gastro-entérite chez les enfants de moins de 2 ans sévit surtout pendant les mois d’hiver, de décembre à mars

Plus de 150 000 nourrissons sont touchés chaque année, principalement lorsqu’ils sont gardés en collectivité, en raison de la grande contagiosité de ce virus. En Europe, chaque enfant de moins de trois ans fait 0,5 à 2 épisodes de gastro-entérite par an. Selon l'OMS, la maladie entraîne 2 millions d’hospitalisations par an.

Le virus le plus fréquemment en cause est le rotavirus. Il provoque surtout des diarrhées aiguës. Ce virus, responsable de la majorité des gastro-entérites des bébés, se répandent sous forme d’épidémies, en particulier dans les collectivités (école, crèche, garderie…). 

Le réseau Sentinelles surveille la fréquence des diarrhées aiguës en France

Le réseau Sentinelles (réseau de médecins généralistes bénévoles qui surveillent des indicateurs de santé) estime qu'environ 2 millions de personnes ont consulté un médecin généraliste pour une diarrhée aiguë durant la saison hivernale 2018/2019 :

  • dans 16,5 % des cas, il s'agissait d'enfants de moins de 5 ans
  • dans 17,3 % des cas, il s'agissait d'enfants entre 5 et 14 ans

Comment reconnaître les symptômes de la gastro-entérite du bébé ?

Les symptômes de la gastro-entérite chez le bébé / nourrisson sont:

  • des diarrhées, c’est-à-dire des selles molles, voire liquides, avec une fréquence augmentée (à savoir 3 selles par jour ou plus). La diarrhée peut durer 1 à 2 semaines ;
  • des maux de ventre ou doubleurs abdominales (crampes, maux d'estomac...) ;
  • des nausées ;
  • des vomissements  d'apparition brutale (il est possible que des vomissements soient absents ou peu nombreux) qui peuvent durer 1 à 2 jours  ;
  • une perte d’appétit ;
  • de la fièvre, parfois élevée (supérieure à 38,5 °C) ;
  • une grande fatigue, le nourrisson est apathique ;
  • une léthargie ou des troubles de la conscience, qui doivent motiver une hospitalisation.

Gastro chez le nourrisson : quelles sont les causes ?

  • La principale cause de la gastro-entérite du nourrisson est virale.
  • On peut également rencontrer des bactéries ou des parasites, mais ceci est beaucoup plus rare à cet âge.

Les principaux virus en cause sont l’adénovirus, l’entérovirus et surtout le rotavirus, principal agent viral retrouvé au cours de la gastro-entérite du nourrisson. L’inflammation qu’ils provoquent détruisent la paroi intestinale et entraînent des diarrhées et des vomissements, lorsque la paroi gastrique est atteinte également. La contagion du rotavirus est très grande, c’est pourquoi les épidémies de gastro-entérites dans les collectivités et les crèches sont fréquentes.

Gastro-entérite du bébé : quels sont les facteurs de risques ?

Les principaux facteurs de risque de la gastro-entérite du nourrisson sont:

  • la malnutrition ;
  • les déficits vitaminiques ;
  • la présence concomitante d’autres infections comme la rougeole ou le VIH ;
  • la présence d’une maladie chronique, comme la drépanocytose;
  • l’immunodépression ;
  • le manque d'accessibilité à l’eau potable, dans les pays en voie de développement ;
  • la présence d’autres épidémies virales en même temps.

Gastro-entérite : quels sont les bébés plus à risques ?

Le nourrisson âgé de 6 mois à un an est un sujet à risque de gastro-entérite, compte-tenu de l’immaturité de son système immunitaire.

Un nourrisson en bonne santé risque moins de complications qu’un nourrisson ayant déjà présenté des maladies ou ayant un antécédent de prématurité.

À quel âge les enfants sont-ils plus sensibles à la gastro-entérite ?

