Sommaire

Jean Reno, J-M Bigard, Halle Berry... Ils sont atteints d'un diabète de type 2

Jean Reno, J-M Bigard, Halle Berry... Ils sont atteints d'un diabète de type 2© abacapress

Le diabète de type 2 représente 90 % des cas de diabète. En progression constante dans la population, il se caractérise par un taux de glucose trop élevé dans le sang (supérieur à 1,2 g/l) et se manifeste plus volontiers chez les adultes au-delà de 40 ans. L'organisme doit absolument éliminer cet excès de glucose et l'activité des reins est augmentée. Il en résulte une soif intense, ainsi que des mictions fréquentes.

Cette maladie chronique est due à une sécrétion insuffisante d’insuline par l’organisme. Parmi les facteurs qui favorisent son apparition, on trouve le surpoids et la sédentarité. Le diabète n'est pas toujours évident à repérer et sera le plus souvent diagnostiqué lors d'une visite médicale de routine.

On distingue deux types de diabète : le diabète insulinodépendant et le diabète non insulinodépendant. Dans le premier cas, le pancréas est partiellement détruit et le corps ne peut plus fabriquer d'insuline. Dans le second cas, le corps fabrique de l'insuline, mais celle-ci n'agit plus.

Jean Reno a hérité des gènes familiaux liés au diabète

L’acteur français Jean Reno, aujourd’hui âgé de 71 ans, est suivi depuis presque 20 ans pour cette maladie. "Je suis atteint d'un diabète de type 2, qui se détecte souvent autour de la cinquantaine. Mon père et ma tante en souffraient. Je l'ai donc reçu en héritage. J'avais, comme disent les médecins, des prédispositions, mais on pense toujours passer à travers tout. Vous connaissez la nature humaine : les gens meurent, mais pas moi", confie l'acteur dans une interview accordée à L'Express en juin 2017.

Jean Reno raconte les premiers symptômes de ce trouble métabolique. "Vous croyez vivre normalement, puis une nuit vous vous levez plusieurs fois pour aller uriner, vous avez tout le temps soif, vous ressentez une grosse fatigue, une éventuelle baisse de l'acuité visuelle".

La star explique faire très attention à ce qu’elle mange et observer un traitement régulier : "J'ai commencé par des traitements classiques puis, assez rapidement, la maladie a évolué. Un an et demi après son déclenchement, je me suis mis, en plus, à me faire des injections d'insuline pour réguler ma glycémie".

Jean-Marie Bigard : "J'ai été pendant 6 jours entre la vie et la mort"

En 2006, l’humoriste avait annoncé être atteint de diabète et devoir équilibrer son taux de sucre dans le sang dix fois par jour. Dans une interview pour le magazine VSD en 2015, Jean-Marie Bigard est revenu sur l'impact de sa maladie sur son quotidien. "Ça fait 18 ans que je vis avec alors je suis devenu diabétologue !"

Comme à son habitude, c'est avec humour que Jean-Marie Bigard a répondu aux journalistes. Au cours de cette entrevue, on apprend qu’au moment où il a appris le diagnostic, il a eu du mal supporter les contraintes que cela pouvait impliquer. "Je suis un loup ! Vous n'allez pas me faire bouffer de la salade je préfère crever" aurait-il rétorqué.

Depuis le diagnostic, sa vie n'a pas changé, "je me pique les doigts autant de fois : comme tu peux le constater, j'ai de la corne au bout des doigts à force", a-t-il ajouté à nos confrères. Philosophe et croyant, il déclare : “Il y a 20 ans, je suis devenu diabétique. C’était un cadeau du bon Dieu qui me disait Il faut que tu te calmes un peu. Pas d’excès !” assure l’humoriste.

Pourtant, la maladie a bien failli le tuer. En 2017, sur le plateau d'On n'est pas couché, Jean-Marie Bigard est revenu sur ce moment difficile. “On m'a dit t'as une septicémie, j'ai maigri de 17 kilos, j'ai été pendant six jours entre la vie et la mort, je me suis dit putain, c'est génial si on te donne un truc aussi gros à avaler ou à escalader".

L'humoriste semble donc relativiser et positiver. Il a d'ailleurs raconté que les médecins lui avaient dit : "Si ce que vous avez eu là, ne vous a pas tué, vous ne mourrez plus jamais monsieur Bigard." Aujourd’hui âgé de 65 ans, l’humoriste continue de se battre contre cette maladie incurable.

Tom Hanks : "Vous avez un diabète de type 2, jeune homme"

L'acteur Tom Hanks, âgé aujourd'hui de 63 ans, a révélé à la télévision qu'il était atteint d'un diabète de type 2 depuis l'âge de 36 ans.

En 2012, alors qu'il est invité sur le plateau de l'animateur américain David Letterman, l'acteur explique comment il a appris la nouvelle. "Je suis allé voir les médecins ils m'ont dit Vous voyez ce grand taux de sucre dans votre sang avec lequel vous vivez depuis vos 36 ans ? Et bien, ça y est : vous avez un diabète de type 2, jeune homme".

