Cystite et activité sexuelle : le lien

Une cystite présente des symptômes très caractéristiques, et doit être prise au sérieux et traitée, sous peine de complications. Parmi les causes de la cystite, on évoque parfois l’activité sexuelle. Cette dernière est-elle réellement en cause ?

Publicité

6049391-inline-500x334.jpg© Istock

Les symptômes de la cystite

La cystite est douloureuse et se manifeste par d’irrépressibles et fréquentes envies d’uriner, même très peu, ainsi que par des brûlures lors de la miction et dans le bas-ventre. Contrairement à la pyélonéphrite, elle ne génère ni fièvre ni douleurs rénales. Parmi les causes de la cystite, figure une mauvaise hygiène intime, voire un excès d’hygiène intime, mais pas seulement. L’activité sexuelle peut aussi être incriminée.

Publicité
Publicité

Activité sexuelle et cystite: un lien?

L’activité sexuelle peut être une cause de cystite pour diverses raisons. D’une part, il peut y avoir transmission d’une infection sexuellement transmissible lors du rapport. Il convient donc de faire des analyses pour le vérifier. D’autre part, à la ménopause, les déséquilibres hormonaux peuvent favoriser l’apparition de cystites post-rapports. Dans ce cas, on pourra prescrire à la femme un complément en œstrogènes. Enfin, des conseils simples peuvent limiter les risques de cystite après les rapports sexuels. Ainsi, aller uriner après chaque relation sexuelle permettra d’éliminer les bactéries et de nettoyer la vessie. On évitera aussi certaines positions lors de l’acte sexuel, comme le face à face (positions de l'amazone ou du missionnaire), car elles favorisent les infections urinaires.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X