La gastro-entérite de l'enfant atteint majoritairement les nourrissons de moins de 2 ans, avec un pic de fréquence qui se situe entre 6 et 12 mois.



Gastro-entérite chez l’enfant : que faire ?


Gastro-entérite chez l’enfant : que faire ?
Les épidémies de gastro-entérite touchent chaque année de nombreux enfants. Souvent d'origine virale, elle est la plupart du temps bénigne et guérit spontanément, mais dans quelques rares cas des complications sont possibles....


Quelle est la durée d'une gastro-entérite chez le bébé ?

En dehors des complications, la gastro-entérite de l’enfant peut durer entre 3 et 7 jours.

Elle guérit normalement spontanément, lorsqu’elle est d’origine virale, ce qui constitue la majorité des cas.

En cas de déshydratation, une hospitalisation peut perte nécessaire pour une réhydratation par voie intraveineuse. La fatigue peut alors persister plus longtemps, au moins, jusqu’à ce que l’enfant reprenne une alimentation normale.

Contagion : comment bébé attrape-t-il une gastro-entérite ?

Les principaux virus provoquant la gastro-entérite sont très contagieux. Les mesures de prévention doivent donc être strictes.

Comment la gastro-entérite se transmet-elle chez les nourrissons ?

Le virus se transmet par :

  • contact direct du bébé avec une personne déjà malade ou avec un bébé contagieux ;
  • contact indirect avec des objets souillés  sur lesquels se sont déposées de fines particules de selles ou de vomissements de personnes malades ;
  • la consommation d'aliments contaminés ou d'eau souillée.

D'autres facteurs expliquent la survenue d'une gastro-entrérite chez les bébés :

  • la vie du bébé en collectivité (école, crèche) favorise la transmission du virus. Les nourrissons gardés en collectivités ne doivent pas fréquenter la crèche pendant la gastro-entérite et doivent être gardés à domicile. Le lavage des mains doit donc être fréquent et soigneux. 
  • les surfaces impliquées dans la contamination virale sont notamment: les robinets, les poignées, les chasses d’eau, les poubelles… Les vêtements, bavettes, jouets, et peluches sont également des vecteurs de contamination fréquents. Le lavage quotidien du linge est nécessaire en cas de gastro-entérite. 
  • une intoxication alimentaire : une bactérie comme Escherichia coli ou la Salmonelle a infecté le bébé via l’alimentation.
  • une infection parasitaire est également possible, mais reste rare en France métropolitaine.

Gastro-entérite du bébé : les peluches peuvent être des vecteurs de contamination 

Gastro-entérite du bébé : les peluches peuvent être des vecteurs de contamination© Fotolia

Temps d'incubation : combien de temps bébé reste-t-il contagieux après une gastro-entérite ?

La gastro-entérite virale du nourrisson dure entre 3 et 7 jours. Le bébé est contagieux pendant toute la durée de la maladie et les quelques jours qui suivent. Attention à la transmission du virus notamment si l'enfant malade a des frères et sœurs.

Qui, quand consulter en cas de gastro-entérite du nourrisson ?

Qui consulter ?

Lorsque des symptômes de gastro-entérite aiguë apparaissent chez un nourrisson, il peut être nécessaire de consulter son médecin généraliste pour s’assurer de l’absence de signes de gravité. Le pédiatre peut aussi être vu en urgence.

Il est recommandé de consulter si :

  • votre bébé vomit beaucoup ;
  • il présente des diarrhées de façon répétée ; 
  • il est atteint d’une forte fièvre (supérieure à 38,5 °C) ;
  • si bébé perd plus de 5 % de son poids ou s’il a des comportements inhabituels résultant d’une déshydratation: gémissements, pleurs, respiration rapide…

Des examens complémentaires seront prescrits, mais en l’absence de complications, ils sont rarement nécessaires.

Gastro-entérite : quand devez-vous consulter en urgence ?