Tom Hanks poursuit son histoire : "Ca se contrôle, notamment grâce à un régime. Mon docteur m'a dit Si vous pouviez peser le même poids qu'au lycée, vous seriez complètement en bonne santé et vous n'auriez plus de diabète. Je lui ai dit Eh bien, je vais avoir le diabète de type 2 alors. J'étais un garçon très mince". L'acteur continue de vivre avec cette maladie incurable.

Halle Berry : "Je ne peux pas me permettre le moindre excès"

L’actrice américaine Halle Berry découvre son diabète de type 2 à l’âge de 23 ans, suite à un malaise alarmant. Lors d’une émission de télévision, elle s’évanouit et tombe dans un coma diabétique pendant une semaine avant que sa maladie ne soit diagnostiquée.

Peu de temps après, Halle Berry se confie à un journal britannique : "Finalement, apprendre que j'étais diabétique s'est révélé être un bienfait pour moi car le diabète m'a donné la force et la dureté pour faire face à la réalité." Aujourd’hui l’interprète de Catwoman maîtrise bien son diabète et poursuit les tournages.

Assez discrète sur le sujet, l'actrice aborde son diabète en 2014 lors d'une interview accordée au magazine Gala: "En raison de mon diabète, je ne peux pas me permettre le moindre excès. Je bois peu d'alcool, je n'ai jamais fumé, je ne me drogue pas et je me suis toujours efforcée de rester sportive. Je crois que cela se voit"

Michael J. Fox et Marthe Mercadier souffrent d'une maladie neuro-dégénérative

Michael J. Fox et Marthe Mercadier souffrent d'une maladie neuro-dégénérative© abacapress

Michael J. Fox, star de Retour vers le futur, est atteint de la maladie de Parkinson. Il lui a fallu sept ans après son diagnostic en 1991 pour évoquer publiquement sa maladie dans un entretien accordé au magazine People.

En avril 2015, l'acteur était reçu par David Letterman sur le plateau de l’émission américaine Late Show. Au cours de cette interview, il est revenu sur le moment où les médecins lui ont annoncé son diagnostic. "C'était effrayant. J'avais 29 ans et c'était la dernière chose que je m'attendais à entendre" explique-t-il.

Dans le magazine Haute Living, il déclarait l'année suivante : "On m’a diagnostiqué il y a 25 ans, et je ne devais travailler que pendant 10 ans de plus. J’étais censé être complètement handicapé aujourd’hui. J’en suis très loin (…) je peux toujours aller au magasin et faire mon marché".

Depuis qu'il a eu connaissance de sa maladie, Michael J. Fox met sa notoriété au profit de la sensibilisation. Neuf ans après avoir été diagnostiqué, il a lancé sa fondation, la Michael J. Fox Foundation for Parkinson’s Research. L'acteur de 58 ans est déterminé à aider la recherche à trouver un remède.

"Il y a très probablement des situations qui sont bien pires, qui sont sans espoir et qui précipitent vers la mort. La mienne est différente. Je savais juste que j’allais devoir m’adapter mais je ne savais pas comment faire. Mais, sans vouloir être cucul la praline, une fois que tu l’acceptes, que tu en apprends plus, que tu te rends compte que tu fais partie d’une communauté et que tu as un statut qui te permet de faire quelque chose, d’apporter un changement et d’aider les gens, et bien tu te dis: arrête de te lamenter et va de l’avant", a-t-il déclaré.

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative qui concerne de plus en plus de personnes et qui inquiète. En effet, cette maladie extrêmement handicapante ne peut pas être soignée, et les symptômes s’aggravent au fil du temps. Elle affecte le système nerveux et se traduit par une perte du contrôle musculaire.

Ses principaux symptômes sont un tremblement des bras et des jambes au repos (chez 85 % des malades), des mouvements ralentis, une démarche anormale, une raideur des membres et du tronc, des pertes d’équilibre, une anxiété anormale, des difficultés à avaler et à parler normalement, des troubles du sommeil, etc.

Alzheimer : l'état de Marthe Mercadier s'est fortement dégradé

Atteinte d'Alzheimer, l'actrice Marthe Mercadier - notamment connue pour ses rôles dans Les noces vénitiennes ou La nuit est mon royaume - a dû quitter le feu des projecteur il y a quelques années. La star de 90 ans souffre de la maladie d'Alzheimer.

Cette affection neuro-dégénérative se caractérise par une perte progressive des neurones, et entraîne la perte des fonctions mentales - en particulier la mémoire. En cause, les dépôts de la protéine beta-amyloïde et les dépôts intracellulaires de la protéine tau, qui provoquent des lésions cérébrales.

C'est en 2014 que sa fille, Véronique Mercadier, a annoncé la maladie de sa maman. "Ce qui est dur, c'est de répéter sans arrêt les mêmes choses", avait-elle confié deux ans plus tard, sur le plateau de L'Histoire continue. D'après elle, l'état de Marthe Mercadier se serait fortement dégradé au fil des ans : pertes de mémoire, problèmes d'élocution, sautes d'humeur... Véronique a dû emménager chez sa maman pour s'occuper d'elle.

