C'est une situation qui est rapidement devenue incontrôlable. Depuis plusieurs années maintenant, le GHB, dit également "la drogue du violeur" est très présent en soirée. Les agresseurs en mettent dans le verre de la victime, cette dernière devient alors totalement inconsciente et s'ensuivent parfois des vols, des agressions sexuelles ou des viols. Plusieurs campagnes de sensibilisation avaient déjà été mises en place pour informer les Français. Depuis un an, on assiste à une véritable recrudescence de ce fléau.

Les cas n'ont cessé de se multiplier ces derniers mois et pourtant, il est aujourd'hui, toujours compliqué de porter plainte. Et pour cause, les victimes se rendent souvent à la police pour déposer une plainte, mais une fois à l'hôpital pour faire des analyses, la drogue — qui disparaît très rapidement — n'apparaît plus et les preuves sont donc inexistantes. Des faits dont les agresseurs sont parfaitement conscients. Pour tenter de contrer au mieux cela, le gouvernement a mis en place une nouvelle vague de sensibilisation.

Des astuces pour une consommation plus sécurisée

Sur le site du ministère de l'Intérieur, plusieurs conseils ont été dévoilés afin d'éviter au maximum de faire face à ce genre de situation :

  • Ne consommez pas de boisson dont vous ignorez la provenance ;
  • Ne consommez pas la boisson d’une autre personne ;
  • Surveillez la préparation de votre verre ;
  • Ne laissez pas votre verre sans surveillance ;
  • Mettez un cache de protection sur votre verre ;
  • Ayez un œil sur votre ami(e) si vous notez un changement de comportement (ivresse, somnolence) et ne le/la laissez jamais seul(e) ;
  • En cas de doute sur un comportement, alertez le personnel de l’établissement ou l’organisateur de la soirée.

Si du GHB a été ingurgité, les premiers symptômes vont se faire ressentir rapidement comme :

  • Des maux de tête,
  • des vertiges,
  • ne sensation d'étourdissement,
  • une hypersalivation,
  • des nausées,
  • des vomissements
  • une somnolence

Si ce cas de figure arrive, n'hésitez pas et appeler directement le 17.

Sources

https://mobile.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/En-dehors-de-votre-domicile/GHB-attention-danger#:~:text=Sensibilisez%20votre%20personnel%20:,endroits%20isol%C3%A9s%20(toilettes,%20ext%C3%A9rieurs)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.