Le diabète de type 2, qu'est-ce que c'est ?

Contrairement au diabète de type 1 qui s'apparente à une maladie auto-immune, le diabète de type 2, lui, résulte d'une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux et alimentaires. Cette pathologie diabétique spécifique, qui survient généralement après 40 ans, se caractérise par la mise en place d'une insulino-résistance progressive. En d'autres termes, l'organisme va, peu à peu, devenir moins sensible à l'action de l'insuline, c'est-à-dire à l'hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Pour contrebalancer à ce phénomène, le pancréas va produire davantage d'insuline jusqu'à s'épuiser. C'est là que l'hyperglycémie devient chronique.

Comment l'obésité favorise-t-elle le diabète ?

Ce n'est pas l'obésité à proprement parler, mais bien la quantité de graisses abdominales qui augmente le risque de diabète. Plus la masse adipeuse est concentrée au niveau des viscères, plus le risque est important. En effet, ce sont bien ces cellules graisseuses qui favorisent la résistance à l'insuline. Comment ? En infiltrant les différents organes qui se trouvent à proximité comme le foie, le pancréas ou encore les muscles. Les acides gras ont ainsi une influence négative sur la manière dont ces différentes structures vont utiliser l'insuline. C'est la raison pour laquelle la perte de poids fait partie intégrante de la prise en charge du diabète de type 2.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.