Charlotte Valandrey, Richard Cross et Charlie Sheen sont séropositifs

Charlotte Valandrey, Richard Cross et Charlie Sheen sont séropositifs© abacapress

Le virus d'immunodéficience humaine, ou VIH, affecte le système immunitaire en infectant les cellules lymphocytes T4, les gardiens de notre corps. Lorsque les lymphocytes T4 identifient un virus ou une bactérie, ils activent une réaction immunitaire. Le VIH, une fois pénétré dans l’organisme, est capable de reconnaître les récepteurs des lymphocytes T et vient s’y fixer. Le virus fusionne avec la cellule et lui transmet son matériel génétique après un processus complexe appelé "maturation" qui consiste à fabriquer de nouveaux virus VIH.

Les autres cellules sont à leur tour infectées, le nombre de lymphocytes diminue et l’organisme devient incapable de freiner la prolifération de virus ou de bactéries. Le Sida n’est donc pas directement responsable de la mort du patient, mais laisse son corps sans défenses et exposé au développement d’autres maladies.

Charlotte Valandrey : un ancien partenaire lui a transmis le VIH

L’actrice Charlotte Valandrey a découvert qu’elle était séropositive à l'âge de 17 ans. Mais c'est en 2005, à la sortie de son autobiographie intitulée L’amour dans le sang (Editions 84), qu'elle révèle sa maladie et la greffe cardiaque qu'elle a dû subir.

En 2012, lors d’une interview accordée au magazine Closer, elle se confie sur l’homme qui lui a transmis le virus du Sida. "En fait, je ne lui en ai jamais voulu. Je n'avais pas d'énergie à mettre là-dedans. L'aigreur, la haine, ça bouffe beaucoup d'énergie, et je préférais la garder pour vivre. Un jour, il y a trois ans, j'étais sur la tombe de ma mère. J'ai regardé le ciel et j'ai balancé à cet homme tout ce que j'avais sur le coeur. Et puis il y a un mois, j'ai fait un rêve où il était présent, et je me suis réconciliée avec lui. Il faut pardonner et se pardonner."

Quelques années plus tard, en mars 2016, elle déclare au magazine Femme actuelle que sa charge virale est désormais indétectable grâce au traitement. "Aujourd’hui, si l’on est bien traité, si on prend ses médicaments sérieusement et si la charge de ce virus est indétectable, comme c’est le cas pour moi, on n’est plus un danger pour ses partenaires sexuels. Je suis devenue “séro-inoffensive”!"

Richard Cross : "J'ai décidé de ne rien dire à mes amis, à ma famille, ni aux gens du métier"

C'est en 2013, dans le magazine Ici Paris, que Richard Cross a révélé être atteint du Sida depuis la fin des années 70. Le coach de la Star Academy a également confessé avoir voulu mettre fin à ses jours.

Richard Cross est contaminé par le VIH en 1979, mais à ce moment-là, il ne le sait pas encore. Il fait un test 3 ans plus tard, après avoir appris le décès d'un de ses ex-partenaires dont il découvre par les parents qu'il était porteur du Sida. Le test est positif. "J’ai 27 ans, je mène la revue du Moulin rouge à Paris. J’ai une vie intense et passionnante. C’est un choc !" confie-t-il au magazine avant de poursuivre : "J'ai décidé de ne rien dire à mes amis, à ma famille, ni aux gens du métier."

Il refuse donc tout traitement et décide d'affronter seul la maladie mais en 1995, son père décède et l'évènement provoque de terribles réactions chez Richard Cross. "Mon état de santé s'est subitement dégradé (…), je me suis mis à cracher du sang." La faute à son immunité diminuée. "J'ai développé ce que l'on appelle des cancers opportunistes de la bouche et des muqueuses" explique-t-il.

Sa maladie provoque de réels changements aussi bien au niveau physique que mental et Richard Cross les supporte mal. A bouts de nerfs, il pense alors au pire : "J'ai voulu me suicider en me défenestrant." La star retrouve espoir quand la trithérapie apparaît. Les effets secondaires des traitements sont lourds mais son état de santé s'améliore. Aujourd'hui, il veut se battre pour que cette thérapie soit reprise par les laboratoires.

Charlie Sheen : "Les médicaments m'ont fait taire et m'ont gardé en vie"

Diagnostiqué positif au VIH en 2011, c’est seulement en novembre 2015 que l’acteur Charlie Sheen révèle publiquement être atteint du virus du sida dans l’émission américaine Today.

En mai 2016, l’acteur accepte de se lancer dans un essai clinique proposé par l'entreprise CytoDyn. L'année suivante, lors d'une soirée organisée à Hollywood par la société, Charlie sheen raconte son combat contre la maladie devant 300 personnes et révèle avoir eu recours à deux traitements très différents. Il explique avoir testé un premier traitement pas vraiment satisfaisant avant de commencer l’essai clinique.

"Les médicaments m'ont fait taire et m'ont gardé en vie, mais je luttais contre une constante migraine et, parfois, une forme de folie", révèle-t-il. Grâce au médicament PRO 140, l’acteur ne ressent plus aucun effet secondaire. "J'ai commencé à me sentir moi-même et j'ai renoué avec tous les aspects de ma vie". Aujourd'hui âgé de 54 ans, il n'a désormais besoin que d'une injection de son médicament par semaine.

