Comme après toute vaccination, il est possible de ressentir ou observer des effets secondaires “indésirables” après avoir reçu une injection du vaccin contre la covid-19. Il peut s’agir d’une douleur au point d’injection, d’une réaction cutanée (rougeur), d’un œdème, de maux de tête, de fatigue ou parfois d’effets “dit graves” particulièrement rares comme une thrombose. L’ANSM a été chargée de surveiller l’ensemble de ces événements lors de la campagne de vaccination contre le coronavirus afin de “détecter des signaux de sécurité en vue de prendre des mesures de réduction du risque”. Une procédure a ainsi été mise en place pour recueillir les déclarations des vaccinés ayant rencontré des complications.

Vaccin covid : une plate-forme pour recueillir les effets indésirables

Si vous présentez des effets indésirables graves et/ou inattendus après avoir reçu un vaccin que cela soit Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen, il faut contacter immédiatement un médecin ou le signaler à votre pharmacien. Si les professionnels de santé peuvent effectuer la déclaration, vous pouvez également le faire vous-même sur la plate-forme en ligne de signalement des événements sanitaires. Toutefois, avant de remplir le formulaire, il est conseillé d’avoir certaines données à portée de main.

  • le certificat de vaccination qui mentionne le nom du vaccin, le numéro de lot, la date de vaccination, 1ʳᵉ dose ou 2ᵉ dose, la voie d’administration, le site d’injection ;
  • le nom du professionnel de santé vaccinateur ;
  • l’ordonnance des médicaments habituels pris.

Il est également demandé de préciser :

  • la présence d’éventuelles maladies chroniques ;
  • de décrire précisément les symptômes ressentis et observés (date de début, date de fin ou en cours) ;
  • d’indiquer si vous avez été hospitalisés.

L’ANSM ajoute : “plus vous serez précis(e) dans votre déclaration, plus l’analyse des experts le sera.” Il est ainsi recommandé de fournir des dates précises ou de copies des documents (copie du compte rendu d’hospitalisation, ordonnance...).

Vaccin : que se passe-t-il après un signalement ?

Une fois le formulaire complété, un accusé de réception et un numéro de suivi confirmant que le signalement a bien été enregistré sont envoyés. Le dossier est alors transmis au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont vous dépendez géographiquement. “Un expert médecin ou pharmacien du CRPV analysera votre signalement (délai de survenue, symptômes, etc.), évaluera sa gravité et le lien éventuel avec le vaccin. Il pourra éventuellement vous recontacter ou recontacter votre médecin traitant, dans le respect du secret médical”, explique l’ANSM.

Par ailleurs, les autorités assurent que les données sont protégées et traitées “dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel”.

Peu d’effets secondaires au vu du nombre d’injections réalisées

Au 9 août 2021, plus de 78 millions d’injections ont été réalisées en France depuis le début de la campagne vaccinale contre la covid-19 en décembre 2020. 44 980 791 personnes ont reçu au moins une dose (soit 66,7% de la population) et 37 514 388 sont désormais totalement vaccinés (soit 55,6% de la population).

Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen… L’ANSM rapporte de son côté 70 288 effets secondaires - dont un quart sont dits graves (hépatites, thromboses, myocardite…) - depuis le début de la campagne. Un chiffre peu élevé au vu du nombre de vaccinations réalisées (moins de 0,1% d’effets secondaires).


Sources

https://ansm.sante.fr/documents/reference/declarer-un-effet-indesirable

mots-clés : Effets secondaires
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.