Le chewing-gum, connu pour favoriser les ballonnements, pourrait devenir une arme contre la propagation de la covid-19. Selon une étude récente publiée dans la revue scientifique Molecular Therapy, une nouvelle gomme expérimentale serait capable de réduire la quantité de particules de coronavirus dans la salive et pourrait être utilisée pour ralentir la propagation de la maladie.

COVID : la covid-19 piégée dans un chewing-gum

Si le goût et la texture de ce produit sont semblables à un chewing-gum conventionnel, sa composition diffère. Il contient des copies de la protéine ACE2, récepteur utilisé par le coronavirus pour pénétrer dans les cellules et les infecter. Elles attrapent les particules virales et limitent ainsi la propagation des gouttelettes chargées de virus lorsque les personnes infectées parlent, respirent ou toussent.

"Le chewing-gum avec des protéines piégeant le virus offre une stratégie abordable pour protéger les patients de la plupart des réinfections virales orales en réduisant ou en minimisant la transmission à d'autres", a expliqué l’équipe de l’Université de Pennsylvanie à l’origine de cette recherche.

Ce bubble-gum expérimental à base de produits végétaux a été testé dans des tubes à essai à l'aide d'échantillons de salive et d'écouvillons provenant de patients hospitalisés atteints de COVID-19. Lors de ces tests, le SARS-CoV-2 s’est attaché aux récepteurs ACE2 présents dans la pâte à mâcher. La charge virale a alors chuté de plus de 95%.

"L'utilisation du chewing-gum pour réduire la charge virale dans la salive s'ajouterait aux efforts mondiaux de vaccination et pourrait être utile dans les pays où les vaccins ne sont pas largement disponibles ou abordables", ont déclaré les scientifiques. Ils précisent que leur produit peut être stocké et gardé plusieurs années sans difficultés.

Chewing-gum anti-covid : des tests supplémentaires sont encore nécessaires

Toutefois, la pâte à mâcher n'est pas encore disponible. Les tests supplémentaires doivent être effectués avant une éventuelle mise sur le marché. Alors que le 5ᵉ vague de la covid-19 déferle sur la France, les gestes barrières comme le port du masque, le lavage des mains ainsi que la distanciation sociale et la vaccination restent les meilleurs moyens de lutter contre le SARS-CoV-2 et ses variants.

Au 24 novembre 2021, plus de 50,7 millions de Français ont complété leur schéma vaccinal. Cela représente 75,2% de la population totale. Lors de sa conférence de presse du 25 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes dès "cinq mois après leur dernière injection", à compter du 27 novembre. De plus, cette nouvelle dose, à réaliser dans les "sept mois après la dernière injection", sera obligatoire pour toutes personnes de plus de 18 ans, à compter du 15 janvier 2022 pour garder son pass sanitaire.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Molecular Therapy : Debulking SARS-CoV-2 in saliva using angiotensin converting enzyme 2 in chewing gum to decrease oral virus transmission and infection

Reuters : Experimental chewing gum may reduce virus spread

WebMD : Experimental Chewing Gum Could Reduce Coronavirus Spread

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.