CytoDyn Inc attend actuellement la validation de la Food and Drug Administration (agence de santé américaine) pour mettre son médicament PRO 140 sur le marché.

Laetitia Millot, Enora Malagré et Whoopi Goldberg se battent contre l'endométriose

Laetitia Millot, Enora Malagré et Whoopi Goldberg se battent contre l'endométriose© abacapress

L’endométriose est une affection gynécologique qui se traduit par la présence de muqueuse utérine à l'extérieur de l’utérus. Normalement, l’endomètre s'élimine par le vagin lors des règles, lorsqu'il n'y a pas de fécondation.

Chez les femmes atteintes d’endométriose, "le sang reflue vers les trompes, le tissu endométrial se greffe alors à l’arrière de l’utérus, au niveau des ligaments de l’utérus, des ovaires, du rectum, du côlon et/ou de la vessie" expliquait le Dr Eric Sauvanet, chef de service de chirurgie gynécologique du GHPSJ, à Medisite. Il peut provoquer des lésions, des adhérences et des kystes au niveau des organes colonisés.

A ce jour, il n'existe pas de traitement curatif de l'endométriose. On peut néanmoins atténuer les symptômes (douleurs invalidantes, infertilité...), généralement par la prise d'hormones en continu. Ce traitement doit être personnalisé, car il dépend des manifestations de la maladie et de l’organisme de la femme.

Laetitia Milot milite pour une meilleure prise en charge de l'endométriose

Agée de 39 ans, Laëtitia Milot est atteinte d’endométriose depuis plusieurs années. C’est dans son livre Le bébé, c’est pour quand ? (Editions Michel Lafont) paru en 2015 que l’actrice a révélé être atteinte par cette maladie.

L'année suivante, au micro d'Europe 1, elle confie : "Il y a plusieurs degrés d'endométriose, il y a aucune endométriose qui se ressemble chez chaque femme. Moi du coup, mes nodules se sont placés dans le rectum, dans le vagin, dans l'utérus et sur les intestins et en fait il y en a un petit peu partout, ça a migré et ça a grossi. C'est ce qu'ils appellent une endométriose profonde."

Marraine de l'association EndoFrance, elle veut "faire bouger les choses", "faire passer le message" et "mettre la lumière sur cette maladie" dont on ne parle pas assez, alors qu'elle touche pourtant une femme sur dix.

L’actrice révélée par la série Plus Belle La Vie sur France 3, a été plus loin, en réalisant un documentaire sur cette maladie. Intitulé "Devenir maman : notre combat contre l’endométriose", ce film a été diffusé pour la première fois sur TF1 en mai 2019.

Enora Malagré :"Je ne peux pas avoir d’enfants, la maladie est trop avancée"

Enora Malagré, âgée de 39 ans, est atteinte d’endométriose depuis plusieurs années. C'est dans une interview accordée à la radio Europe 1 en 2017, que l’ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste a révélé en souffrir.

"Il n y a pas eu de symptômes, je n’avais pas de règles douloureuses. C’est une maladie que je connaissais déjà très bien puisque ma mère était une enfant Distilbène, donc elle a été atteinte d’endométriose assez jeune. J’ai grandi avec une maman qui m’a raconté ce que c’était. Il n'y avait pas de tabou autour de cette maladie puisqu’elle n’avait qu’une peur, c’est que je sois moi aussi atteinte. Mais moi, je n’avais pas de symptômes, rien", a-t-elle confié.

Et puis un jour, le diagnostic tombe. "Malheureusement, après plusieurs fausses couches et des douleurs qui commençaient à apparaître, là on a vu les premiers kystes et on a diagnostiqué la maladie. J’avais des douleurs à tomber par terre et qui frôlaient l’évanouissement. Et puis, ne pas pouvoir me lever pendant quasi 24 heures voire 48 heures, c’est incroyable."

La chroniqueuse explique la souffrance qu'elle a pu ressentir. "Au bout d’un moment, ça m’a donné des crises rénales. Je ne devrais pas le dire mais on est tenté de prendre des opiacés très forts, des choses à base de morphine. Et on oscille entre grandes douleurs et états léthargiques".

En décembre 2017, Enora Malagré se livre à une douloureuse confession auprès du magazine Paris Match. Elle déclare : "Je ne peux pas avoir d’enfants, la maladie est trop avancée" explique l'animatrice avant de poursuivre "Quand je suis en crise, je peux être HS pendant quarante-huit heures. Alors j’ai pris la décision de me faire retirer l’utérus. À 37 ans, c’est jeune, mais je dois avancer".

Whoopi Gooldberg : elle souffre d'une "pathologie méconnue"

L'actrice Whoopi Goldberg, âgée de 63 ans, est atteinte d'endométriose depuis une trentaine d'années. Elle a évoqué sa maladie pour la première fois en 2009, lors du bal de charité organisé par l'Endometriosis Foundation of America. "J'ai su que j'avais l'endométriose il y a 30 ans peut-être. J'ai été très chanceuse. J'avais un médecin intelligent qui savait en quelque sorte ce qui se passait."