Il faut vous rendre immédiatement chez le médecin ou aux urgences pédiatriques si votre bébé présente des signes de déshydratation et les complications suivantes :

  • votre bébé vomit plus de 6 fois au cours de 24 heures consécutives ;
  • votre enfant ne mange plus et ne boit plus ;
  • vous observez du sang et des glaires dans ses selles ;
  • le ventre de votre nourrisson est dur, tendu ;
  • la diarrhée persiste plus de 2 jours, s'aggrave ;
  • la fièvre monte (supérieure à 38,5 °C) ;
  • il a les orbites enfoncées ;
  • il a la peau pâle ou qui manque d'élasticité ;
  • sa langue et ses lèvres sont sèches.

Chez les tout-petits, la déshydratation peut être très grave, aussi est-il indispensable de la traiter au plus vite. Il faut veiller à ce que votre bébé ne souffre pas de déshydratation en lui administrant des solutions de réhydratation, qui contiennent des sels minéraux et nutriments essentiels, et l'encourager à boire beaucoup.

La déshydratation : principale complication de la gastro-entérite chez le bébé ?

La principale complication de la gastro-entérite du nourrisson est la déshydratation, qui peut être sévère à cet âge, jusqu’à nécessiter une hospitalisation en urgence

Les signes de déshydratation qui doivent alerter sont les suivants:

  • La fontanelle, creux situé au sommet du crâne des nourrissons, se creuse davantage sur leur tête.
  • Les yeux paraissent enfoncés dans les orbites.
  • Très peu de larmes sont évacuées lors des pleurs.
  • La bouche et les muqueuses sont sèches.
  • La quantité d’urine produite est moins importante.
  • Le nourrisson est somnolent, voire léthargique.
  • Un pli cutané peut apparaitre sur le dos de la main, lorsqu’on le pince, ce qui constitue un signe grave de déshydratation chez le nourrisson.

Que faire pour éviter la déshydratation ?

Un bébé peut se déshydrater en quelques heures seulement, parfois en moins de 3 heures.

  • En cas de vomissements et de diarrhées, pesez le nourrisson régulièrement pour évaluer sa perte de poids.
  • Contactez votre médecin en cas de comportement inhabituel.

Bébé a une gastro : quels sont les examens et analyses à faire ?

En dehors des complications, aucun examen complémentaire n’est nécessaire lors d’une gastro-entérite.

Si des signes de déshydratation apparaissent ou si les symptômes persistent plus d’une semaine, les examens listés ci-dessous peuvent être nécessaires pour rechercher une cause bactérienne ou parasitaire, et évaluer le retentissement de la déshydratation sur les autres organes, notamment les reins :

  • une coproculture (examen bactériologique des selles) ;
  • un examen parasitologique des selles ;
  • un bilan biologique.

En cas de douleurs abdominales importantes et de gonflement persistant du ventre, une radiographie d’abdomen sans préparation ou une échographie peuvent être nécessaires afin d’éliminer un autre diagnostic que la simple gastro-entérite.

Il est également conseillé de bien soigner les fesses du bébé après chaque change, compte tenu de l'irritation cutanée due aux diarrhées.

Quels traitements pour soigner la gastro-entérite du bébé ?

Le principal risque de la gastro-entérite du nourrisson est la déshydratation et cela constitue le point essentiel du traitement. La prise de médicaments n’est pas utile chez le nourrisson et peut même être dangereuse, en dehors des antipyrétiques comme le paracétamol en cas de forte fièvre. La surveillance du poids de l’enfant est indispensable, car le bébé peut perdre jusqu’à 15% de son poids lors d’une gastro-entérite virale.

Si le bébé souffre de déshydratation : les solutions de réhydratation orale 

Chez le nourrisson, la perte d’eau due aux diarrhées doit être compensée par une hydratation orale suffisante. Il faut proposer au nourrisson, à intervalles réguliers, solution de réhydratation orale (SRO).

