Variant Delta : 7 conseils d’un infectiologue pour y echapper

Voilà déjà plus d’un an que la pandémie de la covid-19 fait rage. Alors que la campagne de vaccination bat son plein, la France fait face à un rebond épidémique lié au variant Delta. Ce dernier pourrait, en effet, être à l’origine d’une quatrième vague. Le Pr Stéphane Gayet, infectiologue, donne ses recommandations pour affronter cette mutation très contagieuse dans notre diaporama.

Variant Delta : une souche très contagieuse inquiétante

Le variant Delta est plus contagieux que la souche sauvage ou originelle. “Il demeure pour autant moins virulent”, souligne le Dr Stéphane Gayet. Cela signifie que les symptômes s’avèrent moins sévères que les autres variants.

Au niveau national, la souche surnommée auparavant “indienne” progresse sur le territoire français : “son pourcentage relatif parmi les souches qui circulent est en hausse” confirme l’infectiologue.

Dans un tweet, le ministre de la Santé Olivier Véran, met d'ailleurs en garde : “En France, dans 30 gros hôpitaux,100% des patients récemment admis en réanimation ne sont pas vaccinés”, la campagne de vaccination n’avancerait donc pas assez vite pour endiguer la potentielle prépondérance du variant Delta.


Variant indien : une occasion d’atteindre l’immunité collective ?

Pour le Dr Stéphane Gayet, l'expansion du variant indien pourrait s’avérer bénéfique sur le long terme. Il estime que “Si ce variant reste aussi présent, la contamination pourrait déboucher sur une immunité collective post infectieuse, pouvant aider la France à réduire le virus".

Par ailleurs, l'expert prône une simplification des consignes sanitaires. "Le masque, porté à l’extérieur ne l’est qu’à titre préventif, il a été imposé par mesure disciplinaire, plus que sanitaire” juge l'infectiologue. Selon lui, il en va de même dans un bar ou restaurant : "les gens ne se lavent pas les mains systématiquement, et le port du masque s’avère inutile lorsque l’on mange et boit. Il faudrait généraliser l’installation de parois en plexiglas à chaque table, afin d’avoir une vraie efficacité sanitaire"

.“Il demeure cependant essentiel de le garder dans les transports en commun, ou dans des situations de foule rassemblée dans un espace réduit en intérieur” analyse-t-il.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Merci au Docteur Stéphane Gayet, infectiologue.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.