Dans son discours, l'actrice semble consternée par le fait que la maladie soit si peu connue. "Je n'ai jamais envisagé qu'il était possible que les femmes n'en soient pas informées", déplore-t-elle avant de poursuivre : "Il faut qu'on se débarrasse de la honte qui est associée à l’endométriose. Peu importe que vous soyez une femme ou un homme. C'est une pathologie méconnue, et les gens doivent savoir qu’elle existe. C'est aussi simple que ça. Rien de bien sorcier là-dedans."

Venus Williams, Dominique Farrugia et Séléna Gomez sont victimes d'une maladie auto-immune

Venus Williams, Dominique Farrugia et Séléna Gomez sont victimes d'une maladie auto-immune© abacapress

La championne américaine de tennis Venus Williams, âgée de 39 ans, est atteinte du syndrome de Sjögren.

"On m’a récemment diagnostiquée avec le syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune qui affecte mon énergie, me fatigue et me cause des douleurs articulaires" confie-t-elle à l’agence Reuters en 2011.

A cause de sa maladie, la joueuse de tennis a dû déclarer forfait à l’US Open de 2011, juste avant d’entamer le deuxième tour. La tenniswoman s'est dite soulagée d’avoir enfin mis un nom sur sa souffrance. "Je me concentre maintenant sur mon rétablissement et mon retour sur les courts", avait-elle précisé.

Le syndrome de Gougerot-Sjögren est une pathologie auto-immune qui affecte notamment les glandes salivaires et lacrymales. C'est une maladie rare qui concerne environ 0,02 % de la population, en très grande majorité des femmes (9 fois sur 10).

Plus précisément, c’est le système immunitaire lui-même qui va s’attaquer aux glandes salivaires et aux glandes lacrymales. Cette affection peut être primaire lorsqu’elle est isolée, comme cela arrive dans 50 % des cas, ou secondaire lorsqu’elle s’accompagne d’autres pathologies auto-immunes.

Dominique Farrugia lutte contre la sclérose en plaques depuis plus de vingt ans

C'est un peu avant ses 30 ans, alors qu'il faisait partie de la bande des Nuls avec Chantal Lauby et Alain Chabat, que Dominique Farrugia découvre sa maladie. "On a mis un an à diagnostiquer ma maladie. (...) Je ne me suis pas du tout ménagé pendant ces années-là. Je faisais les 400 coups avec Jean-Luc Delarue, je me suis pas du tout épargné. (...) Je n'ai pas pris conscience tout de suite de la gravité de cette maladie" a-t-il expliqué dans l'émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel en mars 2016.

Dominique Farrugia fait aussi partie de ces personnalités dites "engagées". En mars 2017, l’acteur a cosigné une lettre ouverte sur Twitter avec d’autres personnalités handicapées comme Philippe Croizon, Grand Corps Malade ou encore Gilbert Montagné où ils s'indignaient que l’on puisse "ignorer à ce point 12 millions d’électeurs". Ces personnalités réclament la création d’un ministère dédié au handicap.

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire du système nerveux central. Elle se caractérise par la perte de myeline (gaine des fibres nerveuses) dans certaines parties du cerveau. Elle touche surtout les adultes jeunes et en particulier les femmes, qui représentent 60% des cas. On recense environ 80 000 cas en France.

Les atteintes de la maladie portent sur les fonctions sensitives (fourmillements...), motrices (paralysie momentanée d'un membre), visuelles (vision floue, baisse brutale de l'acuité d'un oeil), sexuelles (impuissance...), de l'humeur (état dépressif). Elle peut aussi entraîner des troubles de l'équilibre et de la continence. Certaines formes de la maladie, plus rares, peuvent débuter par des troubles cognitifs.

Selena Gomez : "On m'a diagnostiqué en 2013 un lupus, et j'ai fait de la chimiothérapie"

Selena Gomez annonce être atteinte d’un lupus érythémateux disséminé en octobre 2015.

En décembre 2013, la chanteuse américaine annule une tournée en Asie et en Australie pour passer un séjour dans un établissement médical de l'Arizona. Celle-ci est ensuite revenue sur la véritable cause de son épuisement en 2015, lors d'une interview donnée à l’émission Billboard : "On m'a diagnostiqué en 2013 un lupus, et j'ai fait de la chimiothérapie. C'est ça qu'il s'est véritablement passé durant ma pause" a-t-elle déclaré.

En 2017, sur son compte Instagram, la chanteuse a publié une photo d’elle et de sa meilleure amie, toutes deux allongées dans des lits d’hôpital avec la mention suivante : "Je suis consciente que certains de mes fans se demandaient pourquoi je ne faisais pas vraiment la promotion de mon nouvel album, dont je suis pourtant très fière. J'ai découvert que j'avais besoin de subir une greffe de rein en raison de mon lupus. C'était ce que je devais faire pour recouvrer ma santé".

