Sommaire

Le printemps reste la saison du renouveau par excellence. Les journées s'allongent, les bourgeons poussent, les arbres fleurissent, les oiseaux sont de sortie... Notre organisme a besoin de s'adapter à ces changements et de se remettre des affres de l'hiver. Pour cela, quelques bons réflexes doivent être de rigueur pour éliminer les kilos superflus accumulés lors de la saison froide, prendre soin de sa peau et retrouver forme et vitalité.

L'hygiène de vie au premier plan

Au printemps, une cure de bien-être s'impose : il faut se remettre en forme en adoptant de bonnes habitudes en matière d'hygiène de vie. De fait, en hiver, la baisse d'énergie liée au froid, au manque de soleil et aux infections et virus que l'on a pu contracter, fatigue l'organisme. Elle nous incite à diminuer notre activité physique et à adopter un mode de vie plus sédentaire que le reste de l'année.

"Au printemps, la luminosité est plus intense qu'en hiver, les journées sont plus longues. Il faut profiter de cette opportunité pour augmenter la fréquence de l'activité physique. Ressortir de chez soi et marcher d'un pas vif et tonique (entre une demi-heure et une heure par jour) est une priorité absolue pour retrouver du tonus", affirme le Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste à l'hôpital Antoine Béclère (Obésité de l’adulte), auteure de Le Monde Merveilleux du Gras. Tout sur ces rondeurs qui nous habitent, éditions Eyrolles.

Côté alimentation, les mauvais réflexes, parfois acquis en hiver, doivent être bannis. "Il faut limiter les grignotages sucrés entre les repas et retrouver le plaisir de manger un ou deux fruits de saison l’après-midi. Il faut également éviter les plats trop lourds que l'on a pu favoriser en hiver (viandes en sauce, fritures...), diminuer la part de féculents et augmenter celle des légumes. De plus, le dîner doit être léger, car c’est la nuit que l’on grossit. Prévoir une part de viande, poisson ou œuf avec plus de légumes que de féculents ; éviter les sauces, le pain et le fromage ainsi que le vin. Terminer par un laitage et un fruit. Ces conseils sont particulièrement utiles si l’on souhaite perdre les quelques kilos pris pendant l’hiver", conseille le Dr Laurence Plumey.

Enfin, un sommeil de qualité est indispensable. Dormir sept à huit heures par nuit, en moyenne, est nécessaire pour être en forme au printemps, comme en toute saison. Pour retrouver sa forme, il faut bien dormir, bien bouger et manger sainement !

Aider l'organisme à se détoxifier

Les cures "détox" sont à la mode. Certaines proposent de supprimer, pendant une période donnée, certains aliments essentiels à nos besoins nutritionnels pour se focaliser uniquement sur un ou deux produits (un fruit ou un féculent, par exemple) ou sur un type de nutriment (les protéines).

"Les régimes restrictifs sont dangereux : ils favorisent les carences et le yoyo pondéral dès lors que la personne se remet à manger normalement. Par ailleurs, pour perdre du poids, le jeûne n'a pas d'utilité. Toutefois, si l'on souhaite vraiment jeûner, il est possible de le faire, mais seulement un ou deux jours par mois, de façon à ne pas modifier durablement les métabolismes", indique le Dr Plumey.

Notre corps est naturellement doté d'organes "éliminateurs" ou "détox" que l'on appelle les émonctoires. Reins, poumons, complexe foie-intestin, peau : tous ces organes constituent des portes de sortie. Ils permettent d'éliminer tous types de déchets et de résidus de l'organisme.

Détox : la boisson à prendre le matin

Au printemps, nous pouvons par exemple améliorer la détoxification effectuée par le foie, par le biais de notre alimentation. Le fait de consommer des aliments riches en magnésium, zinc, vitamines A, B, C et E, fer, manganèse et cuivre favorise sa fonction d'élimination. Pour cela, une cure de jus de légumes est possible (artichauts, épinards, concombres, betterave...) pendant une à deux semaines. L'idéal est de consommer ce jus le matin (un grand verre suffit). On peut y ajouter une demi pomme ou orange pour le sucrer un peu : les jus de légumes sont souvent amers.

"Toutefois, ce type de cures doit s'intégrer dans le cadre d'une alimentation équilibrée pour éviter les carences", précise le Dr Plumey. Enfin, n'oubliez pas de boire beaucoup d’eau, notamment des thés verts ou tisanes : au moins 1,5 L par jour.

Forme : faites le plein d'antioxydants

Pour retrouver forme et vitalité au printemps, une cure d'antioxydants peut être nécessaire, notamment lorsque l'hiver a été particulièrement éprouvant et l'organisme fatigué.

Les aliments riches en antioxydants

Pour cela, on peut privilégier les fruits et légumes riches en vitamine C. On peut en consommer 3 à 4 par jour ; un à chaque repas. Les agrumes et les jus de fruit pressés à froid ou centrifugés conservent leurs vitamines, nutriments et minéraux.

"Et, contrairement aux idées reçues, un verre de jus d'orange en bouteille apporte autant d'antioxydants et de vitamine C qu'un verre de jus d'orange pressé, le tout sans sucres ajoutés", confie le Dr Plumey. Le citron, le chou et le radis noir sont également riches en antioxydants.

Peau : misez sur la carotène et la vitamine E

Au printemps, la peau a besoin d'être bien nettoyée, hydratée, ses pores doivent être désobstrués pour lui permettre de bien respirer. Elle doit aussi se préparer aux beaux jours.

Peau : misez sur les fruits et légumes colorés

"Pour lui donner un coup de jeune et bénéficier d'un joli teint, on peut faire une cure de fruits et légumes colorés : carottes, poivrons, tomates, oranges, kiwis clémentines... Ils doivent être consommés de préférence crus ou cuits al dente pour bénéficier au maximum de leurs nutriments. Enfin, des études cliniques ont montré que la consommation régulière d'amandes (naturellement riches en vitamine E ) contribue à freiner l'oxydation des cellules de la peau et donc, à atténuer les rides", souligne le Dr Plumey.

Le printemps peut donc être l'occasion de débuter une belle cure d'amandes à raison d’une poignée de 30 grammes (23 amandes) par jour !

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste à l'hôpital Antoine Béclère (Obésité de l’adulte), auteure de Le Monde Merveilleux du GrasTout sur ces rondeurs qui nous habitent, éditions Eyrolles.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.