Epine calcanéenne (épine de Lenoir) : douleur au talon, que faire pour la soulager ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’épine calcanéenne (ou épine de Lenoir) désigne une excroissance osseuse pointue qui se forme au niveau de l’os du talon (calcanéum). Cette épine apparaît sous cet os, dans la zone où s’insère l’aponévrose plantaire (inflammation). Il est cependant possible de la soigner. On fait le point avec Alexandre Saussier, podologue.

Définition : qu'est-ce que l’épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne (ou épine de Lenoir) désigne une excroissance osseuse pointue qui se forme au niveau de l’os du talon (calcanéum). Cette épine apparaît sous cet os, dans la zone où s’insère l’aponévrose plantaire. Cette dernière désigne une membrane fibreuse, rigide, située sous la peau du pied qui s’insère sous l’os du talon et s’attache aux orteils. C’est cette membrane qui soutient l’ensemble du pied et qui lui donne la force nécessaire pour se propulser de l’arrière vers l’avant lors de la marche. Sa longueur détermine la courbure du pied. Un pied creux peut provoquer une douleur à l'aponévrose.

Photo : schéma du calcanéus (ou calcanéum) droit

Photo : schéma du calcanéus (ou calcanéum) droit© Creative Commons

Crédit : Berichard, 24 juillet 2008 - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en

Lorsque cette membrane est trop sollicitée par des microtraumatismes (lors de la pratique d’un sport par exemple), cela peut générer une inflammation que l’on appelle "fasciite plantaire". Cette inflammation peut conduire à la formation de nouvelles cellules osseuses, qui en s’accumulant, vont former une épine, que l’on désigne par épine calcanéenne ou épine de Lenoir. 

Une douleur de l'aponévrose peut se localise au talon (au niveau de l'épine) ou sous la plante du pied (ou les deux) ou encore être associée à une douleur du tendon d'Achille.

L’épine calcanéenne en chiffres

Environ 10% de la population serait concernée par l'épine calcanéenne. Parmi eux, seul la moitié ressentirait une douleur.

Quels sont les symptômes de l’épine calcanéenne ?

Pendant la phase inflammatoire, l’épine calcanéenne se manifeste par :

  • Une douleur vive au talon. Le pic de douleur se situe au réveil et s’atténue après quelques pas.
  • Une raideur de l'ensemble mollet-tendon d'Achille-aponévrose.

L'épine calcanéenne gêne-t-elle la marche ?

La réponse de Alexandre Saussier, podologue : 

"La douleur peut-être présente à la marche. Généralement, les patients souffriront et auront donc une démarche antalgique compensatrice (boiterie), qui, au début, diminuera la douleur, mais qui aggravera l'inflammation au fil du temps, et provoquera des douleurs ailleurs suite à la compensation posturale".

Photo : schéma des zones de douleur les plus courantes dans la fasciite plantaire

Photo : schéma des zones de douleur les plus courantes dans la fasciite plantaire© Creative Commons

© CC Kosi Gramatikoff User:Kosigrim — ​English wikipedia - Domaine public - Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:PF-PainAreas.jpg

Quelles sont les causes de l’épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne apparaît suite à une tension de l’aponévrose causée par des chocs plantaires répétés ou importants (suite à de nombreuses courses à pied par exemple). Cette sollicitation de l’aponévrose provoque au fur et à mesure des petites déchirures qui entraînent une inflammation. Elle favorise l’apparition d’une épine calcanéenne et peut, à la longue, être à l’origine d’une aponévrosite plantaire

Toutes chaussures non adaptées peuvent provoquer une inflammation de l'aponévrose : poids de chaussures sécurité, chaussures à talons très hauts provoquant un faux pied creux à la marche, chaussures trop à plat sur un pied affaissé, une activité de travail trop dynamique ... 

Quels sont les facteurs de risques de l’épine calcanéenne ?