Toujours sous cette publication Instagram, on peut lire : "Je n'ai pas assez de mots pour remercier mon amie Francia Raisa. C'est un vrai sacrifice que de me donner son rein. Elle m'a fait le cadeau et le sacrifice suprême en me donnant son rein. Je suis tellement reconnaissante. Je t'aime tellement ma sœur. Je t'aime ma sœur".

Le lupus est une malade auto-immune rare qui évolue par poussées. Le système immunitaire, censé protéger l'organisme, fabrique des anticorps contre les noyaux de ses propres cellules (anticorps antinucléaires). Il attaque alors les tissus sains, et déclenche des réactions inflammatoires dans un ou plusieurs organes : articulations, peau, rein, cœur, cerveau…

Les premiers signes que présente une personne atteinte de lupus sont dans 60 % des cas environ, des articulations douloureuses et enflées. Dans 20 % des cas, le signe inaugural est une éruption sur le visage en forme de loup (d’où le nom de cette maladie) avec une sensibilité accrue au soleil. Il s’agit d’une éruption cutanée caractéristique - rougeur foncé au haut des joues et à la racine du nez en forme de papillon.

Ces deux atteintes, articulaire et cutanée seront présentes chez 98 % des malades au fil de l’évolution de la maladie. Les changements de couleurs des doigts en réaction au froid sont aussi des signes avant-coureurs fréquents.

Catherine Zeta-Jones et Demi Lovato ont révélé leur bipolarité au grand public

Catherine Zeta-Jones et Demi Lovato ont révélé leur bipolarité au grand public© abacapress

La bipolarité, autrefois appelée "psychose maniaco-dépressive", entraîne des dérèglements de l'humeur avec une alternance de phase d'exaltation et de dépression. Parfois, ces phases peuvent être séparées par des périodes de calme, où la personne est capable de vivre, de travailler, de mener sa vie sans trouble apparent.

"Certaines circonstances peuvent déclencher une 'crise' : un changement professionnel, qu’il s’agisse de chômage ou de promotion, un deuil, une séparation, mais aussi, chez les femmes, la période de post-partum. Elles sont aussi plus sensibles au syndrome prémenstruel" a expliqué le Dr Rapahël Giachetti, psychiatre, à Medisite.

Catherine Zeta Jones veut éliminer les préjugés liés à la maladie

En avril 2011, Catherine Zeta-Jones avouait au monde entier sa dépression et ses troubles bipolaires en déclarant au magazine People : "C’est un désordre émotionnel qui touche des millions de gens, et je suis l’un d’eux" rapporte Paris Match.

"Je ne suis pas le genre de femme qui aime étaler ses problèmes personnels devant tout le monde, mais en rendant ma bipolarité publique, j’espère que ceux qui souffrent verront que tout est parfaitement contrôlable", a-t-elle déclaré. "J’espère que je pourrais aider à éliminer tous les préjugés attachés à cette maladie et je souhaite que ceux qui n’ont pas été soignés demandent de l’aide."

Après cette révélation, l'actrice a passé cinq jours dans la clinique spécialisée de Silver Hill Hospital dans le Connecticut. "Savoir enfin ce que j’avais a été la meilleure chose qui ne me soit jamais arrivée. Poser un diagnostic, que les médecins puissent me parler de mes symptômes a été salvateur", a expliqué la célèbre actrice au magazine américain Good Housekeeping.

Demi Lovato : "Je suis fière d'être bipolaire et d'en parler"

La chanteuse Demi Lovato souffre, elle aussi, de troubles bipolaires... et ne s'en est jamais cachée. Diagnostiquée pendant sa cure de désintoxication en 2011 - car elle souffre aussi de problèmes d'addiction - la star se bat pour mieux faire connaître la bipolarité et briser les tabous qui l'entourent.

En 2015, elle déclare aux webzine People que "les maladies mentales sont des maladies que les gens devraient connaître un peu plus (...) Je veux que les gens sachent que ce n'est pas grave de demander de l'aide et de ce n'est pas grave d'avoir une maladie mentale".

Deux ans plus tard, elle se confie au magazine Rolling Stone. "Je suis fière d'être bipolaire et d'en parler". "La bipolarité, c'est un trouble de l'humeur. Je dois gérer des changements d'humeur, des épisodes de manie et des phases de dépression. Mais j'ai utilisé ma voix pour aider les autres sur ce sujet et je me sens fière d'avoir pu le faire".

La star a d'ailleurs racheté le centre où elle s'est fait soigner, et en est désormais l'heureuse copropriétaire.

Morgan Freeman et Lady Gaga endurent les douleurs de la fibromyalgie

Morgan Freeman et Lady Gaga endurent les douleurs de la fibromyalgie© abacapress

Fatigue, insomnies, douleurs musculaires… La fibromyalgie est une pathologie mal comprise difficile à détecter. Aucun traitement curatif n'est disponible à l’heure actuelle, mais il existe plusieurs façons d’apaiser les symptômes.

La fibromyalgie se caractérise surtout par des douleurs musculaires chroniques. Ces douleurs entraînent des troubles du sommeil et une grande fatigue. Le patient se sent souvent épuisé, et cet épuisement a des répercussions sur sa qualité de vie. Les douleurs sont constantes et accentuées par des changements de température (froid, chaleur). Elles apparaissent d’abord au niveau du cou et des épaules, puis irradient dans d’autres parties du corps.