Ces solution de réhydratation orale (SRO) contiennent les électrolytes nécessaires au nourrisson : elles sont composées d'eau, de glucides (sucres), de sodium (sel) et d'autres sels minéraux. Votre bébé peut en boire à volonté tant que durent les symptômes et que l’alimentation normale ne peut pas être reprise. Ces solutions sont disponibles en pharmacie, sans ordonnance et sont remboursées par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. 

Comment utiliser ces solutions de réhydratation orale (SRO) ? Remplir un biberon de 200 ml d'eau, verser un sachet entier de SRO et agiter. La posologie peut varier de 30 ml à 250 ml par heure selon l’âge de l’enfant et la gravité des troubles. La solution se conserve 24h au réfrigérateur. 

Si le nourrisson ne boit pas, il est alors nécessaire de l’hospitaliser pour que la réhydratation soit réalisée par voie intraveineuse. Une courte hospitalisation, jusqu’à disparition des symptômes et reprise de la boisson, permet d’éviter de graves complications chez le nourrisson.

Si le bébé vomit et a des nausées : que faire ?

  • Fractionnez ses repas avec des quantités plus réduites. 
  • Donnez-lui des boissons plutôt froides, en petites quantités mais très souvent
  • Certains médicaments permettant de soulager les nausées et les vomissements en cas de gastro-entérite virale sont contre-indiqués chez les enfants. En effet, dans son rapport du 27 mai 2019, la Haute Autorité de Santé (HAS) déconsille d'utiliser des médicaments à base de dompéridone (Motilium®, Peridys®, Oroperidys®), de métoclopramide (Anausin métoclopramide®, Primperan®, Prokinyl LP®) ou de métopimazine (Vogalène®) et leurs génériques chez les enfants. Toutefois, la HAS indique que : "ces médicaments sont à utiliser uniquement chez des enfants ayant des vomissements pouvant entraîner à court terme des complications graves ou très gênantes."

Si la diarrhée perdure chez le bébé, quels médicaments utiliser ?

Pour diminuer la durée de la diarrhée du bébé en cas de gastro-entérite, votre médecin ou pédiatre peut prescrire les médicaments suivants :

  • des probiotiques (non remboursés par l'Assurance Maladie),
  • du racécadotril (Tiorfan®),
  • des smectites (pansements digestifs) contre-indiqués avant l'âge de 2 ans car ils peuvent contenir de petites doses de plomb.

Quels traitements en cas gastro-entérite d'origine bactérienne ?

Selon le site de l'Assurance Maladie : "des antibiotiques ne sont indiqués que lorsque la diarrhée est accompagnée de signes généraux importants. Le nifuroxazide (Ercefuryl et ses génériques), anti-infectieux intestinal bactérien, est contre-indiqué avant l'âge de 18 ans en raison du risque de réaction allergique (choc anaphylactique, œdème de Quincke, eczéma...)"

Alimentation du nourrisson : que donner à manger en cas de gastro ?

L’alimentation pendant la gastro-entérite du nourrisson est une part essentielle du traitement. Toutefois, il est difficile de forcer le bébé à s’alimenter.

Gastro-entérite : pourquoi il ne faut pas forcer son bébé à manger ? 

Mon conseil de médecin généraliste :

Il ne faut pas forcer un nourrisson dont l’alimentation est déjà diversifiée à manger en cas de gastro-entérite, au risque de provoquer des vomissements. Il faut lui proposer mais s’il refuse, il est nécessaire de privilégier les solutions de réhydratation orale.

Gastro : que faire manger à votre bébé de moins de 2 ans qui boit encore du lait ?

  • Si vous allaitez votre bébé au sein : en cas d’allaitement maternel, il convient de lui donner le sein plus souvent mais sans forcer. Il faut aussi lui donner une solution de réhydratation entre les tétées, en petites quantités. 
  • Si vous lui donnez le biberon : pendant les douze premières heures d'une gastro chez un nourrisson alimenté au biberon, il faut remplacer le lait en poudre dilué par une solution de réhydratation orale, en vente libre en pharmacie. Le lait en poudre contient du lactose, qui risque d'aggraver la diarrhée. Il faut donner souvent et par petites doses cette solution, pour éviter la déshydratation et la perte de poids de votre bébé. 

