Olivier Véran annonçait le lundi 23 août sur BFM TV qu’une nouvelle injection de vaccin serait proposée pour se prémunir contre la Covid-19. La Haute Autorité de Santé (HAS) s'est positionnée en faveur de ce nouveau protocole.

"Les études récentes suggèrent une réduction de l’efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant Delta [souche indienne du coronavirus, ndlr]. Cette baisse de la protection concerne essentiellement l’infection et les formes symptomatiques. On observe également une légère baisse d’efficacité sur les formes graves qui restent globalement bien couvertes par les vaccins", explique la HAS dans son communiqué.

À compter de ce lundi, les rendez-vous sont donc ouverts. Les troisièmes doses de vaccin seront administrées dès le mercredi 1ᵉʳ septembre.

Il vous suffit, comme pour les injections précédentes, de réserver un créneau via Doctolib

Pour prendre votre rendez-vous, il vous suffit, comme pour les injections précédentes, de réserver un créneau via Doctolib, Maiia ou Keldoc, ou une autre plateforme. Attention, votre dernière injection doit remonter à au moins 6 mois si vous voulez être éligible.

Autre condition : votre âge. Si initialement les troisièmes doses de vaccin contre la Covid étaient préconisées pour les personnes d'au moins 80 ans souffrant d'une maladie les rendant à très haut risque, désormais, il faut avoir plus de 65 ans. À la suite d'un avis de la Haute Autorité de Santé datant du mardi 24 août, le gouvernement a annoncé qu’à ce jour, toutes les personnes d'au moins 65 ans ainsi que celles souffrant de comorbidités (diabètes, obésité...) peuvent se faire vacciner une troisième fois.

Cette 3ᵉ dose peut être injectée en même temps que le vaccin contre la grippe

La HAS recommande donc l’injection d’une dose supplémentaire de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) aux plus de 65 ans, "ainsi que pour toutes les personnes présentant des comorbidités augmentant le risque de formes graves et de décès".

Cette troisième dose peut être injectée en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière "dès lors qu’une personne sera éligible aux deux vaccinations". Selon l'autorité indépendante, "la majeure partie des publics prioritaires de la vaccination antigrippale présente également des risques de formes graves de Covid-19".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Doctolib, 30 août 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.