D’autres signes cliniques surviennent par la suite, notamment des migraines, des troubles digestifs (diarrhée, constipation, douleurs abdominales), des fourmillements, une anxiété et des difficultés à se concentrer.

Morgan Freeman a toujours été discret sur sa maladie

Morgan Freeman, âgé de 82 ans, souffre de fibromyalgie depuis quelques années, mais a toujours été très discret sur sa maladie.

L'acteur Morgan Freeman n'a jamais fait de communiqué pour révéler sa maladie. Ce sont simplement quelques mots prononcés lors d'une interview qui ont trahi l'acteur. En août 2012, le magazine américain Esquire publie un article sur lui. Le journaliste, Tom Chiarella, raconte la journée qu'il a passée avec Morgan Freeman chez lui dans le Mississippi aux Etats-Unis. Alors qu'ils se baladaient à travers la propriété de l'acteur, le journaliste a remarqué qu'il souffrait.

Dans l'extrait de l'article, Freeman révèle la cause de sa douleur. "C'est la fibromyalgie", dit-il lorsque le journaliste lui demande avant d'ajouter : "En haut et en bas du bras, c'est là que ça devient si grave." Cette phrase laisse supposer que Morgan Freeman souffre à plusieurs endroits.

En 2015, Morgan Freeman était invité par le Daily Beast pour la promo de son dernier film, 5 Flights Up, de Richard Loncraine. L'acteur en a profité pour parler de la marijuana, plante qui l'aide à soulager ses douleurs permanentes causées par la fibromyalgie : “Je le mange, je le bois, je le fume, je le sniffe! (…) C’est la seule chose qui me soulage” a-t-il déclaré sur le plateau, rapporte le magazine Gala.

Lady Gaga : "ma douleur ne m'est d'aucune utilité, sauf si je la transforme en quelque chose de bénéfique"

C'est dans son documentaire Netflix que Lady Gaga a révélé être atteinte de fibromyalgie depuis des années, en septembre 2017. Cette maladie l'a même contrainte a faire une paus e dans sa carrière.

Dans ce film, elle raconte qu'elle a choisi de faire de sa souffrance une force. ""Ma douleur ne m'est d'aucune utilité sauf si je la transforme en quelque chose de bénéfique. J'espère que les gens souffrant des mêmes maux et qui verront le film sauront qu'ils ne sont pas seuls". La chanteuse ajoute que sa vie a "changé de la plus merveilleuse des façons", mais "comprend aussi les moments les plus sombres".

Contrainte d'annuler plusieurs concerts à cause de ses douleurs, début 2018, la chanteuse avait subit les foudres de plusieurs de ses fans, qui l'accusaient alors de "jouer les victimes". Dans une interview accordée à Vogue peu après, elle confie : "Ça m'énerve tellement quand les gens pensent que la fibromyalgie n'existe pas. Pour moi, et pour plein d'autres gens je pense, c'est très réel, une tempête d'anxiété, de dépression, de stress post-traumatique, de trouble panique… tout ça à la fois, et ça sur-stimule le système nerveux, avec pour résultat de créer des douleurs nerveuses dans tout le corps".

Avril Lavigne, Richard Gere et Ben Stiller ont contracté la maladie de Lyme

Avril Lavigne, Richard Gere et Ben Stiller ont contracté la maladie de Lyme© abacapress

La maladie de Lym e est une maladie infectieuse, non contagieuse, causée par la bactérie Borrelia. Le plus souvent, elle est transmise à l'homme par une piqûre de tique infectée. Sans traitement, cette maladie peut toucher plusieurs organes, et entraîner des troubles dermatologiques, arthritiques, cardiaques, neurologiques, parfois oculaires, extrêmement invalidants.

Lorsqu'elle est détéctée rapidement, la borréliose de Lyme peut être soignée grâce à des antibiotiques. Mais au bout d'un certain temps, la bactérie prolifère, et la maladie devient chronique. Le traitement pourra donc atténuer les symptômes, mais la bactérie sera toujours présente dans l'organisme.

Avril Lavigne : "Je pensais que j'étais en train de mourir"

En avril 2015, alors âgée de 30 ans, Avril Lavigne révèle au magazine People avoir été alitée pendant près de 5 mois à cause d’une piqûre de tique datant de 2013. "J'avais l'impression que je ne pouvais plus respirer, je ne pouvais plus parler ni bouger", a-t-elle expliqué.

"Je pensais que j'étais en train de mourir, je ne savais pas qu'une morsure d'insecte pouvait faire cela". Avril Lavigne confie avoir eu des périodes où elle n’avait pas la force de se doucher pendant une semaine entière, parce qu’elle ne tenait pas debout. "J'avais l'impression que toute mon essence vitale était aspirée en dehors de mon corps".

A peine deux mois plus tard, la star s’est montrée très émotive lors d’une interview sur le plateau de Good Morning America. En larmes, elle raconte comment tout a commencé alors qu’elle était en tournée : "Je me réveillais et j’étais toute transpirante, comme si j’avais la grippe et ça a été comme ça pendant un mois. Je suis directement allée voir des médecins, ils m’ont fait des prises de sang mais ne trouvaient pas ce que j’avais".