Gastro chez bébé : que lui faire manger s'il a une alimentation diversifiée ?

  • Si votre bébé de moins de 2 ans a déjà une alimentation variée, il faut tout de même lui donner des solutions de réhydratation, notamment s'il ne parvient plus à manger quoi que ce soit d'autre.
  • Quand l'appétit revient, proposez-lui du riz, des carottes, des compotes de pommes  afin de rééquilibrer son système digestif. Des jus de légumes accompagnés d’eau (ou des bouillons) peuvent aussi être intéressants. N'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pédiatre si vous constatez des signes de déshydratation ou une perte de poids supérieure à 5 % de sa masse.

En cas de gastro-entérite chez le bébé, on peut lui donner des compotes de pommes et carottes

En cas de gastro-entérite chez le bébé, on peut lui donner des compotes de pommes et carottes© Istock

  • Gastro : quand hospitaliser un nourrisson ?

L’hospitalisation du nourrisson en cours de gastro-entérite virale est nécessaire lorsque des signes de déshydratation apparaissent et que le poids de l’enfant diminue. À titre d’exemple:

  • Lorsque la perte de poids est comprise entre 0 et 5 %, les lèvres sont sèches et la tension est basse, le nourrisson doit être surveillé de près.
  • Lorsque la perte de poids se situe entre 5 et 10 %, l’enfant peut devenir asthénique (il souffre de fatigue générale) et l’hospitalisation est nécessaire à ce stade.
  • Au-delà d’une perte de poids de 10 %, l’hospitalisation est une urgence vitale. 

Prévention : comment éviter la gastro-entérite à un enfant ?

Les mesures d’hygiène à respecter

Les mesures d’hygiène constituent l’élément essentiel de la prévention de la gastro-entérite chez le nourrisson. Il s’agit :

  • de se laver les mains très régulièrement (avant de préparer les repas, avant de manger, après être allé aux toilettes, après avoir changé le nourrisson…) ;
  • de laver les mains du nourrisson ;
  • nettoyer régulièrement la chambre et les jouets du bébé ;
  • laver le linge de l’enfant tous les jours ;
  • se tenir éloigné de l’enfant autant que possible si on a la gastro-entérite.

Gastro : quand l'enfant doit-il être exclu de la collectivité ?

En cas de gastro-entérite chez un nourrisson habituellement gardé en crèche, l’éviction de celle-ci est obligatoire afin d’éviter de contaminer les autres enfants, jusqu’à la guérison complète.

De même, il est conseillé d’éviter les déplacements dans les lieux publics ou les transports en commun avec un nourrisson, en période de forte épidémie.

Vaccin contre la gastro-entérite : les bébés peuvent-ils en bénéficier ?

Il existe un vaccin contre le virus de la gastro-entérite (rotavirus), mais celui-ci n’est plus recommandé dans le calendrier vaccinal de l’enfant depuis 2015, car des cas d’invagination intestinale aiguë, urgence chirurgicale de l’enfant, ont été rapportés.

Sites d'informations et associations sur la gastro-entérologie 

SNFGE - Société Nationale Française de Gastro-Entérologie

https://www.snfge.org/

Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie

https://www.fmcgastro.org/

Association Nationale des Hépato-gastroentérologues des Hôpitaux généraux

https://angh.net/

AGEQ - Association des gastro-entérologues du Québec

https://ageq.net/

AFIHGE - Association Française des Internes d'Hépato-Gastro-Entérologie

https://afihge.fr/

CREGG - Club de Réflexion des Cabinets et Groupes d’Hépato-Gastroentérologie 

https://www.cregg.org/

Centre National de Référence des virus des gastro-entérites (CHU de Dijon)

http://www.cnr-ve.org

VOIR AUSSI : Gastrogastro enfant