L’épine calcanéenne peut être favorisée par certains facteurs :

  • Obésité : une prise de poids rapide et importante (supérieure à 10 kilos) peut entraîner un déséquilibre et un affaissement du pied qui va conduire à un mauvais appui. Une grossesse peut également engendrer ce genre de problème suite à une prise de poids rapide ;

  • Sport notamment la course à pied et le jogging ;
  • Randonnée ;
  • Port de chaussures inadaptées ;
  • Morphologie spécifique (comme le pied plat) : il faut donc faire attention à son choix de chaussures et ne pas se laisser guider par la mode. Le confort doit primer sur tout le reste afin d’éviter les épines calcanéennes ;
  • L’absence d’échauffement avant un entraînement ;
  • Un travail exigeant qui demande de rester longtemps debout.

Quelles sont les personnes à risque d'avoir une épine calcanéenne ?

Tout le monde peut être touché par ce désagrément. Cependant plusieurs personnes sont plus à risque que d’autres. C'est le cas pour :

  • Les sportifs ;

  • Les personnes en surpoids ;
  • Les personnes qui ont une morphologie du pied particulière.

Durée : combien de temps persiste une épine calcanéenne ?

Il s’agit d’une maladie bénigne qui finit toujours par disparaître. Certains patients ressentent cependant des douleurs pendant deux à trois années.

L'épine calcanéenne est-elle contagieuse ?

L'épine calcanéeinne n'implique aucun risque de contagion.

Qui, quand consulter pour une épine calcanéenne ?

Il est important de consulter un pédicure-podologue pour identifier, puis traiter rapidement le défaut d'appui qui a mené à la formation de l'épine. Cela peut se faire dès l’apparition des premiers symptômes.

Quelles sont les complications de l’épine calcanéenne ?

Il n’existe pas de complication autre que la douleur ressentie par le patient.

Quels sont les examens et analyses en cas d’épine calcanéenne ?

Le diagnostic repose sur l’imagerie : la radiographie permet de visualiser l’épine tandis que l’échographie montre son origine et permet de la localiser de manière précise. "Une épine peut-être présente en radio sans que le patient est mal, cela arrive de temps à autre", affirme le podologue Alexandre Saussier. 

Quels sont les traitements de l’épine calcanéenne ?

En premier lieu, il convient de cesser immédiatement l’activité ou la raison qui a causé la pression sur l’épine. Cela va permettre de réduire l’inflammation du fascia plantaire. Parmi les traitements, on retrouve : 

  • Traitements médicamenteux

Quelques anti-inflammatoires peuvent être pris pour soulager la douleur, mais cela ne permettra pas de faire disparaître l’origine du problème. Vous allez simplement atténuer les symptômes. L ’homéopathie peut également être envisagée afin de réduire la douleur. Le patient peut prendre trois granules trois fois par jour d’Hekla Lava 5CH jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

  • Automassage

Parmi les traitements naturels, on peut envisager les automassages. Des exercices d’étirements et des massages de la voûte plantaire (avec une balle) peuvent permettre au patient de soulager sa douleur. Ces exercices vont favoriser une bonne circulation du sang au niveau de l’aponévrose et accélérer ainsi le processus de cicatrisation. Le podologue conseille de bien masser tous les soirs l'aponévrose afin de soulager la douleur au maximum.

  • Bilan podologique

Une semelle orthopédique est proposée au patient pour corriger un problème d’appui et soulager le pied ainsi que la douleur.

  • Kinésithérapie

Un traitement par ondes de choc peut être envisagé pour traiter l’épine calcanéenne. Quand les lésions sont importantes, le kinésithérapeute suit un protocole de rééducation qui vise principalement le tendon et l’aponévrose. Ce travail nécessite plusieurs séances.

  • Chirurgie

Rarement utilisée, une intervention chirurgicale peut avoir lieu en cas d’échec des traitements précédents.

Comment prévenir l’épine calcanéenne ?

Conseil du podologue Alexandre Saussier :

Généralement en tant que podologue, nous conseillons des chaussures adaptées au patient : talon rehaussé mais pas trop haut pour ne pas augmenter l'inflamation, chaussure rigide qui puisse maintenir le pied et la cheville. Et du repos adapté en fonction de la douleur. 

Sites d’informations et associations

Qu'est-ce qu'une épine calcanéenne, le manuel MSD

Source(s):

Merci à Alexandre Saussier, podologue

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.