Après s’être renseigné, la chanteuse a elle-mêm e pensé à la maladie de Lyme. Elle a alors consulté un spécialiste de la maladie qui a confirmé le diagnostic et lui a prescrit un traitement spécifique.

Avril a ensuite déclaré à propos du traitement : "C'est une seconde chance dans ma vie. Je veux simplement sortir de tout ça et continuer à vivre. Donc je suis super excitée par la vie après ça." A l’attention des personnes atteintes par la maladie, elle ajoute : "Il y a de l’espoir. La maladie de Lyme existe, mais vous pouvez aller mieux".

Richard Gere a eu la chance d'être diagnostiqué à temps

C'est en 2000 que Richard Gere contracte la maladie de Lyme. Diagnostiqué à un stade encore précoce, il a pu être traité rapidement, ce qui lui a permis d'en guérir.

A ce moment, l'acteur est sur le point de commencer le tournage d'Un automne à New-York, avec Winona Ryder. La fatigue provoquée par la maladie l'aurait contraint à reporter le début de ce job. "C'est une maladie effrayante. J'avais l'impression que toute ma force avait quitté mon corps... tourner ma tête pour regarder l'heure représentait un effort intense. J'avais l'impression que ma vie avançait au ralenti", a-t-il déclaré au sujet de cette infection.

Ironie, le film en question abordait justement le thème de la maladie, puisque Richard Gere y incarne un homme tombant fou amoureux d'une jeune femme en phase terminale d'une pathologie cardiaque.

Ben Stiller : la bactérie est toujours dans son organisme

L'acteur de 53 ans a contracté la maladie de Lyme lors d'un voyage humanitaire au Mozambique. Ben Stiller est tombé dans un fossé et a très vite ressenti une vive douleur au genou. "J'ai eu des courbatures et c'était de pire en pire. C'était douloureux et je pouvais de moins en moins bouger mon genou" a-t-il raconté dans l'émission Late Show, présentée par David Letterman.

Une fois de retour aux Etats-Unis, la star consulte rapiedment des spécialistes, car sa douleur persiste. Une IRM lui découvre d'abord de l'arthrite. Comme son mal empirait, Ben Stiller a consulté un autre médecin.

"Il a regardé et m'a dit Il y a beaucoup de liquide dans votre genou, il va falloir drainer tout ça. Il a enfoncé une aiguille pour faire sortir le sang. Il avait ce regard bizarre et a dit Ce n'est pas du sang. J'ai demandé Qu'est-ce que c'est ? Il a répondu Je ne sais pas. Donc ils ont cherché à savoir ce qu'était ce liquide. Ils pensaient que ça avait été infecté, mais ils n'étaient pas sûrs", a expliqué l'acteur.

Les médecins finissent par poser le bon diagnostic et aujourd'hui, la star va beaucoup mieux. "Je suis sans symptôme maintenant, mais la maladie de Lyme ne quitte jamais votre système. C'est une maladie vraiment difficile", déclarait-il en 2011 dans une interview au magazine Hollywood Reporter.

Angelina Jolie : porteuse du gène BRCA 1 qui augmente le risque de cancer du sein

Angelina Jolie : porteuse du gène BRCA 1 qui augmente le risque de cancer du sein© abacapress

Angelina Jolie âgée de 42 ans est porteuse du gêne BRCA 1. Une particularité génétique qui a poussé l'actrice à procéder à une ablation des deux seins en 2013 pour éviter un cancer.

Dans une interview accordée au New York Times cette année-là, la célèbre actrice a déclaré : “Quand j'ai su qu'elle était ma situation, j'ai décidé de prendre les devants et de minimiser les risques autant que possible. J’ai décidé de subir une double mastectomie préventive”.

“J'ai commencé avec les seins, car mon risque de cancer du sein est plus élevé que mon risque de cancer de l'ovaire, et la chirurgie est plus complexe”, précise la star.

Sa situation ? Angelina Jolie présente une prédisposition génétique au cancer du sein. Il s'agit du gène défectueux BRCA1, transmis par sa mère, décédée en 2007 à l'âge de 56 ans d'un cancer des ovaires.

Selon l’Institut national du cancer, deux femmes sur mille, en France, seraient porteuses d’une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2 qui augmente considérablement le risque d’avoir un cancer du sein ou de l’ovaire, même avant 40 ans. Seules les femmes peuvent en être porteuses.

En juin 2017, une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association a porté sur près de 10 000 femmes, dont 1618 de l’étude française Genepso du groupe Unicancer. Elle a permis de préciser le risque cumulatif à l’âge de 80 ans d’avoir un cancer du sein. Un risque qui est de 72% pour les porteuses de BRCA1 et de 69% pour BRCA2. Le risque cumulatif de cancer de l’ovaire atteint 44% à 80 ans pour BRCA1 et 17% pour BRCA2.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Vidéo : à quoi ressemblent les stars sans les retouches photos !

mots-clés : Star santé
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.