Sommaire

Le vaccin Janssen mis en point par le laboratoire américain Johnson & Johnson est le quatrième vaccin Covid à être autorisé au sein de l'Union européenne.

Contrairement aux deux premiers vaccins autorisés (Pfizer/BioNTech et Moderna), le vaccin Johnson & Johnson n'est pas à ARN messager. Il s'agit d'un vaccin basé sur des adénovirus, comme celui d'AstraZeneca. L’avantage indéniable de ce nouveau vaccin ? Il ne nécessite qu’une seule dose pour se prémunir contre la Covid-19.

Alors que la vaccination prend un nouveau tournant en France, avec la mise en place du pass sanitaire, Medisite s’est entretenu avec deux patients, Mythèse (60 ans) et Eddy (63 ans), après leurs injections. Ils nous racontent les heures qui ont suivi le vaccin, leurs effets secondaires et leurs ressentis. Témoignages.

Vaccin Janssen : les effets secondaires risquent-ils d’être majorés après la dose unique ?

"Non, faire un raccourci de type ‘les effets secondaires d'une dose de Janssen = les effets secondaires de deux doses réunies d'un autre vaccin’ serait erroné, précise Thomas Kassab, pharmacien officinal. Le sérum vaccinal étant différent (vecteur viral v/s ARNm) et le schéma vaccinal n'étant pas le même, l'immunogénécité diffère et on ne peut pas résumer les effets secondaires aussi simplement".

En effet, on ne peut pas parler d'équivalence stricte entre les vaccins, car le sérum vaccinal diffère. "Par exemple, il y a une équivalence stricte entre un médicament générique et un médicament princeps [l'original, ndlr]. Or, les vaccins ne sont pas des mathématique s, on ne peut pas procéder à ce type d'additions ou de soustractions, poursuit notre expert. Dans la majorité des cas, les effets secondaires demeurent légers, mais en raison de la variabilité interindividuelle on peut très bien être gêné dès la première dose d'un vaccin Moderna par exemple, tout comme souffrir d'aucun effet secondaire après une seconde dose".

Découvrez nos témoignages pages suivantes

"J’avais l’impression qu’on me coupait les os"

Je n’ai jamais été antivaccin, mais j’étais d’abord réticente face au vaccin contre la Covid-19 à cause du manque de recul. J’ai tout de même décidé de me faire vacciner, car c’est la seule solution si l’on veut reprendre une vie normale, sortir, voyager, passer du temps avec nos proches… Je me suis rendue dans un cabinet médical et j’ai eu l’occasion de me faire vacciner avec Janssen. Je n’ai pas choisi ce vaccin spécifiquement, j’ai simplement pris le premier rendez-vous que j’ai obtenu. J’admets que l’idée d’avoir une seule dose me paraissait confortable.

J’étais en pleine forme l’après-midi qui a suivi le vaccin. Il faisait chaud, et j’en ai profité pour faire des longueurs dans ma piscine. J’ai nagé 500 mètres ! Mon bras ne me faisait pas souffrir. L’infirmier qui m’a vaccinée m’avait confirmé que la nage pouvait être bénéfique pour le bras vacciné. Cela pouvait prévenir les douleurs.

"À partir de 23 h, mon corps entier me faisait souffrir"

Le soir, j’ai commencé à ressentir de la fatigue. Mais c’est dans la nuit que les choses se sont gâtées. Je me suis couchée à 21h30 sans réussir à fermer l’œil. Et pourtant j’étais tellement fatiguée ! Nausées, courbatures, maux de tête… À partir de 23h, mon corps entier me faisait souffrir. J’avais l’impression qu’on me coupait les os et qu’on m’enfonçait des couteaux dans le dos. Je n’ai finalement pas dormi de la nuit. Je souffrais dès que je changeais de position… Des pieds à la racine de mes cheveux. J’avais aussi très soif toute la nuit. Je pense que c’était dû à ma montée de fièvre.

J’ai réussi à trouver le sommeil à 5 h du matin et j’ai passé la journée au lit. Je me suis seulement réveillée le temps de prévenir mon employeur de mon absence. À 13h30, j’ai voulu me lever pour évaluer mon état. Au bout d’une heure, j’étais tellement fatiguée que je suis retournée me coucher. Je n’ai rien pu avaler à part un yaourt.

J’ai voulu me mettre devant la TV, mais même le son du téléviseur m’était insupportable.

Malgré mes effets secondaires, je ne regrette pas la vaccination. Je pense que nous n’avons pas le choix dans notre contexte. J’étais consciente que des effets étaient possibles. Même si j’étais réticente par rapport à ce vaccin compte tenu du manque de recul, je sais que mes effets secondaires seront de courte durée et je suis persuadée qu’ils ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Mythèse, 60 ans

"J'ai fait ce vaccin à contre-cœur, mais tout s'est bien passé

J’ai décidé de me faire vacciner contre la Covid-19 et j’ai eu l’occasion de bénéficier du vaccin Janssen, mis au point par le laboratoire Johnson & Johnson. Avant toute chose, je dois admettre que je me suis fait vacciner à contre-cœur. Je ne souhaitais pas faire le vaccin Covid, car pour moi, le manque de recul n'est pas à prendre à la légère. Or, aujourd'hui, si l'on veut reprendre une vie normale, nous n'avons pas d'autres choix.

Pour autant, ma vaccination s'est bien passée. Je n'ai pas subi d'effets secondaires trop invalidants. J'ai néanmoins observé des courbatures et fortes sueurs les quatre jours suivant l'injection. Aujourd'hui, je vais bien.

Eddy, 63 ans

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci à Mythèse et Eddy

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.