Cystite interstitielle : les personnes les plus à risque

Publié le 05 Août 2018 par La Rédaction Médisite
La cystite interstitielle, également appelée « syndrome de la vessie douloureuse », est une pathologie inflammatoire qui touche la vessie. Quels sont les symptômes de la cystite interstitielle ? Est-elle causée par une hygiène intime insuffisante ?
Publicité

6750909-inline-500x334.jpg© Istock

Cystite interstitielle : comment se manifeste-t-elle?

Dans la majorité des cas, la cystite interstitielle se caractérise par des envies anormalement fréquentes d’uriner, de jour comme de nuit. A ce trouble urinaire sont généralement associées des douleurs au niveau du bas-ventre, dont l’intensité et la durée vont varier en fonction des patients.

Publicité

Cystite interstitielle : qui est concerné?

En théorie, tout le monde peut être affecté par ce type d’inflammation vésicale. Mais dans les faits, ce sont les femmes entre 30 et 40 ans qui constituent la population la plus à risque en matière de cystite interstitielle. De nombreuses recherches sont menées afin de déterminer l’origine de cette pathologie. La piste d’une altération de la paroi vésicale est actuellement explorée.

Publicité

Cystite interstitielle : quel est le traitement?

En l’absence de cause formellement avérée, la cystite interstitielle ne bénéficie pas encore de traitement curatif. La maladie fait toutefois l’objet d’une prise en charge symptomatique articulée autour de différents axes thérapeutiques:- les médicaments antalgiques et/ou anti-inflammatoires pour soulager la douleur;- les substances telles que l’héparine, le diméthylsulfoxyde ou l’acide hyaluronique pour renforcer la paroi vésicale.Lorsque la voie médicamenteuse n’est pas suffisante, le recours à la chirurgie représente l’ultime recours. Parmi les options possibles figure la cystectomie, c’est-à-dire l’ablation de la vessie.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X