Vous avez eu des effets indésirables après la première dose du vaccin et souhaitez éviter la deuxième ? Bonne nouvelle pour vous ! Des tests sérologiques, permettant de savoir si vous avez déjà des anticorps contre la covid-19, ont été déployé dans les centres de vaccinations français depuis ce 21 juin 2021. Si le résultat est positif, vous n’aurez pas besoin de recevoir une deuxième injection de vaccin. L’objectif est de ce dispositif est d’éviter l’utilisation inutile des doses Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, et ainsi accélérer la campagne de vaccination nationale.

Test sérologique : comment ça marche ?

À ce jour, près de la moitié des Français (47,8%) ont reçu une première injection contre la Covid-19, soit 32 millions de personnes. Le gouvernement souhaite vacciner l’ensemble des Français d'ici à la fin de l’été. Pour atteindre cet objectif, il vient de suivre la recommandation de la Haute Autorité de Santé (HAS) : la mise en place de tests sérologiques dans les centres de vaccination.

Cette analyse sanguine rapide, appelée TROD, consiste à prélever une goutte de sang par une piqûre au bout du doigt. Elle permet de savoir si votre organisme a été exposé au SARS-CoV-2 et dispose par conséquent d’anticorps. Le résultat est disponible en 15 à 30 minutes. Par ailleurs, ce test sérologique est proposé gratuitement dans les centres de vaccination. Il vous coûtera entre 15 et 25 euros en pharmacie.

Un test sanguin pour limiter les injections de vaccin

Jusqu’à présent, il était difficile de savoir qui pouvait bénéficier d'une injection unique de vaccin contre la covid-19. Jean-Paul Hamon, médecin généraliste parisien, interviewé par nos confrères de France Info, reconnaît : "le questionnaire qu'on pose aux gens, ce n'est pas suffisamment clair. On leur demande s'ils ont eu la Covid depuis moins de trois mois, mais on ne leur demande pas s'ils ont eu le virus l'année dernière, parce qu’à ce moment-là, ils n'ont besoin que d'une injection".

Cette nouvelle procédure a d'ores et déjà permis d'économiser des vaccins : "on s’est retrouvé comme ça avec huit ou neuf doses en trop à la dernière vaccination nocturne parce qu’il y avait des gens [...] qui avaient déjà eu le Covid, et qui avaient déjà eu une injection". D’où l’utilité de faire le test sérologique lors de votre venue au centre de vaccination.

Le médecin précise qu'il reste de nombreuses inconnues sur la pandémie. "Pour le moment, un seul vaccin suffit, mais on ne sait pas encore ce qui va se passer au mois de septembre octobre, quand on va mesurer le taux d'immunité", reconnait-il.

Covid : près d’un quart des Français contaminés, seuls 8% le savent

L’utilisation massive de tests sérologiques permettrait d ’économiser de nombreuses doses de vaccin, et ainsi accélérer la vaccination de l’ensemble des Français.

Dans sa recommandation du 3 juin, la Haute Autorité de Santé rappelle : "on estime que 23% de la population a été infectée alors que 8% seulement ont été dépistés par test PCR ou antigénique. Il serait donc utile d’identifier tous ceux qui ont été infectés sans le savoir : cela permettrait de simplifier le schéma vaccinal des personnes concernées, et de mieux protéger la population dans son ensemble en vaccinant plus rapidement plusieurs millions de personnes supplémentaires dans les créneaux et avec les doses ainsi libérées.”


Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Professeur Jean-Paul Hamon sur France Info : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-ma-sante/c-est-ma-sante-un-test-serologique-pour-eviter-une-seconde-dose-de-vaccin-contre-le-covid-si-on-a-deja-ete-malade_4651491.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.